Review : Minecraft – The Story of Mojang

2

MinecrafttheStoryofMojang01

Malgré l’explosion du média, les vrais gros documentaires sur les jeux vidéo ne sont pas très nombreux en dehors des featurettes et autres making of promotionnels que nous proposent les développeurs et les éditeurs.

En décembre 2012 sortait Minecraft – The Story of Mojang, un film dédié à l’un des plus gros phénomènes vidéo ludiques de ces dernières années. Et comme il faut savoir vivre avec son temps, c’est par le biais de Kickstarter que les petits gars de 2 Player Productions ont pu réaliser ce documentaire de 104 minutes.

Et puisqu’il n’est jamais trop tard pour en parler, voici une petite review pour ceux que cela pourrait intéresser.

Le film nous propose de revivre l’année 2011, période charnière pour Mojang et Minecraft. Pour resituer un peu les choses, nous suivons les aventures du studio quelques temps seulement après sa fondation par Markus « Notch » Persson et ce jusqu’à la MineCon de Las Vegas en novembre de cette même année.

Ce qu’il faut savoir dès le départ, c’est qu’au début du documentaire Minecraft est déjà en train de devenir le succès planétaire que l’on connait. Donc ne vous attendez pas ici à voir des images de Notch aux premières heures du développement de son jeu dans une cave, entouré de chips et de sodas.

__Equipe Mojang

Le film aborde son sujet sous deux angles, d’un côté le studio et de l’autre les répercussions et l’ampleur du phénomène.

Nous découvrons donc la vie chez Mojang à Stockholm. Celle ci s’articule autour du très sympathique nounours qu’est Markus Persson, un créateur passionné et surtout vraiment attachant, et de ses collègues, le tout dans une atmosphère posée et tranquille. On y voit les réunions, l’évolution des infrastructures, les déplacements dans les salons spécialisés, les premières rencontres avec les fans et les divers projets mis en place, dont la finalité est la sortie officielle du jeu. On oublie évidemment pas de s’attarder un peu sur Minecraft et son développement, avec d’ailleurs quelques séquences assez amusantes sur la correction de bugs ou le test de mécaniques de gameplay.

En parallèle le documentaire va mettre l’accent sur le phénomène du point de vue de l’industrie et de la communauté. Interviennent alors quelques personnalités du milieu comme Tim Schafer et Peter Molynieux, mais également des membres de la presse spécialisée (Kotaku, Gametrailers) qui donnent leur point de vue sur le jeu et ce qu’il a apporté, au travers de divers extraits d’interviews.

L’autre coup de projecteur est porté sur les fans, qui sont après tout les meilleurs ambassadeurs de Minecraft. On y croisera notamment un enseignant de New York qui utilise le jeu pour faire ressortir la créativité de ses élèves durant son cours pas comme les autres. L’internet 2.0 est aussi de la partie avec les membres de Yogcast et The Shaft qui partagent leur passion via des podcasts ultra populaires. Et bien sur, et parce qu’il ne faut pas les oublier vous y verrez certains « créateurs d’univers » dont les vidéos ont fait le tour du web et qui ont largement contribué au phénomène qu’est le jeu.

minecon2011

Le documentaire joue parfaitement sur l’alternance entre ces deux regards, d’un côté les créateurs qui apportent sans cesse des nouveautés au titre, et de l’autre les joueurs qui se l’approprient et en font ce qu’il est aujourd’hui.

Un croisement qui finit par trouver son point culminant lors de la MineCon 2011. Cet évènement va permettre à ces deux mondes de communier ensemble puisque pas moins de 5000 personnes se sont rassemblées autour de l’équipe de Mojang pour fêter la sortie officielle du jeu. Ainsi, la boucle est bouclée.

Minecraft – The Story of Mojang n’est surement pas la mine d’informations pour un puriste qui souhaiterait découvrir tous les rouages et les secrets de développement du jeu. C’est un documentaire attachant, agréable et très accessible, que l’on soit fan ou juste curieux d’en apprendre plus sur cette succes story, et rien que pour ça je ne peux que vous conseiller d’y jeter un oeil. En tout cas moi il m’a sacrément donné envie de m’y mettre.

_______________________________________

Depuis quelques jours le film est disponible légalement et gratuitement avec des sous titres anglais sur Youtube.

Si vous souhaitez soutenir les producteurs il est toujours disponible pour 8$ en version simple ou 12$ avec des bonus sur leur site officiel.

Share.

About Author

Avatar

@StephNoMore

2 commentaires

Leave A Reply