Où sont passés les jeux de « sports extrêmes »?

3

Il y a quelques jours au CES de Las Vegas, Tony Hawk annonçait la sortie d’un nouveau jeu de skate portant son nom pour 2015. La nouvelle en elle même n’est pas exceptionnelle tant il y a eu de jeux de la licence et vu la qualité des derniers opus. Pourtant en parcourant pas mal d’articles on peut voir beaucoup de commentaires de joueurs qui espèrent… Qui espèrent quoi ? Un retour aux sources, ou du moins à un autre état d’esprit qui a fait le bonheur de tant de joueurs il y a quelques années et qui semble avoir disparu. Une période où le maître mot, c’était d’être cool.

A l’époque une nouvelle génération de groupes rock, rap et électro déboulent sur les radios et dans les walkmans, mais c’est aussi l’explosion d’une autre culture… Dans le sillage de la création des X-Games on assiste à l’émergence du skate avec l’incroyable popularité de Tony Hawk, mais aussi du roller, du BMX et dans une atmosphère bien différente, du snowboard. Au même moment la génération Playstation/Saturn accompagne un public de joueurs devenus ados ou jeunes adultes et en forte demande de titres qui leur correspondent.

Et là, bam ! Nos nouvelles consoles voient déferler une vague de titres qui marqueront la vie de millions de gamers. Oui parce que ces jeux de sports extrêmes, ils étaient le fun incarné, ils étaient cools, et être cool c’était dans l’air du temps.

Encore aujourd’hui les premiers épisodes de la série Tony Hawk Pro Skater, Cool Boarders, Steep Slope Sliders ou SSX restent des souvenirs impérissables pour beaucoup. Même Nintendo alors encore limité par le support cartouche s’y était mis. Et de quelle manière d’ailleurs… les rendus de la neige et de l’eau sur 1080° Snowboarding et Wave Race 64 en avaient fait rêver plus d’un, sans compter que les titres en eux mêmes étaient déjà excellents.

Splashdown Tony Hawk's Pro Skater 2

La recette était simple, le fun avant tout. On nous proposait des environnements dépaysants et parfois improbables, des tricks de folie complètement ouf malades, de la course, et dernière chose très importante, le tout bercé par une bande son souvent décoiffante. Ces titres étaient relativement accessibles, on pouvait sortir des tricks très facilement, même en faisant n’importe quoi avec la manette. Après bien sur, le top du top était de défier les potes au jeu du high-score, et ça, ça demandait des heures d’apprentissage. Faire du skate dans le niveau du lycée de Tony Hawk Pro Skater 2 avec « No Cigar » de Millencolin en fond sonore, qu’est ce que c’était bon ! L’arrivée du support CD sur consoles a pas mal changé la donne et a permis la découverte de beaucoup d’artistes ou même de retrouver certains de ses groupes préférés dans la B.O. d’un jeu. Je garderai personnellement un excellent souvenir de Splashdown sur PS2 et de mes courses en Seadoo accompagné des sonorités de « All Star » de Smash Mouth.

Durant deux générations nous avons été nourri de jeux de sports extrêmes et avons vu naitre de nouvelles licences plus ou moins réussies. Et puis, sur la précédente se fut un peu la tristesse, les grosses séries se sont perdues en chemin (quand elles n’ont pas disparu) et les bons jeux se sont faits plus rares. Skate fut une excellente surprise, mais dans un esprit bien plus réaliste qui n’aura pas forcément plu à tout le monde, et depuis le troisième épisode on est sans nouvelles. EA a même relancé SSX il y a 3 ans, le jeu était plutôt bon mais manquait d’une vraie touche de folie et depuis, plus rien également… Sérieusement ils sont passés où ces jeux?

 skate3 SSX-X360-PS3

Cet esprit un peu fou fou/rebelle semble avoir quelque peu disparu et ces dernières années je ne l’ai retrouvé d’une certaine manière, que dans Burnout Paradise, qui pour le coup n’a vraiment rien à voir (et qui depuis est aussi aux abonnés absents).

Alors certes les époques changent, mais il y a des choses qui restent et des concepts qui ne vieillissent pas du moment qu’ils sont bien exploités. Du coup je suis vraiment très étonné que les jeux de sports extrêmes ait presque disparu. Qu’il y en ait moins, d’accord, mais qu’il n’y en ait quasiment plus, c’est pas normal… Le bon côté des choses c’est que nous sommes au début d’une nouvelle génération, il y a un marché à prendre et j’espère que ça va vraiment bouger de ce côté.

Parce que putain, ça me manque.

 _______________

Au passage j’ai trouvé cette émission étrange qui résume bien ce que c’était, vous pouvez l’écouter, ou la réécouter, c’est bon pour la santé et riche en fibres. Paddle!

Share.

About Author

Avatar

@StephNoMore

3 commentaires

  1. Avatar

    La cible principale des JV a grandi, moins de sport, plus de réalité (Battlefield, GTA) ou au contraire plus d’évasion (moba, assassin’s creed). Ça a été une tendance de l’époque, c’est dommage en effet car oui ça manque !

  2. Avatar

    J’ai un peu retrouvé ca sur The Crew avec des potes dernièrement, mais comme ca à été dit dans cet article rempli de nostalgie, c’est pas pareil 🙁
    Donc oui ca manque…
    C’est ca aussi le jeu vidéo bordel, du fun !

  3. Pingback: Podcast n°79 : Les oubliés de la hype

Leave A Reply