JV Le Mag: Ou le plaisir retrouvé d’un mensuel papier

5

JV_Header

Je suis un peu nostalgique en écrivant ce billet, parce qu’il me renvoi à une certaine époque où je trépignais d’impatience à l’idée de recevoir mes nouveaux numéros de mes chouchous de Banzzaï et Player One ou encore Joypad.

Le temps passant, et au fil des disparitions et des changements de rédactions, les magazines de jeux vidéo me plaisaient moins, leur style ne me parlait plus j’en étais rendu à n’acheter Playstation Magazine que pour le CD de démos.

L’arrivée de l’internet mondial a tout chamboulé, rendant accessible gratuitement et en temps réel toute l’actualité vidéoludique de la planète. Pour lutter, les magazines ont bien tenté de s’adapter mais n’ont jamais réussi à me convaincre dans le ton et le style.

Résultat j’ai lâché ce papier que je chérissais tant.

______________________________

Avec l’explosion du web les sites de jeux vidéo ont fleuri de partout, que ce soit grâce à des petits nouveaux ou des anciens du milieu, en faisant le tri il y a eu de quoi satisfaire pleinement mon appétit de joueur avare en contenus. Plus question pour moi de me tourner vers les magazines qui semblaient parler à un public auquel je n’appartenais plus.

Et puis au fil du temps, les sites web ont fini par se ressembler et la presse papier a commencé à sérieusement me manquer. Entre temps j’avais bien découvert les fabuleux Pix N’ Love et le regretté IG Mag, mais dans des registres particuliers et assez ciblés, et ne jouant pas sur ordinateur la presse PC n’était pas pour moi.

Non ce que je voulais, c’était retrouver un magazine généraliste, que j’achète/ou reçoive tous les mois comme avant avec plaisir, qui parle aussi bien du PC que des consoles, avec des sujets de fond et surtout, car c’est essentiel pour moi, un style et un ton qui me parlent.

Ce qui est drôle avec JV Le Mag c’est que sa découverte s’est un peu faite à contre courant d’une certaine tendance. Je me souviens encore de 2008 quand je découvrais avec joie par le biais d’un ami, un Gameblog monté par une partie des anciens de Joypad. Les temps avaient changé et pas mal de journalistes de la presse papier migraient sur le net et pouvaient servir de point d’encrage ou d’affinité avec certains sites.

Au printemps 2013 je découvre le podcast zqsd.fr et malgré leur orientation PC (sur lequel je ne jouais pas à l’époque) j’ai tout de suite accroché, que se soit dans leurs conneries ou leur contenu journalistique.

A l’automne dernier une partie de la bande de joyeux lurons annonce qu’elle lance un magazine papier et qu’ils en seront les seuls maitres à bord.

Ironie du sort, un podcast internet va me faire revenir vers la presse papier.

4 couv

Dans la forme, JV Le Mag est un canard assez classique. On va y retrouver des reportages, des previews, des critiques et des dossiers de fond. Visuellement les couvertures sont aussi sobres que classes (mention spéciale à celle du numéro 2) et évitent tout de suite la bouillie d’une superposition d’images tirées de dix jeux différents en se concentrant sur l’essentiel. La maquette est vraiment très agréable aussi bien en terme de mise en page que de couleurs, et propose un contenu bien garni mais suffisamment aéré pour en rendre la lecture très fluide.

A l’intérieur les feuilles se parcourent au gré d’un style à la fois léger et plein d’humour mais qui n’oublie pas pour autant de proposer quelque chose d’intéressant et sérieux, sans verser dans l’analyse pompeuse ou le kikoo. Cela permet par exemple de donner de l’intérêt aux critiques qui sont publiées, on est décontracté et surtout on hésite pas, quand c’est possible à y ajouter les avis des collègues qui ont pu s’essayer au jeu. En tant que lecteur ça me plait, car l’opposition de certains points de vue dynamise la critique d’un jeu et permet de lui donner un regain d’intérêt supplémentaire, car soyons honnête à la base on achète pas forcément un magazine pour les critiques.

screens-sommaire-44-45-620x350

Du côté des articles de fond, le mag couvre l’actualité et réussi pour l’instant à m’apporter un vrai plus. Il arrive à expliquer le phénomène League of Legends ou des fameuses « clés Russes » au néophyte que je suis, à me parler de l’Occulus Rift sous un angle intéressant, et propose des dossiers sur des sujets plus insolites ou pointus, des enquêtes, du rétro ou des interviews, le tout sans me donner une impression de déjà vu sur le web. Bref il y a de quoi faire et le tout s’avère vraiment complet.

Et puis il y a cet espèce de liant qui pour moi finit de donner sa touche personnelle à l’ensemble que sont toutes ces petites rubriques diverses et variées qui ponctuent le magazine.

Pour en citer quelques unes:  Les L.A.S.A.G.N.E.S. et leurs conseils sous forme de schémas improbables – Le Grand Tournoi qui voit s’affronter quatre jeux pour un trophée pas forcément flatteur – La BD de Gruth nous narrant les aventures peu communes de la rédaction – La partie « Hors jeu » traitant de cinéma, de séries, de musique, de BD… – Ou encore une double page en forme de vieux journal qui revient sur l’actualité du mois, mais d’il y a 20 ans (c’est à dire quand on écoutait Dance Machine et Nirvana).

Tout cela tient sur une centaine de pages avec, il faut le noter, très très peu de publicités et pour un prix de 3.95€. Bref comme le dirait Larry David, c’est « Pretty, Pretty Good ».

______________________________

JV Le Mag a une vraie personnalité, une rédaction sympathique, un style, un truc en plus, qui pour moi en tout cas fonctionne très bien depuis quatre numéros. Il y a beaucoup de médias qui traitent du jeu vidéo et de fort belle manière, mais ce qui fait la vraie différence c’est leur façon de le faire et de s’adresser à nous.

Je ne dis pas que ce magazine est parfait, car après tout, à chacun sa sensibilité et ses affinités pour choisir ce qui lui plait ou non.

En tout cas de mon côté j’ai retrouvé avec plaisir un mensuel papier qui me correspond, et ça me manquait.

En espérant que ça dure…

Pour plus d’informations, rendez vous sur leur site officiel.

Share.

About Author

Avatar

@StephNoMore

5 commentaires

  1. Avatar

    J’aime ce mag’ d’amour…

    J’ai retrouvé grâce à lui les sensations « d’attente » que je n’avais pas ressenti depuis l’époque lointaine mais si bonne de Tilt <3

    Très bon article mec 😉

  2. Avatar

    idem, pas loupé un numéro, un bon canard qui s’adresse à des adultes avec de la déconne (mais sans tomber dans le lourd), voilà ce qui manquait dans la presse JV : de la maturité, de l’humour et des dossiers de fonds qui parlent aux lecteurs. Perso, je poursuis leurs aventures à voir sur le long terme. Bientôt une critique sur le blog d’octopaddle.fr, on va tenter de faire encore mieux que toi Steph (pas gagné !)

Leave A Reply