[Humeur] La démo de Metal Gear Rising : Revengeance

6
MSG Demo
J’ai testé la Démo de MSG Revengeance…

[Attention massive spoil dans ce test. Si vous n’avez pas encore fait la démo et que vous voulez la faire, veuillez ne pas lire ! ]

Pour commencer, j’étais pépère chez moi en tâtant du Battlefiled 3, pour ne rien changer. Et je vois un sms « Demo de Metal Gear en ligne, Download-la  [Censuré] » . Écoutant les conseils biens avisés de mes amis, je vais donc DL cette démo, mais sans me presser. On est pas aux puces…

Dl lancé mais c’est long. Je me fais un café, avec un sucre. J’aime bien le café, surtout avec un sucre. Et je me dis « Shive, (oui je me parle à la 3ème personne) tu mérites bien une petite cigarette aussi ». Donc écoutant mes propres conseils tout aussi avisés que ceux de mes amis, je m’allume une cancerette.

Ah, DL terminé. Je me balade dans ma bibliothèque de jeux Xbox 360.

« Bordel, il est rangé où ce [Censuré] de Metal Gear ? Ah trouvé ! [Censuré] c’est pas trop tôt. »

Je lance donc la démo.

Ecran titre un peu cheapos, on voit la grosse tête de Raiden en gros plan, l’oeil brillant. Je lance le tuto, on est toujours pas au pièce, autant apprendre un peu.

Le tutorial

mgr_demo_hd_1

Univers cyber, j’ai l’impression que Jean-Pierre Jeunet (Le fabuleux destin d’Amélie Pouliche) avait encore des stocks de cumin et après peinturluré le niveau avec. L’ambiance est un peu jaune pisse (un peu maladive).
On m’apprends comment taper de façon basique, on m’apprend aussi la découpe spéciale, cool. Je prends un peu mon temps, tente quelques combos que j’aurais moi même découvert. C’est rigolo 5 minutes. La fin du tuto approche. Je lance donc la campagne en mode Normal

La Campagne

Longue intro, Raiden dans un avion une place, du déjà vu. Il discute avec des gens, pour résumer « Blabla, mission, blabla, méchant, blabla tuer, blabla. »

Un docteur se mêle à la conversation, il m’explique que je dois récupérer les mains gauches des cyborgs tués car elles contiennent des données, blablabla et que ça pourra me servir de monnaie d’échange contre des upgrades. Ok. Faire passer un fétichisme des mains coupées pour de la science je trouve ça facile. Le jeu se lance, Raiden débarque sur un plage. C’est pas moche dans l’ensemble, mais pas exceptionnel non plus, loin de là.

Sea, Sword and Cyborg

Premièrement, je découpe tout ce que je vois. Excepté un putain de chat qui est inchopable ! C’est là qu’arrive ma première déception. Les coups normaux sont des scripts mal foutus, je m’explique. Je vois un pont je m’en vais découper un des pieds avec des coups normaux, mais le pied reste nickel alors que la route qu’il soutient s’écroule.

« Dafuq? »

Je teste donc avec des découpes précises, ça passe, le pied se découpe.

« Bizarre. »

Je retente donc un coup normal sur un pied pour vérifier, et hop, le pied se découpe.

« Bon ok. Oublions. »

Deuxième déception: La découpe spéciale, c’est tellement mal branlée. Je m’explique… Mise en scène, vous courrez (oui, dans MGR on court souvent) et vous voulez faire la misère au petit soldat que vous voyez devant vous en le taillant en petit dés genre apéricube goût « méchant bas de gamme ». Vous lui foncez dessus et vous appuyez sur la gâchette gauche pour activer la découpe précise, et bien à ce moment Raiden va se stopper net et viser vers le ciel. Pourquoi? Parce que vous avez encore votre stick gauche enfoncé, vu que vous fonciez sur le mec.

Et oui, et ça c’est chiant. Quand vous activez la découpe précise, Raiden se fige et le stick gauche sert à viser et le droit à choisir l’angle de découpe. Donc 9 fois sur 10 ont se retrouve avec un Raiden qui contemple bêtement le ciel. Je reprends la démo, je monte des escaliers et… cut scene.

Des cyborgs déboulent de nul part (vraiment. Le mec passe d’invisible à visible à 2m devant nous, et en l’air. Sérieux mec. Tu débarques d’où comme ça?) et la zone de combat se ferme, encadrée par d’affreux murs orange un peu « cyber ». Je dérouille les trois pèlerins trop facilement. Bonus, je découpe un des mecs avec la découpe précise, et je vois une QTE « B » je presse dessus, Raiden attrape le noyau du cyborg et se l’administre. Ca permet de mettre full life et full énergie pour la découpe précise qui n’est pas infinie…

Metal-Gear-Rising-Revengeance1-600x300

Raiden, notre ninja à talonnette reçoit un coup de fils « Allo ? Oui c’est Raiden ! ». Il dialogue avec un des collègues de l’intro. Raiden se la joue « tr0 d4rk » cela peut paraitre ridicule.

Le jeu reprend, je rentre dans un bâtiment et là je vois sur l’écran « Codec ». C’est cool, ils ont gardés le codec, cette écran fixe mythique où les dialogues sont mélangés avec des features rigolotes.

Raiden décroche mais QUOI ?! Le codec est devenu une fenêtre sur la droite de Raiden et le joueur peut encore contrôler le personnage. MAIS QUI A EU CETTE IDÉE ?

Je passerai sous silence mon quart d’heure d’insultes.

Je reprend, je fais de la grimpette (avec le saut de Raiden qui est ridicule) marche un peu et découvre devant moi un planché brisée et en dessous un méchant de dos. Je me place vers lui, appuis sur la QTE.
Raiden lui inflige une mort violente et sanglante, Ninja Raiden donc. Quel jeu de mot n’est-ce pas ?!

J’avance encore, devant moi se dévoile une grande place public. Je vois deux soldats qui menacent un civil. Dans mon codec on me dit « appuis sur le BMD du haut ». Je m’exécute un scanner apparaît et me désigne tout les ennemis.image_metal_gear_rising_revengeance-19443-1854_0012

Génial. La musique en ce moment n’est pas mauvaise, elle sert d’ambiance. Je ne m’en rappellerai pas toute ma vie, mais elle fait le boulot.

Je tente de m’approcher discrètement des deux soldats et du civil, parce que bon, c’est un Metal Gear je me dois d’être discret.

Comme vous l’avez bien lu, j’ai écris « tente » car vous vous imaginez bien, ça ne s’est pas passé comme prévu. Repéré, je me fais tirer dessus par les deux rigolos et par le troisième comique qui a un lance roquette. Je bousille tout ce petit monde et continue ma route.

Cut-scene, un Metal Gear apparaît. Attention, pas un Metal Gear Rex bien classe ou un Ray, non non. Un metal gear « Cow » (Gekkō) de MGS4.

Tiens il y a enfin un peu de challenge. Que dalle ! Lui et les 3 pélots je les extermine en 30 secondes chrono, douche et clope comprise. C’est encore une déception. A ce moment, la musique se transforme en truc japonnais mi-rock mi-électro, mes oreilles ont encore du vomi qui coule.

J’avance encore et encore. Quelques soldats et deux Metal Gear, je passe cette zone, rien ne change. Je continue mon petit chemin.

Une cinématique est lancée. Raiden dans un couloir, une voix me parle. Dialogue bidon. Une tronçonneuse apparaît à travers le mur, esquive de Raiden, puis cette même tronçonneuse découpe le couloir, tout tombe. Raiden glisse, se mange une caisse dans la tête mais se réceptionne parfaitement bien au sol. Il lève la tête, découpe une caisse et là ! Un Boss fait son apparition ! metal-gear-rising-revengeance-xbox-360-1345020296-036

Remis rapidement de mes émotions, j’assiste à un dialogue entre le boss, une sorte de chien/loup cyborg avec une tronçonneuse au bout de la queue et Raiden.

Alors là, dialogue de qualité, je pense qu’Audiard a mis sa plume au service du studio. J’ai jamais rien vu d’aussi pitoyable. Raiden lance des répliques de mec taquin, mais avec une répartie d’un niveau inférieur à un enfant qui boude.

Le combat commence, assez simple.

Je marave le boss, il recule, saute sur un toit, hurle, ce qui a pour effet d’amener 3 soldats.

Je les fumes.

Le boss revient, deuxième marave, il recule, saute sur mur, hurle, appelle un metal gear. Je l’emplafonne rapidement. Le boss revient, ultime marave, un poil plus dur, mais rien de transcendant. Etant à court de synonyme pour dire que j’ai administré une fessé au boss je ne dirais qu’une chose. Shive 1 – Boss 0. On a le droit à un dialogue aussi passionnant que les précédents et… Fin de la démo.

Extrêmement déçu par l’orientation qu’avait prit le studio (Platinium Game) pour faire ce jeu, cette démo me conforte dans mon avis. Je suis déçu, mais à un point !

Je comprend que certaines personnes puissent trouver cette démo/ce jeu bien, mais pour ma part je vais vomir ce jeu et supprimer cette démo de ma console, ne jamais acheter le jeu et boycotté tout ce qui s’y rapporte.On sent que le studio a fait Bayonetta, Vanquish, Anarchy Reigns, MadWorld avant et qu’il a du mal à se défaire de cette image de jeu speed et bourrin, mais Kojima devant les gros sous a lâché le bébé aux mauvaises personnes. Metal Gear ne colle pas avec ce genre de jeu. Raiden est devenu un ninja à talonnette minable, ersatz d’une Bayonetta en carrément moins sexy et moins classe avec des répliques dignes d’un teen movie sur fond de SF bas de gamme, il n’y a plus d’infiltration (dans cette démo en tout cas) les ennemis sont ridicules et extrêmement simples. Non. Je dis non à ce jeu.

 

Share.

About Author

Avatar

@VonShive I tweeted your mom.

6 commentaires

  1. Avatar

    Je n’étais pas chaud pour ce jeu mais là, va falloir que je test la démo pour essayer de trouver du positif dans le jeu. Tu l’as détruit! ^^

  2. Avatar

    Personnellement, j’ai pas ressenti du tout la même chose. Peut être parce que j’ai choisi d’aborder la démo avec plus de distance quant au sérieux du jeu. Comprendre par là que Platinum est quand même un studio qui aime la démesure, et qui ne se prend pas spécialement au sérieux.
    Ce que j’ai vu dans ce MGS, c’est surtout beaucoup de Japaniaiserie dans le bon sens du terme. Ce jeu ne se prend pas au sérieux, du moins pas totalement.
    Je trouve le pari réussi, et ça m’a conformé dans l’idée que je vais adorer ce jeu.

    Le seul point où je suis totalement d’accord avec toi, c’est la visée dans le mode découpe. 5 fois sur 6, lorsque j’enclenchais ce mode, je me retrouvais la tête en l’air. C’est dérangeant au possible. Mais on s’y fera, et c’est pas le premier jeu qui présente un aussi gros défaut de gameplay (et qu’on s’y adapte tout de même).

  3. Avatar

    Je comprend tout à fait ton point de vue. J’ai pris Anarchy Reigns, qui je pense est un jeu extrêmement stupide (dans le bon sens du terme) et je l’adore.
    Mais je partais du principe que ce jeu n’allais forcement pas me plaire, car je voyais d’un très mauvais oeil ce changement de direction. La démo m’a pas franchement fait changer d’avis.

    Pour ce qui est du gameplay, bien sûr on s’habitue toujours! (Et c’est un énorme fan de Deadly Premonition qui parle) Mais là, je n’ai juste pas envie de m’habituer.

    Après, il faut prendre ce billet d’humeur comme un coup de gueule humoristique. Je caricature plusieurs traits volontairement ahah 😉

    Ton point de vue néanmoins est très intéressant et tu n’es pas le seul à m’avoir dit ça. Et je comprend totalement.

  4. Avatar

    Content de lire ça. Je réfléchissais encore, on est, je pense dans un trip à la Battle Royale. Le film que tu adores ou que tu détestes. Et souvent, le passage d’un sentiment à l’autre ne dépend juste que du recul qu’on prend par rapport au film.

    Bon, après, c’est qu’une démo, moi elle m’a conforté dans l’idée que ce jeu va m’éclater, mais ça reste vraiment relatif à mes attentes personnelles. Je comprend tout à fait qu’on puisse ne pas aimer 🙂

Leave A Reply