Vers une génération « patch misère »?

8

« Ils font chier, merde! » Voilà quelle fut ma réaction il y a quelques jours après l’annonce d’un troisième patch pour Assassin’s Creed Unity, un correctif de 2.67 Go s’il vous plait et censé réparer quelques petits soucis (avec mes 120 ko/s c’est très, mais alors très long). Dans les faits, bien sûr qu’un patch est une bonne chose puisqu’il vise à améliorer notre expérience de jeu en gommant ce qui ne va pas. Mais là où pour moi c’est le pompon, c’est quand la liste de problèmes qui sont réglés est longue comme le bras, et que bon nombre d’entre eux sont quand même intolérables au lancement d’un jeu.

Aujourd’hui à l’arrivée de pas mal de nouveaux titres il est presque devenu normal de se demander avec quelle rapidité arrivera le premier patch, et cela ne concerne pas seulement les jeux, puisque même les consoles y ont le droit d’une certaine manière.
Alors si la génération précédente était celle des DLC, la nouvelle deviendra t-elle tristement celle du patch à tout va?

waiting for update

Les patchs ce n’est pas nouveau, et par habitude je les télécharge sans chercher à comprendre. Sur la précédente génération j’ai passé plusieurs centaines d’heures sur Battlefield 3 sur Xbox 360. Ce jeu il m’en aura fait bouffer des gigas de données pour rééquilibrage, stabilité, corrections… (sauf pour les bugs de merde qu’exploitaient certains joueurs bizarrement, mais passons). Mais qu’est ce que c’était lourd de se taper toutes ces mises à jour qui en plus t’empêchaient de jouer tant que tu ne les avais téléchargées.

Du coup quand Battlefield 4 sur PC est arrivé, j’ai déchanté… très vite. Parce que cette fois ci dès le départ c’était un bordel à base de bugs et surtout d’un netcode complètement pourri à te faire rager comme rarement. Par la force des choses EA et Dice réagissent et promettent de régler les choses à coups de mises à jour… qui ne changeaient pas grand chose (jusqu’à récemment en Septembre). Résultat des courses je lâche complètement le jeu que je considère comme non terminé. A ce moment là je me dis que c’est la série Battlefield et son développement qui sont faits à la va vite et que heureusement, cela ne restera qu’un cas isolé…

En Avril dernier je décide d’investir dans une Playstation 4 pour la sortie de Trials Fusion dont j’ai essoré le grand frère sur 360. Quand le jeu sort il n’y a pas de mode multijoueurs en ligne, il viendra plus tard avec une mise à jour… Ok… on ne me l’avais jamais faite celle là… à si avec GTA V et ça n’a pas été glorieux au lancement.
Premier coup de froid sur cette nouvelle génération, je me dis encore une fois que c’est un cas isolé. Mais voilà qu’Ubisoft nous refait le coup en cette fin d’année avec Assassin’s Creed Unity. Trois patchs en deux semaines pour entre autre corriger des bugs indignes d’un telle production, qui en plus avait déjà vu sa sortie décalée. Je ne parle même pas de clipping et de framerate, c’est moins grave pour moi, mais se faire désynchroniser parce que ton personnage passe à travers le sol ou ne pas pouvoir terminer une mission coop parce que les scripts sont pétés, c’est quand même pas normal.

Le pire c’est qu’en ce moment, cette espèce d’épidémie touche un certain nombre d’autres titres. Je me faisais par exemple une joie de tester DriveClub PS + Edition censé être un jeu phare du lancement PS4 à la base. Le jeu est repoussé d’un an… Ok c’est pas grave, je ne suis plus fan de jeux de caisses depuis un bail, mais sa « gratuité » me tente, donc je patienterai, mieux vaut un jeu retardé mais peaufiné. Le résultat c’est qu’encore une fois, le titre n’est pas prêt au lancement, on patch, on patch, on repatch et finalement on reporte la sortie d’édition PS+ à une date indéterminée parce qu’il y a vraiment trop de soucis. Un jeu qui a eu le droit à un an de développement en plus je le rappelle.

En cette fin d’année du côté de la Xbox One sortait la Halo MasterChief Collection, avec un énorme focus sur le contenu gargantuesque de son multijoueurs… résultats des courses, de gros problèmes de matchmaking, un comble, mais tous ces soucis seront patchés, il ne faut pas s’inquiéter. On parle là de grosses licences, de titres mis en avant pour vendre du rêve, (en théorie) des consoles et qui sont issus de très gros studios et qui ont des budgets conséquents.

Heureusement qu’ils sont là d’ailleurs ces correctifs, parce que sinon il faudrait sortir des jeux finis proprement.

Patchs Screen

Qui dit nouvelle génération dit forcément consoles toutes belles et pleines de belles fonctionnalités. A sa sortie fin 2012 la Wii U imposait le téléchargement d’une mise à jour de 5GO pour profiter de toutes les fonctionnalités. 5 putain de GO alors que les joueurs n’avaient même pas déballé leurs machines!
Du coup un an plus tard quand sortent la Xbox One et la Playstation 4 on se dit que tout va rouler tranquillement, eux ne feront pas la même erreur. Après tout quand on fait une mise en avant de la TV/Multi écrans pour l’un et du Share Play pour l’autre on se dit naturellement que toutes les autres fonctionnalités seront intégrées de base.

A sa sortie la PS4 ne lisait pas les MP3, les Divx, les Blu Ray 3D, on ne pouvait pas mettre les téléchargements en pause ou brancher un disque externe et lire son contenu, et j’en passe… Toutes ces fonctions on le rappelle étaient présentes sur la Playstation 3, donc quoi de plus normal que de s’attendre à les voir d’office sur sa petite soeur. Du côté de la Xbox One c’était un peu le même son de cloche, avec l’impossibilité de gérer le contenu du disque dur, ses sauvegardes, de connaitre l’usure des piles de sa manette, de lire les mp3 et mp4, les blu ray 3D…

Mais bon c’est pas grave, petit à petit il suffira de quelques « mise à jour » pour apporter ces « anciennes nouveautés », et un an plus tard il y a toujours du boulot. C’est pratique les patchs non?

Updates consoles

Depuis toutes ces années que je joue je me suis habitué à pas mal de choses et si ces pratiques ne datent pas d’hier, en cette année 2014 c’est la première fois que j’ai vraiment l’impression que l’on se fout clairement de ma gueule en tant que joueur/consommateur. J’entends et je lis souvent qu’il ne faut plus acheter Day One vu tous les soucis de finition softwares et hardwares, certes c’est surement vrai dans pas mal de cas. Mais je ne devrais même pas avoir à me poser la question. Quand j’achète un jeu ou une console, j’estime avoir le droit à un produit bien fini. Après je ne suis pas idiot non plus (j’espère du moins) et je sais très bien qu’il y aura toujours quelques soucis à corriger par ci par là et que parfois les développeurs ne bossent pas dans des conditions optimales et ont des délais à respecter, et ça ne me dérange pas. Par contre quand ces problèmes sont tellement gros qu’ils m’empêchent de jouer à mon jeu ou de profiter de ma machine correctement de manière récurrente, là c’est une autre et bien triste histoire.

J’ai pesté contre Microsoft quand ils ont annoncé une Xbox One à connexion permanente et je suis toujours à 100% contre ce principe. Mais quand je vois toutes ces mises à jour hardware et software que l’on nous fait bouffer depuis quelques temps je me dis que la machine est quand même en route qu’on le veuille ou non. Parce qu’au final, celui qui ne veut pas connecter sa console aujourd’hui et bien il a le droit à une machine amputée de très nombreuses fonctionnalités et à un certain nombre de jeux non terminés pour une raison ou pour une autre.
Internet est chouette et a ouvert la porte à tout plein de nouvelles possibilités, le revers de la médaille c’est que cela donne l’opportunité de sortir des produits bancals et incomplets en se disant que de toute manière ils seront corrigés tranquillement à coups de patchs.
J’ai bien peur que cela ne devienne ou soit déjà une nouvelle « norme » pour les années à venir et que quand nous en serons au tout connecté, il y aura en permanence une mise à jour qui tournera en tâche de fond.

Monde de merde.

Share.

About Author

Avatar

@StephNoMore

8 commentaires

  1. Avatar

    Chapeau pour cet article !

    Je me suis encore bastonné hier avec un type borné au boulot qui trouvait cette pratique totalement normal.

    Totalement d’accord avec le dernier paragraphe aussi, à part pour Nintendo, qui je trouve ont quand même le mérite de vraiment bien finir les jeux (la seule MAJ que j’ai faites sur ma 3DS c’est la dernière de Smash Bros… Pour de l’équilibrage de perso) Ce qui n’est pas un bug en soit.

    Je ne me ferai pas cet AC du coup, juste par principe.

  2. Avatar

    Oui pour Nintendo c’est clair qu’ils ont toujours eu un degré de finition quasi exemplaire, déjà ils maitrisent leur hardware (ce qui est normal) et surtout ils évitent de donner des dates de sorties 2 ans à l’avance comme d’autres. Du coup quand les jeux sortent, ils sont prêts.

  3. Avatar

    Pour le coup, je suis d’accord avec Steph surtout depuis les épisodes DriveClub et Unity.

    Mais la goutte qui a fait débordé le vase n’est pas tant les jeux à leur sortie mais la réaction de la presse spécialisée JV française….Lorsque les jeux sus-cités sont sortis, AUCUN sites en questions (Gameblog, JV.com, Gamekult etc etc), qui ont réalisé leur test à partir de versions commerciales (donc celle de monsieur tout le monde), n’a réellement porté une quelconque importance à tout ces bugs et autres finissage à la pisse….

    Perso, je n’ai pas acheté Drive Club car je n’aime pas les jeux de voitures, mais quand au bout d’un mois, il est toujours quasiment impossible de se connecter, où des options sont encore manquantes etc etc….tout ces sites ont jugé que le jeu était très bon….

    Idem pour Unity, bourré de bugs digne d’un jeu des années 90….mais cela n’a l’air de choquer personnes…

    Les doritos doivent vraiment être très bon quand même….car de l’autre côté de la Manche, de l’Atlantique ou du Rhin, les sites de JV en ont tenu compte dans leur note….certains sites ont même été jusqu’à mettre des notes sous la moyenne en pointant du doigt ces soucis qui sont inadmissibles (surtout que ces jeux ont déjà été reporté de plusieurs mois voire une année).

    D’où ma double interrogation,

    Un test de JV a t il encore un sens? ces soi-disant professionnel du genre doivent il jugé un jeu par rapport à un instant T (date de sortie) ou extrapoler une note (et/ou brosser l’éditeur dans le sens du poil pour être dans les petits papiers) en misant sur les prochaines MAJ?

    Sur Gameblog, la question avait été posé pour Unity et la réponse fût que cela ne servait à rien de saquer un jeu pour cela en sachant que des patchs arriveraient…

  4. Avatar

    trop d’accord avec cet article ! Et tant que cette pratique ne changera pas, le piratage aura le vent en poupe, car bien souvent les cracks reparent des aberrations avant les developpeurs !

Leave A Reply