Ces screens fantasmés et vécus…

3

SCREEN_00

Loin de moi l’idée de faire ici un post revival sur le trip « c’était mieux avant », car ce genre d’affirmation ne rime à rien, ne mène à rien, ne débouche sur rien et est relativement faux… Je vais simplement y évoquer quelque chose qui parlera aux plus vieux d’entre nous à savoir les screens de jeux vidéo présents dans les magazines dédiés.
Cette période se situant bien avant l’ère des trailers à outrance, des galeries de screens nous offrant des centaines de visuels ou encore de la déferlante publicitaire inondant des jours durant les habillages de nos sites préférés…

Il faut savoir que les jeunes joueurs que nous étions il y a 30 ans n’avaient pas à disposition toutes les sources d’informations actuelles pour se tenir informés quotidiennement de l’avancement de tel ou tel jeu, de tests ou de previews… Nous avions alors comme unique source d’informations notre magazine mensuel dans lequel la plupart du temps, seul un petit screen nous permettait de rêver et de fantasmer sur un jeu…

Je me mettais alors à imaginer toutes les possibilités et moments d’extase et de pur plaisir vidéo ludique que cette minuscule vignette me faisait miroiter et me promettait. Combien d’heures j’ai pu regarder ces visuels… Des dizaines et des dizaines! N’ayant à l’époque qu’un seul magazine dédié aux jeux vidéo, à savoir le cultissime TILT, je l’épluchais, le lisais, le relisais, le lisais à nouveau, j’étudiais chaque détail offert par ces petits visuels accompagnés d’un petit descriptif ou d’un test d’une page lorsque le jeu était jugé plus important…

SCREENS_01

Grâce au web et aux sites abandonware il est maintenant très aisé de se refaire un petit voyage dans le temps… Un petit shoot de nostalgie… Surtout si comme moi, con que je suis, vous avez balancé il y a des années toute votre collection de TILT à la poubelle. Ah je me foutrais des baffes ! Oui oui des baffes tous les matins, au réveil avant de me lever, histoire de bien me rappeler quel con j’ai été à ce moment précis…

Bref, donc comme je le disais, grâce à ces sites bénis, je me suis replongé dans un grand nombre de TILT… Et c’est en redécouvrant ces pages que j’avais lu et regardé pendant des heures, que des flashs ont illuminé mon cerveau et inondé celui-ci de vagues voluptueuses de nostalgie vidéoludique. « Ah mais oui putain je me rappelle de cette mise en page, des ces illustrations, de ces pubs mais aussi et surtout de ces screens. » Véritable choc que de se retrouver face à face avec mon passé… Mais c’est aussi tellement bon. De la nostalgie pure sans mièvrerie ni apitoiement sur une période révolue.

Certains de ces screens et jeux m’étaient complétement sortis de la tête… Des jeux que j’avais pourtant fait et aimé… C’est assez dingue et flippant de constater les tours que peut nous jouer notre mémoire… (Qui a dit « de vieux » ?…)

Parmi cette multitude de jeux et de screens, je me rappelle parfaitement de trois d’entre eux, pour différentes raisons. 

Le premier jeu concerné est ici sans surprise pour ceux qui me lisent depuis un moment et qui me connaissent… Je veux bien sûr parler de Defender of the crown. J’ai passé des heures et des heures à étudier les photos, à saliver en lisant le test et à ne pas en croire mes yeux. « Mais c’est impossible, c’est incroyablement beau, on ne pourra jamais faire de futurs jeux plus beaux que celui-là, ce doit être un super jeu, le meilleur, etc… » Fantasme d’autant plus douloureux qu’il n’était à ce moment là prévu que sur Amiga, bécane que je n’avais pas en ma possession et dont l’acquisition me semblait être tout simplement impossible…  Retomber sur cette page après tant et tant d’années est vraiment une expérience vertigineuse… c’est dingue le temps que j’ai pu passer devant…

DOC_01_620

DOC_02_620

Le deuxième screen qui me marqua également à l’époque fut celui ci-dessous, issu du jeu Elvira. Ici point de souvenirs générés par la beauté dudit screen ou par de longs moments passés à lire ou relire ladite page, mais des souvenirs persistants causés par la violence unique et inouïe de ce screen… Un vrai choc titillant ma curiosité et mon envie de me confronter à ce jeu de fou… Ce que je fis des années plus tard…

ELVIRA_01

La troisième page ci-dessous, est vraiment particulière car on entre ici dans la catégorie des « screens vécus ». Je m’explique… Nous sommes au mois d’avril 1988, pendant les vacances de Pâques. À l’époque, nous passions nos vacances ma soeur et moi chez nos grands-parents, en Normandie. En 1988 autant le dire tout de suite, lorsque vous quittiez votre chambre, votre console ou votre micro, vous laissiez tout derrière vous. Pas de télé à la campagne, pas question de déménager toute votre chambre afin de faire profiter à votre matos ou à vos jeux de l’air pur de la campagne. Pas de consoles portables non plus. Juste votre magazine comme unique compagnon de voyage et comme unique et seul lien avec votre passion… En 1986 j’avais vu le film Platoon au cinoche. Venant d’avoir 13 ans et ce film étant interdit au moins de 13 ans, je me pris alors un bon uppercut en pleine gueule… Marqué et choqué par ce film, j’étais évidemment comblé et curieux, lorsque plus tard son adaptation fut dévoilée.

Il est marrant et étrange de constater l’effet qu’ont pu avoir cette page et ce moment précis sur moi. C’est bien simple, dès qu’il commence à faire beau, chaud, que le printemps pointe le bout de son nez et que je me retrouve à me balader en pleine campagne j’ai ce moment particulier qui revit en moi, ces heures, passées dehors au soleil à lire et relire sans cesse cette page, qui resurgissent en moi et me font physiquement voyager dans le temps… C’est vraiment très étrange…

PLATOON_PAGE_620

PLATTON_02_620

Bon, effectivement, résumer des souvenirs de dizaines d’années de lecture à l’aide de trois exemples est un peu rapide mais si je devais poster tous les jeux et visuels devant lesquels j’ai passé du temps à imaginer et à jouer par procuration, il faudrait que je poste 95% des pages de TILT… Sans parler des autres magazines qui furent publier par la suite…

Un petit article qui peut vous sembler bizarre mais qui, avec l’arrivée du printemps, du beau temps et des futures vacances en Normandie me replonge dans ces souvenirs vivaces.

Ce n’est pas un hasard si les seuls moments de l’année où j’achète tous les magazines de jeux vidéo correspondent à cette période de l’année, à cette région et à cette maison familiale.
Un petit article en guise de dédicace temporelle au petit garçon rêveur que j’étais alors, déjà complétement passionné par les jeux vidéo.

Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

3 commentaires

  1. Avatar

    Cauldron! Ce jeu m’émerveillait et pourtant je n’ai jamais réussi à le terminer, ni à choper la citrouille bondissante, les connaisseurs se rappelleront et auront peut-être une larme de nostalgie

  2. Avatar

    1500ème et tu parles de ça ! Mec tu es beau.

    Ce genre de truc j’en vois TOUT les jours, en lisant les magazines Nintendo de l’époque que l’on a au magasin. Émotions et sentiments.

Leave A Reply