[TEST] Choplifter HD : Un savoir faire dans le domaine des « Remake HD » ?

0

Connaissiez-vous le jeu Choplifter ?

Sorti en 1982 sur Apple II puis porté sur des supports de salon comme la Master-system, il s’agit d’un jeu d’hélicoptère ! Et oui, c’est rare de trouver ce genre de tentative depuis que la série « Supercopter » ne passe plus à la télévision. A l’époque, l’armement novateur des forces militaires Sstazunienne faisait baver le monde entier et surtout les gamins. Rien de tel qu’un bon hélicoptère avec un look agressif. En avant pour la vidéo souvenir (surtout ne fuyez pas en voyant l’horreur des graphismes de cette première version !).

Ca pique les yeux isn’it ? Faisons un bon dans le temps et regardons d’un peu plus près le travail abattu par InXile-Entertainment.

Tout comme son ainé, Choplifter HD vous imposera de sauver des survivants dans des milieux hostiles proche des Shoot-Them-Up frénétiques. L’environnement est variable et vous transportera aussi bien dans les terres arides des désert que dans les centre-villes infestés de Zombies.

Esthétique :

Un air de Battlefield BC2 ?

Le point le plus marquant de cette version HD est les graphismes remis au gout du jour. Le travail abattu est remarquable. Il transforme totalement un jeu « cheap » en véritable flatterie visuelle. Bon, ce n’est pas non plus un Gran Turismo 5 mais si on regarde l’ancienne version… Les décors sont bien animés et dotés de textures très agréables. Nous sommes très loin de la première version, mais alors loooooooin !

Nous faisons face à un jeu totalement restauré. Lorsque la caméra effectue des zooms nous pouvons remarquer les polygones sur les personnages mais après tout, cela donne un côté « Dreamcast » pas si désagréable. C’est du bon boulot.

.
Gameplay :

Ce dernier semble basique aux premiers abords mais se complique très rapidement. Les missions devront être effectuées dans un temps imparti. La marge est très grande au début (8min pour une mission réalisable en 1min) mais vous en conviendrez que cette dernière se rétrécie rapidement en progressant dans les missions ! Pour tirer sur les ennemis, la gachette RT/R2 assommera les tyrans de bullets de mitrailleuse à l’aide d’une Gatling. Le stick analogique droit (RS) offrira une visée, aidée d’un laser rouge pour bien voir ou l’on souhaite tirer. On regrette tout de même les calibrages du stick droit. Explication : si l’on effectue un mouvement rotatif uniforme du stick droit, la visée se bloque légèrement sur les axes X et Y. Comprenez juste que le stick dispose de « zones mortes » à 0° et -90°… C’est relativement gênant et on espère une mise à jour… Cette mitraillette pourra naturellement surchauffer, stoppant immédiatement le tir pour une durée assez punitive. Un signal sonore retentira afin de nous avertir la proximité de cet évènement. Avec ça, il faudra bien gérer nos salves !

Cette Gatling est bien efficace mais notre artillerie ne s’arrête pas là pour autant. La gâchette gauche (LT ou L2) lance des missiles téléguidés. Le stick droit permet de viser et donc d’entourer visuellement votre ennemi d’un carré « cible lockée », une pression sur LT ou L2 déferlera un missile en pleine face de ce dernier. On reviendra prendre ta Dogtag plus tard… Ces missiles sont précieux et en nombre limité mais vous en gagnez pour chaque vie sauvée et déposée à la base… A chaque début de stage le nombre de missile disponible est afficher en haut à gauche, juste en dessous de l’ATH. Celui-ci est très complet car il offre une visualisation rapide de la barre de vie, l’état de surchauffe de la gatling, le temps restant, l’objectif suivant, le nombre de survivant à bord et à récupérer et pour terminer le niveau de Fuel restant.

Quoi ? Il faut aussi gérer son émission de CO2 ? Non pas encore mais tant qu’un hélicoptère ne demandera pas d’huile de colza pour voler, il faudra gérer les litrons restant dans votre véhicule, « En cas de pénurie, il faudra passer à la pompe » (citation de Bill Clinton en 1997). Ce dernier paramètre ajoute la possibilité d’utiliser un « Turbo ». Bien entendu il consommera bien plus de Fuel. Pour cela nous pouvons appuyer sur n’importe quel bouton de la manette (X,Y,triangle…). Et là, si vous nous avez bien suivi ou compté le nombre de bouton du gameplay, vous avez surement décelé un problème majeur du jeu. Il faut être un véritable poulpe pour pouvoir diriger le stick droit, appuyé sur la gâchette droite ainsi que le bouton turbo ! Nous nous retrouvons avec les même difficultés que Metal Gear Solid sur PSP ! Pourquoi ne pas avoir mis le turbo sur le click du stick gauche comme tout le monde ??? Notez que cette erreur (ou volonté) est TRES désagréable.

Petite pause vidéo Trailer :

Maydey Maydey !

Une fois nos crampes aux doigts passées, sachez que trop de balles dans le fuselage feront fumer votre appareil et entraînera une navigation ralentie. Dans ce cas, le retour à la base est primordial. Sortez la clé de 12 ! Les collisions vous ferons perdre de la vie. Heureusement nous ne trouvons pas dans un FPS des années 2000 et votre vie ne reviendra pas en attendant. Il faut jouer à l’ancienne !

La récupération des survivant se fera facilement mais il faudra veiller à ne pas envoyer des missiles partout pour ne pas les tuer ! Notre atterrissage ne devra pas se faire à la volé pour éviter de les écraser. Quoique nous pouvons y prendre un plaisir machiavélique à broyer le corps de ces gens qui ne cessent de crier, les bras en l’air. D’ailleurs, un succès/trophée vous attend si vous jouez les gros bat*#ds… Il nous faudra bien calculer le nombre de places disponibles dans nos hélicoptères pour éviter les aller-retours inutiles. Mais pourquoi ai-je récupéré ces journalistes à ce moment ? Gniarf !

Pour agrémenter (encore) le gameplay, le passage au premier plan de la 2D pimente grandement le jeu. Avec LB ou Rb vous pourrez effectuer un 90° horizontal, ce qui fera que l’hélico vous regarder). C’était déjà présent dans la version originale et les réflexes commencent sérieusement à entrer en jeu. Nous l’avions presque oublié ! Nous avons aussi la possibilité d’effectuer avec ces même boutons, un demi-tour. Certaines missions demanderont de revenir en arrière pour déposer des survivants à la base car notre hélicoptère est rapidement plein. A notre grande surprise, de nouveaux ennemis peuvent ré-apparaître en renfort… C’est en fait un respawn continuel des ennemis aux mêmes endroits ! Damned, c’est pas cool ça !!!

Radar en Barre :

Tout comme l’ancienne version, nous trouvons en haut de l’écran une barre horizontale représentant le stage. Il y sera signalé vos objectifs à détruire et les survivants à sauver et votre base bien aimée. Cela est très pratique mais complique tout de même la gestion des yeux. Déjà qu’il faut essuyer les nombreux tirs, analyser les plans, ne pas tirer sur les survivants…

Le jeu se rapproche aux Shoot Them Up qui demandent pratiquement autant de dextérité. Les sueurs froides arrivent petit à petit. Mis à part le fait de sauver le soldat Ryan en galère, dois-je faire autre chose ? Oui bien entendu !

Objectifs scores :

Choplifter HD est basé sur d’anciennes compétences de Gamers : Reflexes/Habileté et Scoring. Voici le détail de vos conditions à flatter lors de vos missions :

– Ennemis tués

– Survivants ramenés

– Chronomètre : une fois le temps imparti écoulé, des pénalités seront soumises au score final.

– Objectifs cachés trouvés ? Ex : Certains survivants se cachent bien dans le stage. Nous avons su sauver des pèlerins de journalistes qui étaient en train de tourner des images du combat…

– Pénalités : Survivants tués ou « oubliés »

Le tout sera synthétisé par un score sur cinq étoiles. C’est exactement le même système de notation des Guitar Hero/Band Hero/Clarinette Hero. Voici donc le but ultime de chaque mission. Atteindre le meilleur score tel un Crazy Taxi. Nul doute, Choplifter HD est un jeu d’Arcade à 100%.

Point de vue sonore :

Celle-ci est principalement créer par les bruits méchaniques de votre appareil, les tirs et explosions, les messages radios de votre base (dans la langue de Sheakspear) et les survivants qui vous crient à l’aide.

Le tout offre un ton sérieux mais des airs de trompette viennent nous redonner le sourire lorsqu’on détruit un objectif ou l’on aide les survivants. Ce dernier est très similaire a l’air de trompette joué dans le jeu Toys Soldiers 🙂 Des petites musiques viendront se glisser tendrement derrière tout ça. Elles sont discrètes et en parfaite harmonie avec le stage joué. Je vous propose de poursuivre ce test en musique avec cette ost d’un stage du MoyenOrient (la zik se lance au bout de quelques secondes)

Une pointe d’RPG ?

Nous avons le droit de piloter 3 machines de guerre comme Le Cop Chop : équivalent au AH-6J Little Bird de BF3. La traduction française : le moineau. Deux autres machines sont déblocables comme « le Corbeau » et le « Navajo » (petite pensée à toi Roger Hanin).

Ces machine de l’Agence tous risques évoluerons au fur et à mesure de votre progression grâce aux récoltes d’étoiles finales. Le moineau deviendra une salamandre puis une Mante. Comprenez juste que votre Hélico deviendra plus fort, plus costaud. C’est une notion « RPG » que l’on trouve dans presque tous les jeux actuels. Ici des capacités comme le nombre de places à bord ou la vitesse du véhicule pourront augmenter. Dommage que l’on ne puisse pas choisir la capacité à augmenter ! Cela se fait automatiquement : Dommage.

Au final :

Nous sommes donc face à face avec un jeu Arcade pur et dur disponible sur XBLA/PSN et Steam. Le scoring game dommine Choplifter HD et impose du « Die & Re-Try » afin d’imposer son score au classement mondial. Là ou des grands comme SEGA ne daignent pas respecter leurs anciens jeux en offrant de remake HD à la va vite, Choplifter HD se place clairement dans les bons remake HD. Avec des graphismes actuels et très agréables, l’ambiance du jeu est bien présente et affirmé par InXile-Entertainment. Même si le jeu semble sérieux, des choses rigolottes viennent de temps en temps nous donner le sourire. Des kills de poulet viennent se rajouter aux score final ou même des danses farfelues, effectuées par le militaire qui vous guident lors des atterrissages à la base. Les missions sont tout de même variées et originales. C’est un bon point pour un jeu qui semble être répétitif dans la description. Il n’y a pas d’aventure à proprement parler dans Choplifter HD. On a l’impression de se livrer à un jeu « banal » au début mais la fibre Score-Gaming nous a vite rattrapée.

Le style arcade impose des missions mises bout à bout et c’est ici que le défaut principal du jeu se révèle : le nombre de missions. Trente missions, voilà le piètre nombre de stages à effectuer. Avec un prix proche de 12 €, Choplifter HD aurait pu être plus généreux ! Mais attendez, inXile-Entertainment nous informe que des DLC sont en route et apparemment… Gratuitement ! Ouf, si cela se concrétise, nous accorderons toute notre sympathie envers cette démarche qui disons le nous, devrait être plus courante, voire obligatoire ! A venir donc, des nouveaux hélicoptères et de nouvelles missions… Nous attendons de voir la grandeur de ces DLC gratuits avant de vous donner une appréciation générale du jeu. Bien oui, à l’heure actuelle il n’est pas complet… Cela serait bien venu de livrer un DLC aussi important que Trial HD avec ces pack doublant le contenu du jeu. Nous vous conseillons donc de télécharger la démo avant de déterminer votre achat, car les jeux d’hélicoptères, cela ne court pas les rues. Il y a peut-être une raison ? Alors soit vous êtes totalement hermétiques à ce genre de jeu ou soit vous êtes un score Gamer dans l’âme. Dans ce dernier cas, Choplifter HD vous permettra de vous comparer aux joueurs du monde entier tout en vous prenant pour un As du manche…

 

 

 

Share.

About Author

Avatar

apt-get -f install Twitter : @GMS_Kaik

Leave A Reply