[IMPRESSIONS] Mes trois premières heures à Los Santos…

16

01

Il faut bien le reconnaître, à moins de vivre au fond d’une grotte, il fut impossible pour quiconque de passer au travers du battage médiatique concernant GTA V ces dernières semaines… Que ce soit sur les sites dédiés aux jeux vidéo, les pubs télé, dans la presse, sur les 4×3 dans le métro parisien ou dans la rue… GTA V était, et est toujours partout… Au grand dam de certains, qui ont du ainsi subir et qui subissent encore un matraquage qu’ils ne cautionnent pas ou ne supporte plus… En revanche, tous ceux qui attendaient ce jeu de pied ferme sont maintenant aux anges, après avoir patienté avec fébrilité et envie jusqu’au 17 septembre, date officielle de la sortie du dernier né de chez Rockstar.

En ce qui me concerne, j’ai connu, comme beaucoup d’entre vous je pense, la licence GTA avec le troisième opus sur PS2. Je dois bien avouer que je n’avais jamais entendu parler de cette licence et c’est un ami qui m’en avait touché deux mots en des termes vraiment élogieux, complétement surexcité par le monde ouvert et la liberté d’action proposés par ce GTA III… Lui faisant confiance, je me lançais alors dans l’aventure et je dois bien admettre que je suis tombé dedans tête la première… Ce jeu… C’était tout simplement du jamais vu… J’ai donc passé des heures et des heures dans cet énorme bac à sable prenant mon pied à faire ce que je voulais, sans réelle contrainte de missions ou de temps… La liberté vidéo-ludique… Jouissive… Addictive…
Puis s’enchainèrent GTA Vice City que j’ai également énormément apprécié, puis GTA San Andreas… Pour ce dernier il m’arrivait de me lever à 6h00 du mat avant d’aller bosser pour faire un tour de vélo ou de tracteur dans la campagne de San Andreas, parcourir la ville au volant de bolides et faire évoluer dans le monde des gangs notre cher C.J. Un vrai coup de foudre pour ce jeu, tant pour sa taille, que sa diversité de lieux ou pour toutes les possibilités offertes par un scénario béton. De toute façon c’est bien simple, adorant et étant passionné de cinéma, à chaque opus de la licence, ces jeux me parlent puisque faisant référence à de très nombreux films vus, appréciés ou adorés. Rockstar arrive à chaque fois à m’étonner et à allier mes deux passions que sont le cinéma et le jeu vidéo… Je suis donc comblé…

02

Puis, durant les années suivantes, la licence GTA ce fit plus discrète, je m’adonnais alors à divers GTA like comme pour compenser l’absence de cette licence sur 360 ou PS3… Saints Row principalement, puis Just Cause et Cie… Mais sans égaler le maître… Puis vint GTA IV, avec ses graphismes de dingue, son histoire mature et violente, dénonçant impitoyablement, comme à son habitude, les travers de la société américaine, sans concession mais toujours avec une certaine forme d’humour… Et ça, c’est vraiment bon !!!  Après des heures et des heures de kiff total, je laissais ce GTA IV de côté… Un petit tour à Liberty City quelques mois plus tard avec le DLC Grand Theft Auto IV : The Ballad of Gay Tony dont la maniabilité avait pris un sacré coup de vieux. Forcément, après des heures passées sur Red Dead Redemption ou sur le très agressif, violent et obscur Max Payne 3 dont la maniabilité effleurait la perfection, ce retour dans le passé fut rude… Après cette petite déconvenue sur The Ballad of Gay Tony, je me rendais compte que finalement l’intérêt et la passion que je portais à cette licence s’effritait doucement…

03

Lorsque diverses rumeurs et annonces d’un futur GTA V commencèrent à émerger sur le net, j’avoue ne pas avoir été excité plus que cela… Encore un monde ouvert dans l’univers de GTA… Mouais bof bof… Et puis les premières vidéos et trailers commencèrent à faire leurs apparitions sur la toile et là, il faut bien dire que la technique peut quelque fois raviver un engouement quelque peu refroidit… Je sais très bien que des graphismes aussi sublimes soient-ils n’ont jamais fait un bon jeu mais force est de constater que ce GTA V promettait d’en mettre plein la vue…
Depuis ces vidéos je n’ai eu de cesse de vouloir me balader dans les montagnes, faire du jet ski, piloter des avions au dessus de paysages sauvages et sublimes, faire de la plongée, sauter en parachute, braquer des banques et vivre une aventure addictive et immersive aux côtés de ces trois braqueurs, et ce, pendant des dizaines et des dizaines d’heures…

04

17 Septembre, 23h…
L’attente est enfin finie… Je suis chez moi, dans mon salon, Butcherette Junior, après une bonne journée à l’école, dort déjà et rêve surement de Rayman, Pikachu ou encore de quelques dinosaures depuis longtemps disparus… Butcherette est à l’autre bout du monde, et moi je suis là, avec mon précieux… Cela faisait très longtemps que je n’avais pas attendu un jeu avec autant de fébrilité… Que voulez-vous, j’adore les mondes ouverts qui sont pour moi synonymes d’évasion totale… Et puis, un petit voyage aux States pour 50 euros, cela fait toujours plaisir…

Après plusieurs minutes d’installation, je lance enfin le jeu et m’apprête à déambuler dans le monde sans pitié mais sublime de Los Santos…

06

Le moins que l’on puisse dire c’est que l’on en prend plein la gueule et ce, dès la première scène d’intro. Réalisée à la manière d’un film d’action, ce flash back est là pour introduire Michael et Trevor lors d’un braquage… Sorte de tutorial assez dynamique, bourré d’action et très Hollywoodien… Qui s’en plaindrait ? Evasion de la banque, accueil musclé des forces de l’ordre, qui débouche forcément sur une fusillade. Une fois la police éliminée s’en suit une course poursuite à travers la campagne enneigée. Dialogues, accident, fusillades… Fin du prologue, je n’en dévoilerai pas plus… Générique…

GENE

Whoua, cela commence plutôt très bien cette affaire… Rien à redire en ce qui concerne les gunfights, intuitifs et dynamiques. On sent que Red Dead et Max Payne 3 sont passés par là… On enchaîne sur Michael chez son psy. Fin de séance, Michael se retrouve dans la rue, assis sur un banc, renseigne deux passants dont l’un d’eux n’est autre que Franklin, le troisième personnage principal de cet opus… Autant le dire tout de suite, durant ces trois premières heures je n’ai joué qu’avec Franklin, scénario oblige… Je ne pourrai donc pas vous parler des deux autres compères…

La première mission de Franklin consiste à voler une caisse, la mener à bon port tout en semant les flics. On y découvre la particularité de ce protagoniste, qui, spécialiste de la conduite sportive, peut ralentir le temps pendant plusieurs secondes afin de pouvoir se sortir de situations désespérées ou dangereuses… Amusant.
Une fois cette première mission terminée, la « légèreté » des bagnoles m’a frappé, dérangé et paru quelque peu excessive… Mais bon, c’est comme dans chaque nouvel opus de GTA, il faut réapprendre à conduire… Un petit détail, sans plus…

Ensuite je prends le contrôle de Franklin et comme dans tout bon GTA j’expérimente des choses, laissant les missions de côté pendant une bonne heure… Je suis chez ma tante qui se trouve sur le canapé du salon miteux entrain de regarder la télé. Je m’assieds à côté d’elle, sur la table un gros joint prêt à être fumé… Le ton mature est donné. Bon bah allons-y, je fume, zappe puis au bout de quelques minutes, décide de me lever, histoire d’aller explorer un peu mon quartier… Je suis dehors, il fait nuit, et que vois-je sur la map, près de chez moi ? Un club de strip… Bon, pourquoi pas… J’y vais… Danses privées, drague, caresses… Mature quoi… (J’aurai aimé voir la tête des parents qui ont offert GTA V au déjà « célèbre » gamin de 11 ans en pleurs, lorsque ce dernier se retrouvera devant l’écran du salon avec une danseuse, seins nus et en gros plan, entrain de se trémousser et de proposer des poses plus que suggestives… Je ris…)
Enfin bon après cet interlude, un petit tour chez le coiffeur, braquage d’une épicerie, jeu du chat et de la souris avec la police dans les quartiers pauvres de Los Santos… Un petit tour sur la plage, levé de soleil, un tour de jet ski en pleine mer et me voilà près de l’aéroport de la ville, un 747 me survolant dans un vrombissement sourd de réacteurs… On y croit…

J’enchaîne quelques missions tout de même… Ces dernières sont entrecoupés de missions secondaires dont le but est, entre autre, d’aider les habitants du quartier de Franklin, ou encore de poursuivre un voleur et de ramener (ou non) le portefeuille à la victime fraîchement détroussée… Très Red Dead tout ça… Il n’est pas rare de voir la police tirer dans la rue sur des fuyards… On sent bien que Rockstar a pris le meilleur de ses jeux sur cette génération, a secoué le tout pour en faire GTA V

Il est plus de 2h00 du mat’ et je m’oblige à éteindre ma console car le réveil sonne dans moins de 5h et il faudrait tout de même que je dorme un minimum afin d’être légèrement en forme pour le taf tout à l’heure… Alors certes, 3 heures de jeu ne permettent pas vraiment de se rendre compte de l’immensité du jeu ni de ses possibilités en terme de missions, braquages, missions secondaires ou lieux à explorer… Mais quelle claque mes enfants…
Même s’il est bien trop tôt pour déclarer GTA V comme étant le jeu de l’année, les trois heures passées à Los Santos laissent tout de même présager du meilleur pour les dizaines d’heures à venir… Je n’ai qu’une envie… Y retourner… Et ça c’est plutôt très bon signe!!!!

IMPRESSIONS_OUI_GTA5

05

07

Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

16 commentaires

  1. Avatar

    Sympa la rétrospective Serial’. Il est vrai que ce jeu est très prometteur, mais perso ce qui m’a le plus saoulé c’est sa promo de marteau. J’ai fait un post sur mon blog car franchement cela dénature complétement l’envie de s’y plonger et m’inquiète sur l’avenir de notre média devenu de masse :

    lire : dégoûté de GTA V ? « trop de comm’, tue le plaisir du jeu … quel gâchis ». http://wp.me/p3lDSI-dt

    • Avatar

      Comme dit Kaik, il serait vraiment dommage que tu te prives d’un tel jeu à cause d’une overdose médiatique.. J’avoue aussi que je commence à en avoir un peu marre de ces news à foison à l’intérêt plus que faible… Mais bon c’est le jeu ma bonne Lucette… À nous de faire le tri…

      Fonce l’acheter et ne surfe plus sur le net pendant 1 mois (sauf ici!!) et tu ne devrais en rien regretter ton achat!!!

  2. Avatar

    Hala la, super cette sensation sur 3 heures de jeu Serial !

    J’ai lu ton article Octopaddaone. J’ai hésité aussi à en faire un billet mais… Je me suis dit plein de choses depuis. Je trouve quand même dommage que tu aies « puni » Rockstar Games en annulant ta pré-commande suite à ton dégout de la communication autour du jeu.

    Si Rockstar a décidé de revenir en grande pompe en allouant autant de budget pour la communication, il n’en est pas forcément responsable de la réaction de certains sites et journalistes.

    Traiter une information (même via communiqués de presse professionnels) relève du savoir faire des journalistes. C’est leur choix de matraquer ou pas son lectorat mais c’est bien eux les décisionnaires.

    Tu pointes du doigt un site comme Gameblog. Là dessus, l’exemple est plutôt bien choisi. En une semaine j’ai relevé 33 News sur le jeu. Cela peut amplement être considéré comme « matraquage ». Surtout que sur ces 33 News, je considère que seule 8 News parlent réellement du jeu vidéo/Expérience etc… C’est un choix clair d’une ligne éditoriale qui privilégie les anecdotes autour du jeu et ce, en délaissant un peu (beaucoup ?) le jeu vidéo en lui même.

    Je ne citerai que cette News mais Gameblog a quand même mis en avant ce genre de nouvelles : « Un joueur poignardé pour GTA en Angleterre. Ca commence… »

    Je vous laisse l’appréciation de cette nouvelle à sa juste valeur pour un site de jeu vidéo.

    Constat : Déçu ? Matraqué ? Voir agressé ? Je ne peux que penser à la grande sagesse de Medoc (Nolife) lors de son intervention sur le sujet du Doritos Gate : « C’est aussi au lecteur de faire ces choix et de trier l’information »

    Depuis je considère que c’est ma faute si je continue à lire ce genre de choses qui me déçoivent. Je ne suis pas certain que nous pouvons avoir l’indécence de râler, alors que ces sites nous demandent rien et qu’ils sont gratuits, libres d’être consulté (ou pas).

    A mon tour, je viens d’écrire beaucoup de choses autour du jeu, sans parler du jeu.

    Mon conseil de Gamer à Gamer, fonce l’acheter cette après-midi. J’y ai joué autant que Serial Butcher et je pressens aussi que ce jeu vaut amplement 70€.

    L’incroyable travail de Rockstar semble bien être dans le contenu du jeu. Même si ils ont laissé des millions d’euros pour le faire savoir, c’est certainement un des plus beau « retour » vidéo-ludique que nous vivons. Qui plus est, une avancé majeure dans l’immersion/Partage en ligne/Fun à tout va. Rockstar Games mérite certainement l’achat au prix fort. Certains diront le prix normal 🙂

  3. Avatar

    Perso j’attends encore un peu. Je sais pas je sens que l’annonce sur next gen va pas tarder et j’ai pas envie de le faire 2X. Mais c’est clair que ca donne envie les impressions de Butcher.

    • Avatar

      Je n’y avais pas pensé à ça :/

      Cela serait chouette que Rockstar annonce : pour 10€ de plus, on puisse obtenir la version next-Gen :)))

      Pour info, je le trouve vraiment très très beau sur Xbox 360. Ca tourne grave quand même ! Je bisoute encore nos joueurs PC qui doivent être impatients de voir la date de sortie validée !!!

      • Avatar

        Tu es bon publique quand même !

        Il y a pas mal de petits soucis de textures qui apparaissent au dernier moment, de pnj qui font de même ! Egalement les rues, les lieux sont quand même souvent très vide de pnj, ça manque pas mal de gens dans les lieux publique, sur les trottoirs etc… le plus flagrant, c’est dans le métro ! y a pas un chat ! j’ai hâte de voir ce que ça donnera sur les next gen ou sur pc !

        Des petits détails qui ne gâche pas le plaisir de jouer bien sur, mais l’âge de la xbox 360 se fait sentir tout de même !

        Ceci dit le jeu est évidement très beau et fourmi de détails !

      • Avatar

        Bon ben j’ai craqué quand même ^^ Tant pis je le rachèterai sur la new genou sur PC. Sinon je m’éclate vraiment bien dessus. De la bombe.

  4. Avatar

    Fiou, quelle nuit mes amis. Non non, pas de femme dans mon lit, juste l’achat de GTA 5. A 2h du mat, je me suis dit, bon aller encore une mission rapide… encore une, bon aller je vais pas éteindre sur ça quand même… (regarde l’heure)… 4h du mat, BORDEL!
    Ce jeu est très complet. Si vous avez fait GTA 4 et ses 2 DLC, dans GTA 5 il y a tout le savoir faire de Rockstar. Des clins d’oeil, des situations amusantes, des persos géniaux. Seul Bémol, même si le jeu est un peu plus fin et détaillé que le 4 on reste avec l’idée que la ps4 et la 360 sont surement arrivés à terme de leurs performances pour un monde ouvert de cette taille.

    Sinon comme Doubitchou, je sens aussi l’annonce prochaine pour la version de la nextgen. Je trouve bizarre que le jeu se vende 45€… peut être que Rockstar s’est dit : « on va pas faire trop cher la version current gen, puis 70€ la nextgen » ^^
    En bon client je la prendrai (sifflote)

  5. Avatar

    Heureux que l’article de SerialB’ fasse autant de réactions intéressantes, car bien entendu ce n’est pas le jeu le souci pour moi mais les mouches à m**** médiatiques autour qui ont fini par me gaver d’un si bon jeu ! Je suis vraiment écoeuré de cette sphère pseudojournalistique, qui pire que des pisseuses (C) Zbi) s’enflamment d’une manière hystériques et toujours aussi peu matures !

    Cc Kaik : oui tout à fait, nous restons libres de consulter ou non l’actu sur certains site web, mais perso quand on suit un site depuis des lustres (sans parler depuis la presse papier pour certains de ces membres), on ne peut qu’être exigeant, et la gratuité n’excuse pas la dérive de certains vers la facilité. Le respect d’un lecteur se gagne et se mérite aussi.

    Mon article était donc foncièrement contre la promotion éhonté du jeu, reprise par toute une cohorte mais, confidence pour confidence, il est clair que ce jeu me fait de l’œil ! Etant un fidèle des GTA depuis le III (quelle claque), j’attends de pouvoir l’essayer mais pour l’instant je me dois de (re)terminer Vice-City et bientôt Tomb Raider (en promo sur Amazon ce jours à …. 20 euros pour la version collector). Cela sera un bon petit jeu de noël ce GTA ….

  6. Avatar

    Perso, moi la nouvelle maniabilité des voitures m’a carrément refroidi.

    Dans gta 4, c’était ce que je préférais je crois, ces voitures dont on ressentait bien le poids, avec lesquelles on pouvait jouer avec les transferts de masses pour négocier des virages en travers, ou pas, avec lesquelles il était possible de prendre du plaisir a bien piloter.

    Là, les voitures semblent peser 10kg a tout casser, elles semblent être en feuille de papier ! le comportement des voitures a été foiré, ça ressemble a rien, il n’y a plus aucun plaisir de conduite, le meilleur exemple c’est quand on fait des sauts… avant niveau sensation, dans les gta c’était jouissif de faire des méga gros sauts, des cascades avec les voitures ou les motos ! dans GTA 5 je ne ressens plus du tout ceci a cause de cette catastrophique nouvelle maniabilité ! les voitures ne pesant rien, on saute, mais bon, voilà, c’est tout naze… on se croirait du niveau de Saints row, c’est dire !
    Pour ma part, je crains que cette nouvelle maniabilité des voitures soit assez rédhibitoire chez moi…

    Reste plus qu’ a espérer que le jeu sorte un jour sur PC et que des mods de handling corrige cela !

    C’est franchement rageant, car pour tout le reste ce jeu est………. I N C R O Y A B L E

    On retrouve ce sentiment qu’on avait dans San andreas avec ces ambiances différentes en fonction des lieux, la campagne, le désert, la montagne, les vallées etc… c’est une très grosse réussite ! je me souviens encore de ce que j’ai ressenti hier soir dans le jeu, quand, après m’être fait descendre par des flics je me retrouve largué de nuit devant un petit hopital dans une bourgade paumé au milieu de nulle part, l’obscurité, les bruits ambiant, les lumières blafarde de quelques réverbères…

    Ha oui, une autre claque que j’ai pris c’est quand je me suis retrouvé pour la première fois dans la mer après être tombé du port au sud de los santos : Je n’ai jamais vu une dynamique de l’eau aussi réaliste dans un jeu vidéo ! le mouvement des vagues est criant de vérité ! et quand on se retrouve en train de nager au mileu des flots, on ressent exactement ce qu’on ressent en vrai quand on nage au milieu des vagues ! trop fort !

  7. Avatar

    Le soucis des trucs qui popent ou des environnements vides est peut-être lié au fait d’installer le 2e DVD sur le HDD de la console…

    Rockstar le déconseille puisque le jeu ferait appel aux deux emplacements (normalement HDD + DVD) mais si tout est sur le HDD, il le gère mal.
    L’astuce serait d’installer le contenu du 2e DVD sur une clé USB qui selon sa qualité permettrait de streamer les données super vite sans avoir le boucan d’un 747 au décollage dans le salon…

  8. Avatar

    Suis je le seul à pleurer face à l’aliasing de fou de ce jeu? sinon ce jeu m’emballe autant que Red Dead Redemption, car en termes d’écriture et de mise en scène des personnages c’est juste du jamais vu!!

    Le Jeu vaut le Coup juste pour une seul chose……TREVOR!!

    L’un des perso les plus marquant de l’histoire des jeux vidéo !!! tous simplement. Horrible,Sale,Violent,Incontrôlable………mais à la fois…..attachant malgrés le dégoût qu’il provoque.
    Avec ce perso le Jeu vidéo à franchie une limite qu’aucun autre jeu n’avait osé franchir…..

    Ps: La vraie claque graphique du jeu c’est clairement le rendu de l’eau…une tuerie!!
    Par contre gros point noir pour la bande son…question de goût je pense.

  9. Pingback: [J'AI LU] #02 /// Jacked – L’histoire officieuse de GTA…

  10. Avatar

    A moitié d’accord pour la bande son.
    Je trouve les radios bien en dessous de GTA IV mais par contre, le score façon Red Dead Redemption pendant les missions je surkiffe.
    Et sur Trevor, je suis mitigé dans le sens ou sa violence est parfois imposée au joueur (en phase de gameplay) et je trouve que ça va trop loin, quitte à dé-servir le propos de dénonciation…

  11. Avatar
    shigure_parker on

    C’est vrais que la mise en scène met simplement une claque à tout ce qui s’est fait jusqu’à maintenant (je t’aimais bien The Last of Us…), mais force est de constater que c’est le point le mieux maîtrisé.

    Par contre je reviens sur l’avis général, le jeu est bien, très bien, mais en aucun cas c’est un 18/20, je ne dirais pas pourquoi (ou plus tard sur le fofo) pour « casser » l’euphorie de celui qui s’apprête à jouer.

Leave A Reply