Jeux vidéo VS la vraie vie, épisode 2 : Mirror’s Edge.

2

videogame_reallife

Il y a 2 ans presque jour pour jour, j’avais démarré le concept de Jeux vidéo VS La vraie vie. Bon, avec ma flemme légendaire j’ai pas maintenu la cadance mais vieux motard que j’aimais : voici l’épisode 2. Episode 2, qui pour des raisons pratiques, ne sera constitué que d’un seul exemple : Mirror’s Edge. Et si par malheur vous vouliez relire l’épisode 1, c’est ici… 

Mirror’s Edge : le jeu

mirror's edge jeu

Dans un futur proche, les habitants d’une grande ville ont « choisi » d’opter pour un système sécuritaire afin de lutter contre la criminalité.

Se rapprochant d’un régime totalitaire, le gouvernement a placé sous étroite surveillance les faits et gestes de ses concitoyens et fait régner un lourd climat délétère de surveillance et de censure. La vidéo-surveillance est partout, même sur les toits.

Vous êtes une “résistante”, sobrement appelé Faith, qui en vue FPS progresse à travers la cité en empruntant différents chemins acrobatiques (toits, corniches, conduits…). Le body awareness donne presque le vertige et surtout l’impression d’y être. Pour vous, Mirror’s Edge c’est la liberté, la pureté, l’évasion.

Alors quand un fan fait une séquence filmée en Go Pro pour montrer son habileté dans la ville, ça vous donne des idées.

 

Mirror’s Edge : la vraie vie
mirror's edge

Ça à pas l’air, mais c’est un montage fait par mes soins \o/

Dans la vraie vie, après une vidéo comme celle-là vous vous sentez épris de liberté également. Votre job de comptable vous pèse. Alors c’est décidé, avant de rentrer chez vous ce soir : vous allez faire du parkour. Votre mission sera de ramener chez vous un vieux reporting absolument plus confidentiel qui date de 2009 et que vous étiez censé jeter le matin même. Tremble maudit comité de Direction… TREMBLE !

Oui, bon, ok, vous êtes bien gentil mais vous n’avez pas la bonne paire de souliers pour faire ça mon pauvre ami. Avec vos mocassins et votre costume, vous vous hissez péniblement en haut de votre lieu de travail. Votre sacoche de bureau en main, vous vous lancez à corps perdu en direction de l’immeuble mitoyen. Vos semelles cuir vous trahissent et, déséquilibré par cette foutue sacoche et votre imperméable, vous trébuchez lourdement plusieurs fois de suite.

Vous n’avez fait que 10 mètres depuis le début de votre aventure, mais votre volonté n’est pas émaillée pour autant. Dans un ultime effort vous vous jetez en direction de la corniche…

J’ai bien dis EN DIRECTION car en réalité, après un bon entre les 2 immeubles votre trajectoire est bien moins glorieuse. Seul votre menton a réussi à toucher la corniche, vous laissant finir votre chute vertigineuse vers le sol tout en vous tenant la mâchoire.

“GNhhmmmhMhMM” sont les derniers mots que vous avez bafouillé avant l’impact.

On ne saura jamais si ça voulait dire “Saloperie de sacoche” ou “Quel con je fais”

 

Voilà, l’épisode 2 s’arrête ici. Je vous donne rendez-vous … un jour… Pour un éventuel épisode 3 😉

Share.

About Author

Avatar

Ours-chat. J'ai inventé le jeu de paume un soir de doute. @gropanda

2 commentaires

  1. Avatar

    Mais c’est horrible une mort aussi stupide !
    Bien sympa cette petite rubrique ainsi l’épisode 1, je me souvient que nous nous faisions souvent la réflexion en jouant à Street of rage avec mon frère concernant les poulets dans les bidons.
    Mais tout cela fait le sel du jeux vidéo je trouve.

    Maintenant Panda je te met au défit de faire le même article sur Shenmu.

Reply To MessiJ Cancel Reply