Entwined (PS4)

3

Entwined™_20140614142212

C’était l’une des petites surprises de la conférence Sony de l’E3, Entwined, petit jeu développé par le studio Pixel Opus était dévoilé et annoncé comme déjà disponible sur le PSN. Dès les premières images, le constat est clair, le titre édité par Sony entre dans la catégorie de ces jeux dit poétiques (ou sensoriels comme vous voulez) popularisés par Flower.

Le concept d’Entwined est extrêmement simple, on y incarne deux âmes soeurs « Toujours ensembles, à jamais séparées » (c’est la seule ligne de texte du mode histoire) que l’on va devoir réunir. A notre gauche un poisson et à notre droite un oiseau, chacun étant dirigé par le stick analogique qui lui correspond.
Le jeu se déroule dans une sorte de tube séparé en son centre par une ligne imaginaire qui empêche les deux amoureux de se toucher et donc de passer dans l’autre moitié de l’écran.

Entwined™_20140614143014

A chacun son côté, sa couleur et sa jauge

Chacun est donc cantonné dans un demi cercle dans lequel il va pouvoir évoluer. Par petites vagues, des figures vont arriver et il faudra positionner chacun de manière à ce qu’il les traverse. Ces figures sont oranges pour le poisson, bleues pour l’oiseau et parfois vertes pour les deux. Au fil des niveaux ces formes changeront, seront plus nombreuses, plus mobiles et donc « moins faciles » à enchainer.
Si le gameplay est très intuitif il met par contre en lumière le gros reproche que je fais aux sticks de la PS4. Le fait qu’ils ne soient pas totalement creux m’a souvent gêné au niveau du confort des pouces et de l’accroche. On doit jouer avec les sticks orientés sur les « bords » en permanence et ça n’est pas toujours pratique.

Chacun de nos deux personnages va pouvoir remplir une jauge qui lui est propre, si vous faites une erreur avec une entité sa jauge va baisser, le but étant de remplir les deux. Quand elle sont pleines il se crée un lien, la vitesse de jeu s’accélère et les jauges se rapprochent, ou s’éloignent si vous foirez.
Dès qu’elles finissent par se toucher les deux êtres fusionnent pour ne former qu’un. C’est là que les niveaux entrent dans leur deuxième phase. On se retrouve alors à diriger un grand dragon dans un petit environnement ouvert et dans lequel on doit récupérer des orbes de lumière pour ouvrir une porte vers le niveau suivant… et c’est tout. Cette deuxième partie m’a laissé assez perplexe, c’est très contemplatif, on célèbre la réunion des deux êtres (avant qu’ils ne soient séparés à nouveau) mais ça n’est pas intéressant. Les orbes sont là, on les prend sans que rien ne nous en empêche et on s’en va.

Entwined™_20140614143311

La deuxième phase des niveaux est peu intéressante

Le mode principal comprend ainsi neuf niveaux appelés « Vies ». Il n’y a aucune limite de temps, ni de vies à perdre et soyons honnête pas de challenge, si bien que j’ai bouclé le tout en un peu plus d’une heure… Oui ça n’est pas énorme. Malgré tout, j’ai trouvé l’expérience assez sympathique, et j’ai bien adhéré à l’ambiance qui se dégage du titre, mais est ce suffisant?

L’autre mode, ce sont les défis. Ils reprennent le même principe, sauf que cette fois nous n’avons que trois vies avant le game over et que les enchainements sont bien plus difficiles. Ici on ne score pas de points mais on doit survivre le plus longtemps possible jusqu’à atteindre le nombre de secondes suffisant pour débloquer le niveau suivant. Ces défis sont au nombre de cinq et offrent dès le premier un bon challenge ainsi qu’un système de classements en ligne.

Et puis… et puis c’est tout, et c’est la le gros point noir du jeu. Certes avec ce genre de production il faut souvent s’attendre à une durée de vie assez légère mais là c’est vraiment insuffisant. Il y a bien trop peu de niveaux dans le mode Histoire et surtout un réel manque de variété et d’objectifs divers qui auraient pu apporter une véritable replay value et surtout plus de profondeur à l’ensemble.

Entwined08

D’une manière générale, et à condition d’aimer le genre, Entwined est un titre qui propose une identité visuelle très réussie. C’est très beau, plein de couleurs et certains niveaux offrent de superbes effets et animations. Il en est de même pour les musiques, la bande son est très belle, agréable et colle vraiment à l’atmosphère (ça rend vraiment bien au casque). Malheureusement côté technique, le tableau est un peu terni par de petites saccades et surtout quelques mini freezes qui font un peu tâche.

Entwined souffre clairement pour moi du syndrome du jeu charmant mais fainéant et qui se contente un peu trop d’être joli et original. Malgré son petit prix de 7,99€ on était quand même en droit d’attendre bien plus de contenu, surtout vu son concept, c’est donc assez frustrant.
Si vous êtes vraiment friand de ce genre d’expériences et que le rapport prix/durée de vie ne vous fait pas peur, vous pouvez vous laisser tenter, je sais que certains adoreront. Dans le cas contraire passez votre chemin, vous ne risquez pas d’être convertis au genre avec ce jeu là et vous allez vous ennuyer à coup sur.

Entwined est disponible sur le Playstation Store pour PS4, PS3 et PS Vita.

Share.

About Author

Avatar

@StephNoMore

3 commentaires

    • Avatar

      Ca se tente si tu es curieux de ce genre de jeux. C’est pour ça que je l’ai pris d’ailleurs, je savais que c’était risqué mais j’aime bien essayer ce type d’expériences.

      • Avatar
        Serial Butcher on

        Pareil…

        J’avoue qu’il m’a pas mal excité lors de la présentation de l’E3 et j’étais assez content de voir qu’il était déjà dispo 😉

Leave A Reply