NBA JAM : Un retour fracassant

5

J’ai une grande chose à dire : MERCI Zavvi.com. Merci, car grâce à toi, j’ai pu m’offrir un jeu qu’EA France se refuse de sortir pour des raisons aussi énigmatiques qu’extraterrestres ! 10 jours d’attente m’ont fait monter en pression et BOOMSHALAKALAKA ! La galette s’insère avec magnificence dans mon lecteur Français, les paddles Français sont totalement compatibles avec le jeu ! Et mieux encore, la connexion France-Sstazuni fonctionne à la perfection ! Rien à re-dire, NBA JAM est totalement compatible avec nos consoles Bleu-Blanc-Rouge. Tendu comme un enfant qui vient d’avoir sa première boîte de Mécano, vêtu de mon Tee-Shirt « Lakers », casquette « Lakers », je décapsule une Bud, je fais un bisou à ma femme en lui murmurant : « See you soon » !

Aux States, ils vivent l'évènement à fond !

Pour ceux qui ont en mémoire le premier opus (17 ans déjà), c’est le même jeu mais en mieux ! Croyez moi, il est rare de laisser intact l’esprit, le fun et la fraîcheur d’un soft lorsque ce dernier trans-plane sur autant d’années. Les modifications apportées au jeu sont GE-NIALES. Le gameplay est enrichit puissance 10. Quelle joie de commencer son dunk et de recevoir la balle en l’air. Quelle joie de feinter l’adversaire tel un Zidane au ballon orange et my godness, c’est plus rapide qu’avant ! Gameplay enrichit certes, mais pas plus compliqué. En 1 heure de jeu, me voilà familiarisé avec mon paddle. Je relâche alors mon souffle et m’extasie de ne pas être déçu. Mes yeux piquent car je suis ému, mais aussi car le style graphique me correspond à merveille. C’est Américain à souhait et je recherche indéfiniment Oprah Winfrey dans le public. Elle n’est pas venue me voir jouer ce soir.

Wii édition : une altérnative terni par le multi... ?

KABOOM !!! Le son de mon dernier dunk enflammé résonne encore dans le stade. Ou sont les balayeurs ? La piste est pleine de plexi. Hé oui, nous sommes déjà au 4ème quart temps. Such a Shame ! Talk talk talk, on frappe à la porte ou bien la fin approche ? J’ai le « He’s on Fire » suite à mes trois paniers consécutifs, je presse X pour tirer, je le relâche au plus haut de mon saut et… J’ai loupé mon final. Je me suis surpris dès la première partie, à dire « Tiens, mange celui-là » ou « Croque, c’est du Poney ». Je rêve déjà des soirée avec les potos, ou l’on éclatera nos rires jusqu’au quartier voisin. L’objet global est tellement plus riche que ce petit texte. Il n’appartient qu’a vous, de craquer ou pas. La multitude de mode de jeu disponible font peut être peur à un enfant Martiens, mais pour moi, humble fan de bon pain et de fromage qui pue, NBA JAM est un jeu que je devais vivre. Paddle.

Différences NBAJAM ed Elite 11 / NBAJAM

Share.

About Author

Avatar

apt-get -f install Twitter : @GMS_Kaik

5 commentaires

  1. Avatar

    Ah ouais nan mais là tu me donnes trop envie, c’est pas possible!!
    Cet article ma rappellé d’un seul coup mon époque « collège » ou je jouais a NBA Jam sur ma Super Nes avec les copains après l’ecole et ou j’allais claquer les sous de mes parents pour m’acheter des cartes de basket!!!
    J’ai d’ailleurs retrouvé une vieilles cartes de Jordan de l’époque « 23 » au Chicago Bulls!!
    In Your face Baby!!!

    …Raaaah comment je vais faire pour résister a ca!!!…

  2. Avatar

    J’ai joué un ptit moment à NBA Jam avec le grand frère qui était vraiment fan de basket comme beaucoup de djeuns de l’époque (j’ai remarqué également que dans les 90’s on étaient plus branchés Basket que maintenant Foot), j’en garde de très bons souvenirs et pourquoi pas une petite folie sur cet opus. 😀

    J’avais également pas mal joué au NBA Kobe Bryan sur N64 que je trouvais vraiment bon, aucune idée de la critique qu’il à reçu, mais j’en ai passé des nuits à me faire dunker la gueule par le fréro. 🙂