DIRT3 : on y a joué

2

Je n’avais pas joué à un jeu de Rallye depuis Colin McRae Rallye 2 sur PS1… Ca commence à dater, cette avant première était l’occasion pour moi de rattraper un peu le retard, et il s’avère que DIRT3 est une très bonne surprise.

La prise en main du jeu est immédiate, le gameplay est assez accessible mais il faut se méfier des trajectoires brusques, d’une mauvaise accélération ou d’un freinage. Exit le côté rigide des jeux de simulation, on est dans un environnement plutôt arcade et c’est très plaisant à jouer. D’accord c’est de l’arcade, mais qui n’est pas exclu de sensations et en particulier de vitesse. Les puristes seront peut-être déçus, mais ce titre saura clairement trouver son public. Qui plus est, en ce qui concerne les jeux de Rallye sur console HD, il n’a pas vraiment de concurrent récent.

Dirt 3 : Image "ingame"

Le mode solo est très classique. On a pas mal de voitures à disposition, de différentes époques dont certaines bien sûr à débloquer. En plus du solo, Dirt 3 nous propose différents modes de jeu : trailblazer, head to head, landrush, rallycross, sur des circuits variés : Finlande, Suède (et les courses sur circuits enneigés), ou encore des lieux plus aride : le Kenya et le Michigan.

A noter également la présence d’un mode en écran splitté, ce qui est très sympa par exemple lors de super-spéciale. Le mode splitté était absent des deux premiers volets de Dirt.

Il y a aussi la possibilité d’activer un mode flashback, pour revoir une sortie de route ou une erreur de pilotage. Le nombre de flashback disponible est limité et dépend de la difficulté choisie. Dirt 3 propose également d’enregistrer des passages de vos courses et de les exporter directement sur youtube. Sympa.

Dirt3 côté multijoueurs

Je m’attarde plus particulièrement sur le multijoueur, que j’ai testé en réseau local, sur 4 consoles, nous avons testé différents modes :

Un mode infection : de façon aléatoire une voiture deviens infectée (couleur verte) et elle doit toucher les autres voitures, le tout dans un temps imparti. On marque des points soit en tant que « zombie » si on touche des voitures, soit en évitant de se faire toucher.

Un mode « capture the flag » : le flag et l’objectif apparaissent de façon aléatoire sur la map et il faut amener le drapeau à l’objectif en évitant de se faire toucher, sinon on le perd. Et la clairement comme dans les FPS, ça sent le campeur 😆 … Mode très addictif.

Un mode invasion : des genres de silhouettes en carton apparaissent, certaines représentent des aliens, d’autres des buildings. Il faut bien évidemment détruire les aliens, ce qui rapporte des points, avec possibilité de combo, tout en évitant les buildings (points négatifs). Celui qui a le plus de point à la fin a gagné.

Le mode multijoueur a clairement été une très bonne surprise, on se prend très vite au jeu. Les commandes sont intuitives, les maps très bien conçues et l’ensemble est très efficace.

En ce qui concerne la réalisation, l’ensemble est fluide et bien maitrisé. CodeMaster a fait de l’excellent travail avec son moteur EGO engine. Les environnements sont très bien réalisés, Le rendu visuel des voitures et des dégâts est très réaliste. A noter cependant un léger manque de cohérence entre les dégâts infligés et la performance de la voiture, mais cela reste dans l’esprit arcade, donc pas si gênant.

Un grand merci à Codemasters et à VPCOM pour cette invitation ainsi que pour l’accueil toujours très convivial. Et Merci beaucoup pour le jeu, tiens d’ailleurs j’y retourne 😛

PS : Je ne ferais pas de test plus détaillé parce qu’entre le boulot et mes compilations de kernel Android, il faut que je dorme un peu 😀

Share.

About Author

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar

    moi j’aime po les jeux de voitures lol voila je tenais a le signalé je sait tout le monde s’en bat l’aile mdr!!!!!!!!!!