Sherlock Holmes, Crimes and Punishments

6

INTRO_CRIMES

Sherlock Holmes, Crimes & Punishments – PS4 (2014)

Comme dit précédemment j’ai fait l’impasse par manque de temps sur le précèdent opus qui récoltait alors de très bonnes notes. Crimes & Punishments disponible depuis septembre 2014 reçu également de nombreux avis positifs et de très bonnes notes. Tout ceci ne manqua pas de me redonner envie de revêtir mon costume So British de la fin du XIXe afin de pourchasser moult criminels à coup de loupe et de déductions fines et élémentaires.
Noël 2014 fut l’occasion de rattraper mon retard et de me procurer mon exemplaire à moitié prix.

En revanche, je n’ai presque rien lu sur le scénario du jeu. Je sais juste qu’il nous propose six enquêtes, dont deux sont issues des écrits de Sir Arthur Conan Doyle, sûrement un gage de qualité… Je ne sais pas grand chose non plus sur le gameplay, les méthodes d’investigation ou de déduction. J’imagine que le gameplay doit reprendre les grandes lignes des précédents jeux ou tout du moins ce qui fonctionnait alors… Et j’aime ça, ne quasiment rien connaître d’un jeu et le découvrir presque à 100%…
Je laisse donc de côté la région du Kyrat pour quelques heures afin de voyager dans le temps pour arrêter quelques criminels mal intentionnés…

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150114221510

Je lance le jeu et me retrouve au coeur de l’Angleterre de la fin du XIXe. L’appartement de Sherlock Holmes est immédiatement reconnaissable puisqu’il se trouve être exactement le même que dans Sherlock Holmes contre Jack l’Éventreur. On retrouve tout de suite ses petits.

Le jeu débute en nous plaçant en bien mauvaise posture, puisque plaquer sur le sol essayant d’esquiver les tirs de pistolet que Sherlock effectue les yeux bandés. Une nouvelle expérience dont il a le secret sans doute… Cette curieuse séance est interrompue car un corps a été découvert et Scotland Yard compte sur le célèbre détective pour lui prêter main forte. 
Avant de partir à la recherche d’indices je fais un petit tour de l’appartement de Sherlock Holmes. Archives empilées, bibliothèques débordant d’ouvrages divers et variés, petit laboratoire perso, télescope… La parfaite panoplie du bon détective.  Je fais un tour dans la chambre de Sherlock dans laquelle je découvre une armoire pleine de fringues et de perruques disponibles afin de pouvoir déguiser notre célèbre policier pour qu’il puisse enquêter incognito.

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150115003056

Je me retrouve sur la scène du crime et débute mon investigation. Récolte d’indices, analyse de ces derniers, interrogatoires de divers témoins et personnes concernées par le meurtre… Au début j’avoue que l’on tâtonne quelque peu et que l’on découvre un peu au hasard le pourquoi de nos actions et leurs conséquences. Une fois ces phases passées on commence à entrevoir toutes les qualités du soft.

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150114235833

Lors des phases d’interrogatoires on peut dans un premier temps examiner sous toutes les coutures son suspect. On dirige un curseur qui se bleuit une fois une information importante à découvrir à portée de clic. Rien de très difficile, on est quand même extrêmement guidé.

CRIMES_QUESTIONS

Impossible de passer à côté d’un indice sur un suspect. Ces informations serviront plus tard afin de confronter ledit suspect face à ses mensonges. Une fois encore rien de grave ici si vous vous trompez, vous pourrez de nouveau reposer votre question jusqu’à sélectionner la bonne réponse. Un peu déroutant car il n’y a aucune sanction si l’on se trompe… 
La première heure de jeu s’est écoulée et cette première enquête commence à devenir vraiment passionnante.

CRIMES_LIEUX

À force d’indices récoltés nous avons rapidement accès à une vue neuronale du cerveau de Sherlock. Plus les indices sont nombreux, plus les possibilités de connexions sont importantes et plus l’on s’approche d’une vérité. Effectivement, vous pourrez dès la première heure de jeu accuser un premier suspect, quitte à vous tromper et à faire enfermer un innocent. Principe de jeu qui nous rappelle immédiatement L.A. Noire. Je décide donc de pousser mon enquête plus loin. Nouveaux indices découverts, nouveaux suspects interrogés et confrontés… Et là d’autres connexions se font et en les connectant de plusieurs façons différentes je me vois maintenant avec trois suspects à accuser. Trois scénarios de meurtres aux mobiles bien distincts s’offrent à moi… Quel est le bon?

CRIMES_DEDUCTIONS

Afin d’approfondir mon enquête des minis jeux me sont proposés. Gagner au bras de fer contre un marin afin de lui soutirer des informations, expériences réalisées dans mon labo afin de découvrir des informations primordiales cachées sur une feuille de papier couverte d’encre, etc… Des phases qui sont les bienvenues et qui nous impliquent un peu plus dans l’enquête.

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150115010208

CRIMES_LABO

Au bout de deux heures de jeu vient le moment où vous avez fait le tour de tous les indices. Il vous faut alors décider en votre âme et conscience qui est selon vous le coupable.

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150115010522

Et c’est là que le jeu révéle toute sa force et sa puissance car je me suis vraiment interrogé longtemps, j’ai relu mes notes et imaginé le scénario du meurtre, les motivations des accusés, le pourquoi du comment… Et à l’inverse de L.A. Noire, j’ai vraiment pris mon temps avant d’accuser mon meurtrier… Très, très, très efficace !

Sherlock Holmes: Crimes and Punishments_20150115011535

Cette première enquête qui démarrait doucement s’est étoffée au fil de ces deux heures et m’a bien entendu donné envie de résoudre les cinq autres affaires. Ce jeu que je savais être apprécié par beaucoup est une très très bonne surprise ! 
Avis à tous les détectives en herbe, n’attendez plus et précipitez-vous sur ce Sherlock Holmes Crimes and Punishments, assurément un très grand cru.

Je vous laisse découvrir la première heure de la première enquête, capturée sur PS4…
(Seul le court générique, trop fort, couvre complétement le son de ma voix. Après, R.A.S)
Elémentaire mon cher Watson…

IMPRESSIONS_OUI_SHERLOCK_CRIMES_620

1 2 3 4
Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

6 commentaires

  1. Avatar

    J’ai pris le dernier avec les promos PSN sur PS4, j’ai fini la première enquête (j’ai eu juste ouf) et franchement j’aime bien. Là je suis à l’histoire du train et j’aime vraiment l’ambiance. En plus c’est jeu posé et ça fait parfois du bien. Et mention spéciale au fait de pouvoir zapper les énigmes trop chiantes quand c’est l’enquête même qui est plus passionnante.

  2. Avatar

    J’avais découvert la série via l’avant denier opus : Le testament de Sherlock Holmes. Même si le scénario était un peu moisi vers la fin, j’ai été bluffé par la retranscription plutôt fidèle de l’univers de Sherlock Holmes, les énigmes et le gameplay en général. Disons que Crimes & Punishments surfe sur la même vague à l’exception que c’est plus beau et qu’il y’a de super idées (le carnet de notes, le système de déduction etc…). Le seul (mais plutôt gros) point noir du jeu, c’est qu’on vous prend constamment par la main. Par exemple, Sherlock est doté de plusieurs sens qui vous permettent de découvrir des indices non visibles à l’oeil nu. Plutôt une bonne idée en soit, mais le problème c’est que le jeu vous dit exactement quand l’activer, du coup ça n’a plus d’intérêt. C’est un exemple parmi tant d’autres. Toutes mesures gardées, ça reste un excellent jeu. Et puis des point’n’click d’enquête policière avec un gameplay aussi varié et des graphismes aussi beaux, c’est bien trop rare pour s’en priver !

    • Avatar

      Entièrement d’accord. C’est ce que je disais plus haut, il est impossible de se planter ou de se perdre, ni de foirer les interrogatoires… Cela devient donc un jeu sympathique nous proposant quelques heures très agréables et sans prise de tête 🙂

  3. Pingback: Assassin's Creed Syndicate - Jack l'Éventreur - DLC Solo

Leave A Reply