Noël 1983 – Noël 2014 / Souvenirs vidéoludiques.

6

C’est à grands pas feutrés crissant sur une neige immaculée que Noël approche enfin… Cette période festive, joyeuse et familiale, synonyme de fêtes et de cadeaux reste assurément l’un de mes moments préférés de l’année… Tout petit déjà j’attendais avec grande impatience le 25 décembre car sur mes listes de Noël figuraient consoles, micro-ordinateurs et jeux vidéo que j’espérais bien sûr retrouver au pied du sapin…

L’acquisition de nouvelles bécanes ne correspond pas systématiquement avec cette période et en faisant le point sur mes Noël passés, seules trois machines furent déballées le 25 au matin. Trois machines qui marquèrent mes souvenirs de joueur au fer rouge, mêlant nostalgie enfantine pour certaines et souvenirs vidéoludiques indélébiles pour toutes. Trois machines pour trois générations différentes, espacées par le temps et par un gap technologique certain.
Noël 2014 étant enfin là, je trouvais marrant de faire une petite rétrospective sur ces trois machines découvertes sous un bon vieux sapin…

———-

NOEL_INTRO_SPECTRUM

Noël 1983… Spectrum 48Ko
S’il y a bien un ordi qui me fait toujours verser une petite larme de nostalgie enfantine c’est bien leSpectrum. Ses jeux en 8 couleurs, sur cassettes audio, dont les chargements pouvaient prendre jusqu’à un quart d’heure m’ont ravi pendant de nombreuses années. J’ai eu la chance de récupérer cette bécane grâce à mes parents qui l’avaient racheté à un ami d’enfance pour Noël… J’avais découvert chez lui quelque temps auparavant l’Atari 2600 qui m’avait déjà grandement donné envie. Puis j’avais joué sur son Spectrum 48ko qui devint mien le 25 décembre 1983… Et à 10 ans, avoir son propre ordi de jeux, c’était tout simplement énorme…

Je me rappelle encore avoir découvert avec enchantement la boite noire qui se dévoilait au fur et à mesure que je déchirais avec frénésie le papier cadeau. Accompagnant la machine de Sinclair je découvris un nombre incalculable de jeux sur cassettes audio qui me promettaient des centaines d’heures de jeux. Le problème avec le Spectrum c’est qu’il fallait impérativement un lecteur cassette audio afin de pouvoir lancer les jeux… Malheureusement pour moi, mon lecteur de cassettes n’était pas compatible car il ne disposait pas de fiches nécessaires pour brancher mon Spectrum dessus… Ma douce maman eut l’extrême gentillesse dans tout son amour maternel de me céder son radiocassette afin que je puisse m’adonner avec joie aux plaisirs vidéoludiques pendant ces vacances de Noël 1983. Finalement elle me le donna définitivement… Dans le lot de cassettes offertes se trouvaient beaucoup de jeux insipides qui ne m’ont laissé aucun souvenir… D’autres, en revanche, m’ont éclaté comme jamais et m’ont laissé des souvenirs qui ont marqué pour toujours ma mémoire de joueur… Le jeu qui est pour toujours lié aux joies de Noël et auquel j’ai joué des heures d’affilée en ce 25 décembre 1983 est le très bon Daley Thompson’s Decathlon.

DALEY

Je ne pourrai dire combien d’heures j’ai passé à marteler les touches en gomme du clavier de mon Spectrum pour essayer de battre tous les records des épreuves sportives de ce jeu… Des centaines… De très nombreuses épreuves réparties sur les 2 faces de la cassette audio… Saut à la perche, 100 mètres, 110 mètres haies, lancer du poids etc… 
Les graphismes plus que basiques n’étaient en rien un frein à l’évasion. L’immersion et l’addiction étaient là et bien là… La bande son, plus que sommaire, participait tout de même de bien belle manière à l’ambiance générale du titre… 

Qu’est-ce que j’ai pu aimer ce jeu et qu’est-ce que j’ai pu aimer ces vacances de Noël 83…

 ———-

NOEL_INTRO_CPC

Noël 1986… Amstrad CPC 6128
Depuis 1983, j’usais mes petits doigts d’enfant sur les touches en gomme de mon Spectrum… Après plusieurs pannes causées par des ruptures des fiches Jack qui assuraient le fonctionnement de ce mini ordi, mon Spectrum rendit l’âme en 1985… Grosse panique à bord… Désespoir et manque de jeux firent de moi un petit garçon en mal de jeux vidéo… Pour pallier ce manque vidéoludique, je passais souvent des samedis soirs chez mon pote, JulienR, auprès duquel mes parents avaient récupéré deux ans plus tôt mon Spectrum… Depuis quelques mois, cet enfoiré qui avait tout, s’éclatait comme un malade sur une nouvelle bécane qui défonçait tout: l’Amstrad CPC 6128… Quand vous jouez depuis 2 ans sur des jeux qui n’affichent que huit couleurs à l’écran, voir des jeux tourner sur CPC c’est une vraie révolution… 
Et comme à chaque fois, dès qu’une nouvelle machine sort, on se dit toujours: ils ne pourront jamais faire mieux…

J’ai bavé devant durant de nombreux mois et fantasmé sans relâche sur les screens du magazine TILT, seul magazine dédié aux jeux vidéo à cette époque… Puis Noël 1986 arriva…

Qui ne tente rien n’a rien… J’ai donc demandé à mes parents pour Noël le fameux CPC 6128… Pendant deux mois, je n’ai cessé d’espérer et de croire que le 25 décembre au matin, je découvrirai un énorme paquet au pied du sapin. Car il faut savoir que l’écran, équivalent grosso modo à la taille d’une télé cathodique 36 cm, faisait partie de l’ensemble. Impossible de connecter l’ordi à une télé standard… Pour l’anecdote, dont j’ai toujours un peu honte aujourd’hui, je débarque dans le salon avec ma soeur et mes parents et là… Pas de paquet gigantesque ayant la forme cubique de l’écran du CPC, et encore moins de paquet faisant la longueur du clavier… Et là grosse déception… Déjà à l’époque, avec ma sale habitude de faire facilement la gueule, je me terre dans un silence de mort durant toute l’ouverture des paquets… 
J’étais vraiment vert et déçu… Alors que tous les paquets de chacun étaient ouverts, voilà mon père qui sort de derrière le canapé du salon le tant attendu CPC 6128… Moi super heureux mais quand même honteux d’avoir fait la gueule… C’est marrant, car 30 ans plus tard, cette image est toujours gravée en moi… 
J’avais mon Amstrad… 
Et comme vous le savez tous, pour les joueurs que nous sommes, avoir une nouvelle machine, ordi ou console, est toujours, toujours, un moment de grande excitation et de joie extrême…
Comme sur Spectrum, j’ai passé mon 25 décembre sur un seul jeu que je voulais plus que tout et sur lequel j’avais joué chez mon pote les yeux écarquillés, le trouvant incroyable et magnifique… Il me le fallait… C’était Commando.

COMMANDO

Dès que j’entends aujourd’hui encore le thème musical présent à l’écran titre puis tout au long du jeu, je frissonne de plaisir et je me retrouve catapulté au mois de décembre 1986… 

Le but de ce jeu, à la difficulté particulièrement retors, est des plus basique: BUTER TOUT LE MONDE… Ce shoot à progression verticale, édité en 1985, surfait bien évidemment sur la vague des films de guerre très en vogue à la mode depuis la sortie de Rambo en 1982… Muni de votre arsenal, simplement et uniquement composé d’une mitraillette et de quelques grenades, vous étiez jeté dans la gueule du loup… Seul contre tous… À l’instar des jeux de cette époque, la difficulté devenait vite démentielle et avait donc, de quoi décourager les plus motivés… Dépasser les 3 premiers niveaux tenait du véritable exploit… Autant dire que pour atteindre le neuvième et dernier niveau, vous aviez intérêt à bien vous accrocher… Constamment en mouvement, vous ne pouviez pas vous cacher derrière des rochers ou tas de sacs de sable… A contrario, vos adversaires le pouvaient… Une fuite en avant vers une mort certaine…
Un jeu d’amour et de respect de l’autre en parfaite adéquation avec l’esprit de Noêl en somme 🙂

 ———–

NOEL_INTRO_PS4

Noël 2013… Playstation 4
Bien évidement entre les mois de décembre 1986 et 2013 j’ai eu d’autres ordis, consoles et des centaines de jeux, mais ceux-ci n’ayant pas été découvert aux pieds de sapins morts, je n’en ferai pas mention ici.

La dernière grosse surprise en matière de consoles se déroula le 25 décembre dernier lorsque Butcherette me fit l’immense surprise de m’offrir la très rare et introuvable PS4. Je retrouvais mon excitation enfantine et les souvenirs des bécanes découvertes un matin de 25 décembre ressurgirent en moi. Question jeux ce furent Fifa 14 et Battlefield 4 qui accompagnèrent le déballage de la console de Sony. Deux jeux qui, même s’ils ne m’ont pas particulièrement marqués, resteront à jamais liés à ce 25 décembre…

BF4

———-

Noël 2014 ?
Hésitant encore un peu entre une PSVita et une WiiU, pas de console pour moi cette année au pied du sapin… Il est donc temps pour Butcherette Junior de prendre le relais des souvenirs de Noël liés aux consoles de jeux et aux jeux vidéo avec une 3DS XL Rose flambant neuve… Peut-être que ce sera elle qui dans quelques années écrira ici ses souvenirs de Noël et évoquera son Noël 2014 😉

NOEL_FIN_3DS

Je profite de ce post pour souhaiter à nos patrons, à mes camarades rédacteurs et à toute la communauté Gamerside un joyeux Noël et de très bonnes fêtes de fin d’année!!!
J’espère que vous trouverez aux pieds de vos sapins jeux vidéo et consoles.
Rendez-vous en 2015 pour une année vidéoludique pleine de surprises et remplie de jeux !

Je vous laisse avec une vidéo sur Far Cry 4 afin de finir l’année en beauté. Capture de camp, escalade de clocher, mission de chasse et tours en gyrocoptère sont au rendez-vous 🙂

Paddle à tous !

Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

6 commentaires

  1. Avatar

    On m’a jamais offert de consoles à Noël (petit veinard) par contre, c’est vrai que les jeux de Noël sont particulièrement savoureux ! On a tout le temps d’y jouer, même en multi, vu que c’est les vacances et ça crée de grosses séquences de jeu mémorables! Sauf si on t’offres Heart of Darkness auquel cas tu y joues 3 heures et tu l’a plié.

  2. Avatar

    Ma première console, la NES avec SMB et Duck Hut. Je n’avais demandé que de l’argent à Noël et tout y est passé. Mon frère avait fait pareil et s’était acheté une TV 36 cm pour aller avec.

  3. Avatar

    j’ai un souvenir un peu honteux :
    il y a de sa quelques années j’espérer fébrilement avoir une wii(tout le monde fait des erreurs), ma mère à l’époque avait convaincu le vendeur de jv du coin de me dire qu’il ne l’avait plus en stock et cela depuis 1 mois. Du coup je m’attendais à des cadeaux encore ratés ,et finalement j’ai reussi ma wii le jour de noel … La joie fut intense mais de courte durée on connait la vie de la wii.

  4. Avatar

    Génial ces petits souvenirs ^^. Cette année c’est une petite Wii U abandonnées sous mon sapin que j’ai recueilli dans mon coin « gamer » (la pauvre j’allais pas la laisser toute seules ^^) avec pour l’accompagné MarioKart 8, Zombie U et Lego City Undercover. Sinon les noëls avant celui-ci : la N64,PSP, PS3, Xbox360, nintendo 3ds m’ont toutes étaient offert par ma famille ^^ que je remercie.

    ps : je souhaite de joyeuses fêtes à toute l’équipe de Gamerside (et à vos proches) et à toutes celles et ceux qui liront mon message).