[DOSSIER] SERIOUS SAM !

9

 Serious-Sam

 

INTRODUCTION :

 

L’avis est unanime auprès des joueurs des premiers opus, il s’est fait attendre ! Un VRAI SERIOUS SAM depuis des années ! ( NDLR : Vous comprendrez après pourquoi j’utilise le le mot « vrai » ) En effet, les fans ont eu peur pour ce jeu ! Annoncé en 2007, le développement à seulement débuté en 2009 ! Prévu pour 2010, on nous le livre en 2011 sur PC ( sur Steam ET en boîte ! ) et 2012 sur X360.

Il est clair que si nous faisons un rapide petit effort de réflexion à propos du scénario, on se demande dans quelles circonstances Sam à entreprit tout ces voyages dans le temps pour le bien de l’humanité, et bien c’est la tâche dont se charge Serious Sam : Before First Encounter. Nous nous retrouvons au XXIIè siècle, lors de l’opération consistant à retrouver le fameux Time-Lock. Sam est escorté de soldats l’appuyant durant sa mission mais qui, (mal)heureusement, ne bénéficient pas d’une durée de vie de plus de 3 secondes. Sam doit en premier lieu rechercher le Pr. Stein, qui lui permettrait de retrouver ce précieux artéfact mais l’ironie du sort fait qu’encore une fois, celui-ci est retrouvé mort. Le grand Sam doit donc parvenir à atteindre le grand temple final seul, et à mettre la main sur ce fameux Time-Lock !

 

LE JEU :

                             Seconde vidéo de gameplay faites par moi !

 

Ce BFE est, à mon sens, un gap moyennement réussi de la part de Croteam dans le modernisme de leur licence. Nous y retrouvons quelques points propres aux FPS d’aujourd’hui comme le sprint ou la visée à l’épaule qui, je le rappelle, sont inconnus au bataillon dans les précédents opus !

Des environnements grisâtres et ennuyeux...

Des environnements grisâtres et ennuyeux…

Les interactions au corps à corps sont disponibles face aux ennemis (arrachage d’oeil, coup de pied dévastateur, du onehit en somme…), et de nouvelles armes font leur apparition, comme le marteau de forgeron, le lasso destructeur, le sniper explosif ou encore le jet pack, mais pas de bol, on l’a que durant le dernier niveau. Au niveau des paysages, cela peut être parfois controversés chez les uns comme chez les autres…Les débuts du jeu nous proposent des décors urbains aux accents Egyptiens et COD-iens franchement très moyens et pas vraiment passionnants, pour faire place ensuite au bout de 3 ou 4 stages à de vrais paysages à la Serious Sam, vastes étendues, temples, couloirs gigantesques…Par contre nous restons en Egypte, si vous avez chopé le tifus avec le TFE, ça risque de vous faire de même sur cet épisode qui ne propose donc pas un choix aussi vaste que TSE…

Les secrets si chers à TSE ne sont plus vraiment de la partie et sont nettement moins fun dans BFE, et c’est encore un euphémisme…Ceux ci consistent, la plupart du temps, à ramasser par hasard une pauvre caisse à munitions et…c’est tout ! On se demande même si c’est réellement un secret et pas une blague de la part des développeurs mais non, c’est tout simplement que les secrets sont extrêmement décevants, rien de drôle ou de totalement démentiel comme à l’accoutumée ! Un énorme doigt pointé sur ce jeu et croyez moi, ça pèse extrêmement lourd dans la balance !
Le multijoueur reste encore une fois le même, Coop, VS avec 9 modes de jeu, on reste sur du standard efficace.

Côté technique, cet épisode annonce également l’arrivée du Serious Engine 3.5 qui offre la possibilité de créer des cinématiques avancées « in-game », de synchroniser les lèvres des personnages lors de dialogues ou encore d’améliorer l’effet d’ombres d’objets ou arbres lorsque ceux-ci sont en mouvement par le vent. (Traduction empruntée au SeriousSamWiki) Pourtant, on a comme l’impression qu’une tornade est passée par là. Je possède la version X360 et il faut dire que le jeu souffre de pas mal de symptômes; cliping, aliasing et pop des ennemis assez incongrus ainsi qu’une maniabilité douteuse…Je me suis dis que cela était sûrement dût au portage X360.

On entre dans l'ère moderne avec la visée à l'épaule...dispensable.

On entre dans l’ère moderne avec la visée à l’épaule…dispensable.

Quelques mois plus tard, j’achète le jeu sur mon PC qui est sensé être plutôt performant et là, je remarque un jeu hyper gourmand pour…pas grand chose finalement, c’est beaucoup plus beau certes, mais les points persistent toujours mis à part la maniabilité plus présentable…Une aporie de plus.

Un DLC nommé « Jewels of the Nile » est sortit peu de temps après, il enrichit la campagne de 3 stages supplémentaires, d’une nouvelle arme se trouvant être une hache, ainsi que de nouveaux ennemis et un nouveau boss, malheureusement je me retrouve désolé de ne pas pouvoir vous dire grand chose de plus sur ce DLC que je n’ai pas fait.
Par contre si vous voulez, je peux vous raconter l’histoire de  » Mr. Microsoft est très vilain avec les joueurs de Serious Sam BFE « , le temps de bourrer ma pipe de bruyère de mettre mes mocassins, mon pull en tweed, ma cheminée et je suis à vous !

Il était une fois dans le Royaume de la cupidité et du profit, un jeu vidéo qui décida d’intégrer le marché XBLA de chez La Maison Microsoft, car il souhaitait réellement être apprécié des autres, aimé, accepté et compris dans cette société de manipulation ! Dr. Microsoft compris le désarrois de ce pauvre jeu vidéo, il le prit sur ses genoux et lui demanda quel était son nom.
 » Serious Sam BFE Docteur Microsoft !
– Eh bien eh bien mon enfant, je vois que tu es déjà sortit sur PC dernièrement et tu as l’air d’être bien garni, on voit que l’on s’est bien occupé de toi, un mode solo, un mode coopération, un mode VS et un DLC ! C’est très très bien tu le sais ça ? Et comme je suis un bon bougre, je t’offre cette place dans mon marché avec joie mon enfant !
– Oh merci Docteur Microsoft, je vous aime très fort ! »
Profitant de l’absence de Serious Sam BFE, Dr. Microsoft ota son costume de bon bougre et le remplaça par son smoking de Mister Microsoft, un être vil et sans scrupules, motivé par l’appât du gain et l’exploitation imbriquée dans chaque petite portion de richesse existante.
 » Eh bien comme je suis très vilain et que je veux gagner beaucoup d’argent et devenir plus riche que je ne le suis déjà, je vais scinder en deux cet abruti de BFE ! La première partie contiendra le mode solo et coopération seulement pour 1200 MS Points ! La seconde partie quant à elle, aura le mode VS et le DLC ! Comme ça, les joueurs ne sauront pas laquelle choisir entre les deux et se verront tenter d’acheter les deux Ah ah ah ! Quel plan machiavélique ! »
Et c’est ainsi que ce pauvre BFE, pourtant si plein de vie, d’espoir et de bonnes attentions, se transforma en monstre à deniers.

Comme vous avez pût le lire dans cette magnifique aventure épistolaire, en plus d’être peu clair, on s’est bien arrangé pour nous faire une division du contenu du jeu non pas logique pour l’acheteur, mais logique pour l’encaisseur. Certes, au final le jeu coûte une vingtaine d’euros, le prix sur PC, et encore, il est souvent soldé…Mais dans ce cas là, pourquoi ne pas avoir sortit une version boîte sur X360 ? Il y’en a pourtant une existante pour PC…

 

EN BREF :

Un jeu qui a sut suivre à la fois ses racines tout en allant de l’avant de manière plus ou moins efficace, c’est un Serious Sam moderne mais changé… Malgré quelques déceptions sur la substantifique moelle du jeu au niveau de ses secrets, son gameplay ou son humour vu à la baisse mais néanmoins toujours présent dans les quelques cinématiques, il reste cependant un bon titre qui mérite tout de même sa place dans la licence, loin d’être culte, il ne donne pas tellement envie d’être retourné X fois comme ses grands frères !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
Share.

About Author

Avatar

Chevelu diesel aux penchants N-sex. Half-time shuffle & Serious Sam.

9 commentaires

  1. Avatar

    PS : Il y’a un petit soucis au niveau de la vidéo de Gameplay de BFE que je suis en train de résoudre, encore désolé. 🙂

  2. Avatar

    Ce dossier a l’air vraiment pas mal (je n’en suis qu’à la première partie). Je ne connaissais pas la série jusqu’à maintenant, j’essayerais de m’y mettre dès que j’aurais le temps 😉

Leave A Reply