[Test] Aliens Colonial Marines : Les vestiges d’un certain passé

5

Alien CM Top

 Temps de lecture moyen : 5min30

Retour sur LV426

La nuit regne sur Lv426. Dans un fracas continu, les orages percent ses bas nuages. Il fait froid, venteux et la pluie glaciale tente de contenir la poussière émanante du sol. Nous sommes accompagné des marines O’Neil et Reid et nous tentons d’éliminer des soldats de la Welland Unity qui se sont réfugiés dans un véhicule. Nos reflexes de soldat surentraîné nous pousse à établir un stratagème pour annihiler cette forteresse mobile. Une grue, un container et un système de commande, c’est notre plan. Le container écrase le véhicule causant son explosion mais… Bug, le bras de la grue disparait.

Ce jeu est sorti le 12 Février 2013 et pourtant le développement fut commencé en 2006. A l’époque l’éditeur du jeu SEGA annonce le jeu sans savoir que l’aventure allait être rude. Le studio en charge du développement est Gearbox (Borderland). Les années se passent et Aliens colonial Marines devient petit à petit le jeu que personne ne s’accorde à développer. A coup de sous-traitance le jeu parvient à sortir. Voici le résultat :

Qui sommes-nous ?

Nous incarnons le marines Winter de l’USMC. Notre unité est envoyée sur Lv426 car tout contact est rompu avec le SULACO. Le jeu nous plonge directement après les évènements du film « Aliens le retour » de James Cameron. Tout y est pour plaire aux fans d’Aliens. Il va se dresser face à nous ce qu’on attend d’un jeu Alien : la Welland Unity et des Aliens. Préparez vos munitions, ça va chauffer !

Plastic AliensDès le début du jeu nous subissons une réalité flagrante, Aliens Colonial Marines date de 2006 ! Incroyable mais vrai, nous sommes en train de jouer à un jeu aussi moche que Call Of Duty mais en pire. Nous avons donc des surfaces pixelisées et surtout nous vivons le syndrome que j’appelle : le syndrome Dexter. On dirait qu’un fou furieux s’est pointé avec un stock phénoménal de film plastique et a recouvert la totalité des surfaces du jeu. C’est ancien, obsolete et les défauts visuels ne s’arrêtent pas là malheureusement. La modélisation des personnages datent à un point que l’on se croirait dans un remake HD d’anciens jeux. C’est rigide et leur animation fait peur à voir. Cherchons un peu de croustillant et regardons les cinématiques proposées. C’est encore raté car une très mauvaise synchronisation nous met des lignes au milieu de l’écran (version Xbox360). Le framerate de celles-ci chute selon son bon vouloir et par moment, on a du mal à décrypter ce qu’il se passe à l’écran. Le plaisir de vivre un véritable Aliens en 2013 s’évapore…

Pourtant ACM détient un petit style sympatique avec des menus typé 8bits. Ce n’est pas suffisant pour faire parler de lui en 2013. Comme un bon jeu vidéo n’à RIEN à voir avec les graphismes et la technique, penchons nous sur le jeu en lui même.

L’aventure nous impose constamment d’avoir des marines à nos côtés (à l’exception d’une phase de 5 minutes). Ces marines contrôlés par l’IA est une vraie calamité. La plupart du temps ils vous suffit de vous retirer du combat pour qu’ils fassent le travail. On aimerait qu’ils disparaissent pour nous laisser vivre pleinement cette aventure. Vous savez quoi ? On peut le faire ! A chaque fois que l’on passe un checkpoint et que vos compagnons sont à la treine, ils se volatilisent mais réapparaissent comme par magie devant vous. C’est du grand art visuel !

Histoire de buter des Aliens comme il se doit, Timegate Gearbox nous livre un arsenal basique et mal équilibré. Nous avons un immense plaisir à tirer avec le fusil du film, celui qui fait « tflouflouflouflou » mais les autres armes agassent rapidement. Nous avons donc un fusil sniper qui n’a presque pas de recul, un handgun qui ne tue personne et des fusils à pompe qui terrassent tout même à 20 mètres. Au final on tentera de sniper les ennemis au loin, puis on dégainera le fusil à pompe avec une rapide lassitude.

GMS ACM-17

Vise bien l’ami !

Lorsque l’on frag, on a pas vraiment de sensations. On envoie quelques balles dans le buffet mais elles ne provoquent pas grandes réactions chez la cible. La plupart du temps cela se termine en explosion car les ennemis finissent par se disloquer comme des poupées de chiffon. Les Aliens et les humains explosent en mille morceaux comme y parviendrait Isaac Clarke (Dead Space) avec 7 coups de pieds. Par moment, nos balles ne touchent même pas les ennemis si ils sont jugés trop loin par le jeu. C’est très agaçant.

Imaginez-vous à 30 mètres de votre cible. Vous observez le soldat de la Welland à travers votre lunette de sniper. Du derrière de sa caisse qui lui sert de couverture, le soldat laisse apparaitre sa tête, son épaule et son pied. On tire mais aucune balle ne lui porte de dégât. C’est à répétition ce genre de bug dans ACM. On cherche juste à jouer pourtant. Tanpis, on cherchera d’autres manières de jouer…

GMS ACM-41La narration de l’histoire sera tout à fait classique pour un FPS. On reçoit des ordres, on y va, on actionne des trucs puis on bute des méchants. Aliens colonial marines ne peut endosser cette médiocrité de la plupart des FPS de 2013. Chose interessante dans ACM, l’accomplissement des défis. Tout comme JetPack Joyrad, nous avons trois défis en cours à valider.

On nous demandera de tuer deux Aliens en un seul coup ou de mettre à mort 5 ennemis à coup de crosse. Mais en un instant on détermine le fonctionnement boiteux de se système. Prenons un exemple valable pour la plupart des défis, si on vous demande de tuer 10 ennemis en Headshot, trouvez un ennemis, tuez-le, mourrez et recommencez. Les points progresseront tout de même… Remporter ces défis nous donnera des points à dépenser pour booster ses armes. Cette personnalisation nous permettra de changer son type de visée, son arme secondaire, réduire le recul et pas grand chose d’autre…

Le bestiaire d’ACM est assez « osé » avec 6 types d’ennemis. On a des soldats avec des lumières rouges sur eux pour qu’on les voit bien. On a des Aliens fragiles, des Aliens boostés, des facehugger, deux Boss différents et des Aliens aveugles… Oui vous avez bien lu, des Aliens aveugles ! Cette race est devenue à son insu, la risée du web avec ce gif animé. Toute similitude avec le monstre du film REC est fortuite. Rassurez vous, cette race ne fait pas du tout peur et au contraire, on rigole.

Immersion ?

Côté son, ACM déclare sa flamme au film de Cameron. Les musiques sont exactement les mêmes et les flingues font les mêmes sons ! N’importe quel fan succomberait devant ces « détails » si attendus. Malheureusement on ne peux pas couper les autres sons. Les doublages du jeu sont incroyablement mauvais ! Le Marines O’Neil dispose d’une voix d’un type qui se force à faire la grosse voix. C’est ridicule à souhait. On est à la limite de la mauvaise imitation de Stallone. Non, pardonnez-moi, nous y sommes complètement. Le fameux radar fait les mêmes sons que dans le film !

Voilà une chose interessante me direz vous ! C’est un plaisir d’appuyer sur R1 (Rb) pour dégainer ce radar qui nous montre les ennemis en mouvement, nos alliés et notre objectif à suivre. Mais encore une fois le plaisir sera de courte durée car trop peu de séquences imposent la recherche réelle d’Aliens. J’en ai noté qu’une seule de 5 minutes vers la fin du jeu.

GMS ACM-28

Etrange le tatouage sur le « brastorse » non ?

Level design année 2179 ?

Le pire c’est que ce radar ne servira pas car le level design de type « couloir » fait que tous les ennemis sont visibles à l’écran. Au final ce radar se transforme en boussole de Dragon Ball Z pour trouver nos objectifs. Oui, les stages d’ACM écopent d’un level design arriérés. C’est assez plat et Lv426 mériterait une exploitation plus riche. On aurait adoré crapahuter sur cette mythique planète. Pour venir à bout du jeu et donc finir la campagne solo, il vous faudra 6 heures si vous prenez le temps de chercher quelques surprises. Comme la majorité plupart des FPS, vous avez des messages audio, des armes de légende et des Dogtags à trouver.

Les messages audios pourraient vous faire entendre la voix de Nwet avant que ses parents ne meurent. Cela fait des guilis-guilis d’entendre Nwet mais ACM ne donnera pas beaucoup plus de surprises (sauf à la fin du jeu ?). Les armes de légende sont en fait les mêmes armes que vous avez mais avec le nom d’un Héros du film et peut-être un peu boostées..? Elles serviront certainement dans le mode multi tout comme les points d’XP que vous gagnerez en finissant les 11 missions. Pour les Dogtags, on a même pas envie de les chercher car elles sont si petites et les décors si affreux que cela pique les yeux de chercher après.

 GMS ACM-64

Non, ce n’est pas un remake HD N64 !

Aliens le retour du cauchemar

Aliens Colonial Marines souffre d’un déséquilibrage général. La première mission vous offrira 90G et 8 armes en un clin d’oeil. Quoi de plus normal pour un jeu qui se finit aussi vite ? Je n’ai même pas pris la peine de tenter le mode multi ou coopération car j’ai peur de vivre d’autres souffrances due à la programmation hasardeuse. De nombreuses énormités font qu’Aliens Colonial Marines est un jeu qui semble avoir « menti » via ses trailers et autres campagnes marketing. Le jeu ne fait absolument pas peur et cela fait mal au coeur de voir une telle arnaque proposée à plus de cinquante euros. J’ai tout de même tué un boss qui était bloqué dans un mur imaginaire (bug)… Je n’ose même pas imaginer la déception de ceux qui ont craqués sur la version collector à 99€. Les problèmes de développements ont complètement saccagé ce jeu. Il vous est fort conseillé de l’éviter. Si seulement j’avais réussi à me plonger dans l’ambiance d’Aliens j’aurais proposé une autre note. Mais je n’y suis parvenu un seul instant. Ce jeu est comme Lv426, on a envie de se casser de là.

 ACM 5

Trailer Aliens Colonial Marines Suspense

[nggallery id=50]
Share.

About Author

Avatar

apt-get -f install Twitter : @GMS_Kaik

5 commentaires

  1. Avatar

    Entre un paquet de clopes et ACM je crois que je prendrais quand même le paquet de clopes :/
    Sinon toujours un très bon test, et une fois de plus je suis en retard sur le « temps de lecture moyen » 😀 a presque 9 min !
    Moi y’a toujours un truc que je n’ai jamais pu supporté dans les Aliens c’est ce fusil qui fait « flouflouflouflou » comme tu dis et qui vient de toute évidence d’un déficit technique de l’époque qui empêchait de réaliser le bruitage d’un gun futuriste. Et pourtant on se retrouve toujours en 2013 avec cet espèce de fusil merdique dont le son semble avoir été enregistré près d’une machine à laver ! Et qui du coup stoppe totalement mon immersion.
    Enfin bon comme d’hab c’est l’argument pour les fans qui vont être aux anges mais, a quand un léger remix un peu plus actuel de ce son vieillot et saturé ?

  2. Pingback: Nos (vos) jeux vidéo du week-end…17/02/13

  3. Pingback: Alien Isolation: Du gameplay plein de promesses

  4. Pingback: Alien : Isolation [IMPRESSIONS + VIDEOS DECOUVERTE]

Leave A Reply