Atari : Game Over. Un documentaire à voir!

2

ATARI_TITLE_LOGO

Le jeu vidéo E.T. ne fut pas enterré car c’était soi-disant le plus mauvais jeu de tous les temps, mais les gens pensent que c’est le plus mauvais jeu de tous les temps car il fut enterré…

C’est par cette phrase que ce documentaire tant attendu se termine. Cette affirmation a le mérite de remettre les pendules à l’heure et de nous faire regarder sous un autre angle l’histoire de ce jeu qui aurait causé la chute en 1983 du géant Atari…

WELCOME

La légende urbaine selon laquelle des millions de cartouches invendues du célèbre jeu vidéo E.T. l’extra-terrestre développé sur Atari 2600 seraient enfouies dans le désert du Nouveau-Mexique à Alamogordo depuis 1983 est connue comme le loup blanc.

Persuadé que cette légende est en fait bien réelle, le réalisateur Zak Penn décide de se lancer dans l’aventure afin de percer le mystère. En plus de réaliser ce documentaire il prend activement part aux fouilles et enquête des mois durant afin de retrouver l’endroit exact où se trouveraient les cartouches. Ce ne fut pas chose aisée. En effet les demandes de permis et d’autorisations sous prétexte de dangers écologiques ralentirent sa démarche durant de nombreux mois… En effet que se passerait-il si les cartouches de jeux se trouvaient enterrées sous des tonnes de produits chimiques, dangereux ou toxiques ? Puis tout rentra enfin dans l’ordre. Mais Zak Penn ne disposait que de 6 mois pour trouver son trésor. Une course contre la montre commençait alors…

ZAK PENN

——

Le documentaire retrace dans un premier temps l’histoire d’Atari via de nombreux documents d’archives uniques, émouvants et étonnants. Les témoignages des pontes de l’époque apportent un plus indéniable à ce reportage. Parmi eux Nolan Bushnell bien sûr et Howard Scott Warshaw le développeur d’E.T.

HOWARD_YARS

Atari à l’époque de sa superbe semble être l’endroit rêvé pour tous les développeurs, ingénieurs et créatifs en quête d’une entreprise où ils pourraient s’exprimer en toute liberté et faire montre de tout leur talent. C’est dans une ambiance potache et très hippie que cette société se hisse à une vitesse hallucinante sur les plus hautes marches du podium. Fumer des joints et se balader pieds nus semblait y être la norme. Un Google avant l’heure.

——

Ce documentaire nous montre Howard Scott Warshaw retourner pour la première fois depuis presque 30 ans devant les locaux d’Atari non sans une certaine émotion. Longtemps considéré comme étant le seul responsable de la chute d’Atari, revenir ici signifie beaucoup pour lui. De part son témoignage nous découvrons l’envers du décor et de quelle manière fut développé le jeu E.T. l’extra-terrestre.

LOCAUX_ATARI

Il faut avant tout rappeler qu’Howard Scott Warshaw réalisa et développa le très connu Yars’ Revenge qui fut un gigantesque succès commercial pour Atari qui lui permit entre autre d’obtenir les droits pour l’adaptation des Aventuriers de l’Arche Perdue qui ne connu pas le succès de Yars’ Revenge… Bien au contraire.
Été 1982 le film E.T. fait un carton monumental sur grand écran et il faut profiter de ce succès pour créer très rapidement un jeu devant être disponible pour Noël 1982. On propose donc à Howard de relever ce défi non pas en 5 mois comme habituellement mais en 5 semaines. Une pure folie!

Et Howard de déclarer : Pas de problème, c’est un bon challenge. Le principe du jeu est simple. L’agent du FBI veut empêcher E.T. de quitter la terre et donc lui vole de précieux objets collectés pour prévenir les siens. Le scientifique ne cesse de poursuivre E.T. pour l’enlever et le ramener en ville afin de l’étudier. Puis Elliot quant à lui est là pour sauver et soigner l’extra-terrestre .
Spielberg lui-même suivra le développement du jeu et demandera à Howard s’il ne pourrait pas plutôt faire un genre de Pac-Man ? Et à Howard d’ajouter non, il faut que ce soit un jeu différent, un jeu d’aventure. Spielberg s’inclinera et verra même le jeu dans sa version définitive. On le voit d’ailleurs répondre aux questions des journalistes proclamant qu’il est ravi du résultat final et qu’il est tout à fait confiant quant au potentiel du jeu.

CARTOUCHE ET

Mais au retour des vacances de Noël les critiques ne se font pas attendre. Chose incroyable, les gens retournaient et rendaient leurs cartouches ! La déception des acheteurs était sans appel. Ceux qui avaient tant aimé le film se retrouvaient face à un jeu difficile auquel ils ne comprenaient rien. La catastrophe économique était en marche. Des milliers d’invendus et des centaines de milliers de cartouches rendues et remboursées s’accumulaient de toute part chez les revendeurs… Quatre millions de cartouches en tout…

Et c’est à ce moment que la question fatidique fut posée : que faire de tout ça ? Il fallait s’en débarrasser à tout prix. L’idée de les enterrer discrètement au Nouveau-Mexique commença à germer doucement mais sûrement.

—–

Howard ayant eu vent du projet de Zak Penn voulait absolument être là lors de l’excavation. Regarder mon passé se faire déterrer et sortir du sol… Je devais être là pour voir cela déclare Howard visiblement très ému.

HOWARD

EXCAVATION

Le jour de vérité est enfin là. Un nombre impressionnant de passionnés et de joueurs ont fait le déplacement pour assister à ce moment historique. Des monceaux de terre sont retirés et mis de côté. On explore chaque motte de terre à la recherche d’un indice, d’un bout de manette, d’un morceau de cartouche, mais toujours rien…

CREUSE

Puis enfin, une cartouche sort du sol sous les acclamations de la foule et sous le regard ému d’Howard Scott Warshaw injustement tenu pour responsable de la chute d’Atari. Nolan Bushnell lui-même déclare que ceux qui imaginent une seconde que le jeu E.T. fut le seul et unique responsable de la fin d’Atari sont des idiots. Atari coula à cause de problèmes financiers et d’une mauvaise gestion. Mettre cela sur le dos d’un seul homme est totalement injuste et stupide.

POCHETTE

Il faut savoir que ce ne sont pas des millions de cartouches d’E.T. qui furent sorties du sol mais vraiment beaucoup moins. Ces dernières ne représentent que 10% de la totalité des jeux excavés. Parmi ceux-ci on trouve des gloires d’antan tels que Centipede, Star Raiders, Defender et même le célèbre Yars’ Revenge…

TRASH_ET_01

De nombreux intervenants insistent sur le fait qu’E.T. n’est pas le pire jeu de tous les temps… Il est même plutôt bon en comparaison d’autres jeux sortis chez Atari… Ils insistent sur le fait que c’est devenu monnaie courante de dire que ce jeu est le pire jeu de tous le temps. Affirmation faite très souvent par des gens qui n’y ont jamais joué…

Le jeu vidéo E.T. ne fut pas enterré car c’était soi-disant le plus mauvais jeu de tous les temps, mais les gens pensent que c’est le plus mauvais jeu de tous les temps car il fut enterré…

Juste revanche ou non, lesdites cartouches s’arrachent aujourd’hui à prix d’or sur le net…

END

Atari : Game Over est un documentaire à voir absolument, ne serait-ce que pour les archives présentées et les témoignages qui nous éclairent sur cette période qui marqua l’industrie du jeu vidéo en bien comme en mal.

Atari : Game Over est disponible en anglais non sous-titré en streaming ou téléchargement (4,26 Go) gratuits, sur le Xbox Live pour 360 et One. Durée: 1h environ.

Partager.

A propos de l'auteur

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

2 commentaires

  1. Tu m’as donné envie de le voir butcher dommage qu’il ne soit pas vostfr, ils auraient pu faire cet effort là MS mais bon. Pas que je sois un KAIK en anglais (jeu de mot….) mais je vais me lancer merci pour l’info 🙂

Laissez une réponse