[J’AI LU] #03 – Eric Chahi : Welcome to Another World

4

Premier constat, le coffret est sublime avec gaufrage et pantone argent sur un fond violet sombre du plus bel effet. Vous y trouverez ledit livre puis, à part, dans un autre coffret, de très nombreuses choses… Dessins et artwork, une VRAIE notice de jeu en couleur, le jeu disponible pour Mac et PC, le tout complété par un autre disque sur lequel se trouve la B.O. du jeu. <3

172027

172026

Une véritable pochette surprise ultra jouissive. Une fois avoir pris connaissance de la totalité du contenu, je me précipite sur le livre et débute ma lecture avec frénésie et soif d’en apprendre d’avantage sur Eric Chahi…

172028

Dès son plus jeune âge, Eric Chahi se forge, se construit un univers, une culture, nourrit et influencé par des films comme King Kong, Star Wars, 2001, l’Odyssée de l’espace ainsi que l’animé Goldorak. Question jeux vidéo ses chocs et coups de coeur se porteront sur des jeux tels que Spacewar, Space Invader ou Defender… Les bornes d’arcade accessibles uniquement pendant ses vacances frustre Eric Chahi au plus haut point et lui donne doucement mais sûrement, l’envie de devenir créateur de jeux, afin de pouvoir jouer tous les jours… Comme on dit, c’est dans la douleur que l’on créé.

Cette envie fut confirmée quand Éric Chahi posa les yeux et les mains sur un jeu en 3D filaire nommé Battlezone… Il n’y avait plus de doute possible. Il serait créateur de jeux.

Outre le cinéma, les animés, les jeux vidéo, les auteurs comme Lovecraft, l’émission de télé Temps X, ce sont des artistes comme Phillipe Druillet, Moebius ou encore Enki Bilal qui nourrissent sans cesse l’imaginaire d’Eric Chahi.

Autant de références dont il s’imprègne et dont il se servira bien évidemment lorsqu’il commencera à créer ses jeux… La recherche éternelle d’un autre monde, afin de pouvoir échapper à la réalité, est un thème récurrent chez lui… Ce que nous faisons tous finalement lorsque nous jouons aux jeux vidéo. En tout cas pour moi, l’avantage de ce média, au delà d’être amusant, divertissant et challengeant, est clairement de pouvoir échapper aux griffes d’un quotidien usant et abrutissant…

Les seuls véritables moments d’évasion qui lui font apprécier une école qu’il n’aime pas, car tyrannisé par un maître qui frappe ses élèves, Eric Chahi les trouve une fois par semaine pendant son cours d’informatique durant lequel il peut s’adonner avec passion à la programmation sur ZX81.

Lorsque l’Oric 1 débarquera chez lui quelque temps plus tard, Éric passera nuits entières, vacances et moindres moments de libre pour programmer, programmer et programmer… Il parviendra même à vendre deux de ses jeux… Plus tard il laissera tomber les cours pour développer sur Amstrad un titre connu de beaucoup, nommé Le Pacte… En 1989, Eric Chahi participera également à la réalisation d’un autre jeu fantastique que j’avais alors adoré, Les Voyageurs du Temps. Fort de ce bagage il se lance alors dans l’aventure Another World en tant que scénariste, graphiste et programmeur. Il participera aussi à la création des sons avec l’aide de son ami Jean-François Freitas, ce dernier créant et composant seul la musique du jeu… Alors même si l’on peut voir en générique de fin des noms illustres comme celui de Philippe Ulrich, Another World s’est fait en très grande partie à 4 mains…  D’autres jeux très connus comme Heart of Darkness sur PS1 (1998), porte également la griffe Chahi, sans parler du dernier From Dust qui fut accueilli par de très nombreux joueurs comme le retour du fils prodigue…

Loin de moi l’idée ou le désir de faire ici un résumé de ce sublime livre mais d’avantage l’envie de partager avec vous ce coup de coeur de fin d’année et de vous donner envie d’en savoir plus sur la vie complètement dingue de ce créateur de jeu unique, visionnaire, qui aura marqué son temps et dont tout le monde parle encore et toujours. De larges et passionnants chapitres sont dédiés aux nombreux jeux portant la marque Chahi : Doggy, Le Pacte, Profanation, Voyage au centre de la Terre, Jeanne d’Arc, Les Voyageurs du temps, Another World et bien d’autres encore.
Ce livre en plus d’être passionnant dans le fond est subliment illustré. Des screens de vieux jeux que l’on redécouvre avec nostalgie le sourire aux lèvres, des clichés de planches, Story-board et dessins originaux ayant servi de base à la création d’Another World ou de Heart of Darkness. Des perles iconographiques comme seuls ses fous et passionnés de Pix’ n Love peuvent nous dégoter et nous faire profiter…

172029

© Pix’n Love – Avec l’aimable autorisation des Editions Pix’n Love

J’ai presque fini ce numéro 6 des grands noms du jeu vidéo… J’ai fait une nouvelle fois un voyage dans le temps, sur la planète Histoire du jeu vidéo et je ne peux que recommander, avec sincérité, à tous ceux qui aiment Eric Chahi depuis ses débuts ou qui souhaiteraient tout simplement le connaître et le découvrir en 2013, de se procurer les yeux fermés cet ouvrage unique!

Je vous laisse à présent afin de finir les 50 dernières pages qui me restent à lire…

Bonne lecture à vous et bon voyage dans cet autre monde…

172031

Pour vous procurer le coffret, rien de plus simple cliquez ici. Si vous n’êtes intéressés que par le livre, c’est encore plus simple, cliquez ici. Bonne lecture! 🙂

[J’AI LU] #02 Jacked – L’histoire officieuse de GTA

[J’AI LU] #01 – AHL

 

1 2
Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

4 commentaires

  1. Avatar

    je n’ai pas lu ton texte pour ne pas me spoiler :p mais le coffret collector est en route pour chez moi ! Je vais enfin pouvoir découvrir cette oeuvre ^^ je viendrai lire ton article juste après promis :p.

    Au même titre que Michel Ancel cette homme mérite que l’on regarde ce qu’il a construit .

  2. Pingback: [Un coup d'oeil dans le retro] Croisière pour un cadavre

  3. Pingback: [J'AI LU] #06 - L'Histoire de Rayman

Leave A Reply