Recalbox : un boîtier pour les émuler toutes !

19

Ceux qui nous suivent depuis un moment savent que j’aime bien détourner des trucs. Détournements de consoles, de démos, de logos, blablabla. Ma PSP par exemple a été flashée essentiellement pour jouer à Mega Man sur un émulateur NES. Grâce à Loupign de la Caz Retro, Zbi et moi avons également une belle Xbox modée avec tout ce qu’il faut d’émulateurs pour s’éclater entre potes. Vous comprendrez donc aisément pourquoi j’ai craqué sur le projet Recalbox.

Recalbox ? Hein ?

La Recalbox (recal comme recall, ‘se rappeler’) est un boitier vous permettant de rejouer à tout un ensemble de consoles et de plateformes, dans votre salon, en toute simplicité ! Elle est capable de faire tourner pleins de consoles mythiques : Nes, Super Nintendo, Playstation, Game Boy, PC Engine (CD), Sega SG1000, Nintendo 64, Sega CD, Arcade Classics, Master System, Megadrive, Game Boy Advance, Game Boy Color, Atari 2600, MSX 1 / 2 / 2+, Sega 32x, ScummVM (pour les amateurs de point & clic).

La Recalbox fait aussi office de Media Center puisqu’elle embarque Kodi (le nouveau nom de Xbmc). Pour vous amuser avec tout ça, il vous faut d’abord un Raspberry Pi.

diy2

Bref rappel : Le raspberry pi

Pour ceux qui découvrirait le terme de Raspberry Pi, c’est un tout petit ordinateur conçu par David Braben (le créateur de Elite: Dangerous au passage). Tout petit car si vous ne l’avez jamais eu en main, il faut imaginer que ça a la taille d’un paquet de clopes (c’est juste une petite carte mère). Il est vendu nu donc sans boîtier, ni alimentation, clavier, souris ni écran, ni espace disque etc…

L’avantage c’est que ça coûte peanuts (une trentaine d’euros environ). Le reste, vous pouvez l’acheter ou le récupérer chez vous (le disque dur c’est une carte SD par exemple). Et avec ça on fait quoi ? Plein de trucs : de la domotique, un mini pc avec des distrib’ linux dédiées, un téléphone et plein d’autres trucs dont l’émulation, sujet qui nous intéresse aujourd’hui.

On peut citer le projet le plus connu : RetroPie, une distribution dédiée aux jeux vidéo. Le peu que j’ai essayé de faire s’est soldé par des échecs. Je n’arrivais pas à ajouter des émulateurs, encore moins des jeux et puis pour diverses raisons (notamment l’arrivée de la PS4) mon Raspberry Pi est entrée en hibernation chez wam.

Et voilà qu’arrive le projet Recalbox

Recalbox, c’est la réponse à ceux qui trouvent que RetroPie est un peu trop compliqué. Initié par digitalLumberjak (interview en fin d’article) l’année dernière, la méthode d’installation est ultra simple. La preuve : même moi j’ai réussi à m’en sortir.

Une fois Recalbox Os installé sur la carte SD de votre Raspberry Pi, vous pourrez jouer à peu près à toutes les consoles rétro via une interface très chouette que certains connaissent déjà sous le nom d’EmulationStation 2 (déjà utilisée par RetroPie).

EmulationStation2

L’interface d’EmulationStation 2

Ingrédients :

Pour démarrer votre Recalbox, il vous faut :

  • Un Raspberry Pi 2 (ou Raspberry Pi 1 B / B+)
  • Une carte micro SD d’au moins 16 Go
  • Un câble d’alimentation micro USB de 1.5 A de qualité
  • Un cable HDMI
  • Une manette PS3, Xbox 360 filaire, ou n’importe quelle manette USB
  • Une clé bluetooth (de qualité)
  • Un boitier pour le Raspberry
  • Un clavier USB

Grosso merdo, si vous partez de zéro je pense qu’à la louche vous pouvez trouver tout ça pour moins de 100 euros.

Ensuite, sur le site officiel vous trouvez le lien pour télécharger Recalbox OS. Vous dézippez ça sur la carte, vous branchez le tout et… C’est tout ! Ca s’installe, vous ajoutez vos jeux en connectant votre carte sur linux ou via le réseau et vous avez une vraie plateforme retrogaming miniature.

recalbox

Voici ma config : Raspberry Pi B, manette Xbox 360 filaire, micro clavier sans fil…

Alors ça vaut quoi ?

C’est juste de la folie. Le truc est tellement chouette que ça m’a donné envie de pimper tout ça, de mettre un bleu de travail, d’aller découper des planches de medium chez Casto, d’acheter des boutons sanwa et de me faire un bartop de bâtard !

Et justement, sur le site officiel on peut voir quelques réalisations qui donnent vraiment envie, genre :

bartop_metalslug

J’ai testé plusieurs jeux sur chaque support. Je n’ai expérimenté aucun problème particulier. Les jeux de la génération 8 et 16 bits passent nickel, je n’ai pas encore tenté l’aventure Playstation car je ne suis pas sûr que mon Rasp soit pas assez balèze et il faudrait sans doute que j’utilise la fonction d’overclock intégrée mais je ne voulais pas foutre le feu chez moi (même si son créateur m’assure que ça ne risque rien) 😀

Sinon le projet s’accompagne de features vraiment chouettes. On peut jouer jusqu’à 4 joueurs, il y a la fonction “rembobinage” pour corriger ses foirades comme dans Prince of Persia : les sables du temps ou plus récemment Forza Horizon. Vous pouvez aussi faire des screenshots de vos jeux, utiliser les classiques ‘save states’, jouer sans fil avec un dongle bluetooth et enfin mettre à jour la Recalbox en ligne.

Vous pouvez personnaliser la Recalbox en utilisant des scrapers. Un scraper, comme pour Kodi/Xbmc ça sert à vous afficher les pochettes, images et résumés. Du coup l’interface est hyper classieuse quand vous choisissez le jeu que vous voulez faire…

Vous pouvez compter sur un forum hyper actif pour vous aider en cas de problème ainsi que sur un wiki bien documenté. Objectivement, il vaut mieux acheter de quoi faire sa recalbox que de backer des projets pourris genre… euh… Une ouya 😀

Mais ce n’est pas tout, pour en savoir plus j’ai voulu interviewer le créateur de la Recalbox. Il s’appelle digitalLumberjack et devinez quoi  ? Il est super cool. C’est par ici pour l’interview 😉

Recalbox : la console retro-gaming

9.5 Indispensable

Dur de trouver des défauts à ce projet, gratuit, efficace, qui vous fera revivre des moments d'anthologie avec vos potes. Recalbox c'est le genre d'initiative cool qu'on aimerait voir plus souvent. Un must have 🙂

  • Note globale 9.5
  • User Ratings (32 Votes) 8.3
1 2
Partager.

A propos de l'auteur

Ours-chat. J'ai inventé le jeu de paume un soir de doute. @gropanda

19 commentaires

  1. Mikku_taunter sur

    j’avais testé le retropie, c’était pas mal, par contre c’est un peu compliqué pour configurer les manettes sur certains émulateurs.
    Je suis tombé la dessus, http://www.mon-pi-et-moi.fr/, il a modifié retropie, pour qu’il y ai plus d’emulateurs, plus de compatibilité avec les manettes, mais c’est exclusivement pour le Raspberry pi 2.
    J’ai un Raspberry pi b qui traine je vais essayé le recalbox

    • Au-delà de la compatilbité de manettes, pour le problème de cette release de « mon pi et moi » et qu’elle ne gère la reconfiguration via l’interface que de manettes 2 boutons 🙁
      Alors que RecalBox une six boutons (like pad snses) ^_^

  2. Je trouve ça cool mais pour moi l’intérêt du raspberry pi c’est de fabriquer un tout petit truc, genre console portable. Le jour où je me ferais un tabletop, je planquerais simplement un PC portable dedans (on en trouve toujours un vieux qui traine…) ce sera moins prise de tête et probablement plus efficace pour les jeux 32/64 voire 128 bits.

  3. Très intéressant, ça fait un moment que le Raspberry Pi me fait de l’œil, j’ai pas encore craqué car j’ai déjà beaucoup de solutions d’émulations (Xbox, PC avec Hyperspin, Console Android…).
    Au final, je me dis qu’il ne m’apportera rien de plus, je me trompe peut-être.

  4. Non c’est sûr loupign si tu as déjà un PC branché à ta télé avec hyperspin et une Xbox modifiée tu ne feras rien de plus avec un raspberry, mais, comme chez moi je ne peux pas brancher le PC et que j’ai une sainte horreur du pad Xbox, avoir un tout petit boîtier qui me permet à la fois de regarder mes films de vacances et de me faire quelques parties de street fighter 3, le tout pour moins de 50€, j’y trouve largement mon compte. Et puis c’est plus pratique à emporter chez les copains qu’un PC ou une Xbox 😉

  5. Une question, j’ai un raspberry b+ et j’avais testé la solution retropie. Bien qu’ayant overclocké la petite bête il était pour moi impossible de chopper le moindre jeux sur PS1 de manière fluide, pour peu que celui ci soit en 3D (bizarrement symphony of the night etait fluide…)
    Je serai curieux d’avoir votre retour sur l’emulation ps1 sur cette nouvelle distrib.

  6. Salut, cool article 🙂
    Je suis dégoutté j’ai cliqué sur la barre de vote sans faire exprès j’ai fait descendre le user rating. L’auto flagellation !

    Juste pour repondre a @TOTI la psone ca tourne moyennement sur rpi1, meme en overclockant en extrem.

  7. Est ce que quelqu’un a deja reussi à faire tourner limelight sur une recalbox ?
    J’ai réussi sur une raspbian mais je ne trouve pas comment faire pour la recalbox :'(

  8. Salut Jeremy,

    Les jeux sur PS1 fonctionnent correctement. Je te propose d’aller regarder ma vidéo explicative de la manière dont on installe et on configure un minimum la Recalbox (j’installe Crash Bandicoot de PS1 sur la RecalBox) : https://youtu.be/qnl_iOEPwIw !

    Autrement pour la PS2, ce sera je pense très difficile de la faire tourner sur une Raspberry pi 2. Il faudrait certainement attendre la sortie d’une 3ème version beaucoup plus puissante afin de supporter de tels jeux.

    Pour terminer, concernant le téléchargement des jeux (roms), tu peux idéalement les trouver sur http://www.mondemul.net/ (il faut que tu t’assures de les avoir en ta possession physique avant de les garder en numérique :)) !

    See you,
    Fredi..

    See you,
    Fredi.

  9. bonjour, après avoir vu Recalbox en action chez un pote dieu en informatique, j’ai immédiatement craqué et acheté une Pi3 et deux énormes manettes « arcade » sur eBay. oui mais voilà, moi, je ne suis pas informaticien, juste un vieux gamer, résultat, à l’instant où j’écris ces ligne j’en suis à ma 3ème réinstall de ma carte SD ! pourquoi ? et bien la première fois j’ai osé reparamétrer le clavier … fini, mort, plus jamais j’ai retrouvé le contrôle … réinstall ! et puis une autre fois j’ai écrasé un bios, et puis une autre fois j’ai renommé un dossier (jamais d’ESPACE dans les noms de dossiers !!!), bref, à la moindre erreur : réinstall ! ensuite, l’utilisation est loin d’être simple, pour chaque émulateur il faut reparamétrer les manettes, j’ai carrément un carnet pour garder la mémoire de chaque réglage car il n’y a pas de système de profil, avec la Neogeo c’est A=6, B=5, X=8 et Y=7, oui mais pour Street Fighter c’est A=2, B=1, X=6, Y=5 et bien sûr pageUP=7 et pageDW=3 (vous alliez dire pas vrai ?). bref, oui c’est joli, oui c’est génial, mais non ça n’est pas simple, non ça n’est pas magique, il faut du temps pour comprendre comment ça marche, et il faut tester chaque jeu si on ne veux pas se retrouver avec 200 titres, dont à peine 10 fonctionnent. pour ma part je me concentre sur l’émulateur « fba_libretro » qui gère arcade et neogeo et un peu la pc engine, et j’installe uniquement les jeux qui sont conseillés par des recherches du genre « best neogeo games ». je ne vais pas dire que je regrette, non, j’ai tout KOF, tout Metal Slug, c’est génial, mais là … j’y ai pas accès … ça réinstall …

    • encore une réinstall ! la bêtise du jour ? j’ai essayer de « scrapper » les jeux ! scrapper ? c’est récupérer automatiquement la jaquette du jeu depuis une base de données, sauf que l’interprétation des jeux est très peu fiable ! Astérix devient un jeu de tank, Final Fight un jeu de foot, … l’enfer ! et une fois que c’est là, impossible de s’en défaire ! on peut effacer les xml, effacer les images, rien à faire, ça revient toujours ! bref … je réinstall … encore …

      • Le scrap est tout à fait reversible. Je ne comprend pas comment tu peux avoir autant de problème en si peu de temps ?

        Je n’ai personnellement pas grand chose à revoir sur mon install et j’utilise pourtant un theme custom et des scrap généré par UXS.

        Pour la partie émulation mame, là je suis d’accord avec toi c’est toute une science mais il existe outre les forum traditionnel des groupe Facebook recalbox FR qui te donneront la marche à suivre et éclaireront ta lanterne.

        Le tout c’est de bien comprendre que des lors que tu commences à sortir d’un usage simple (install => add rom => mapping input => enjoy) tu t’exposes à des manipulations pouvant être nuisible au système si mal comprise / mal réalisée.

        Pour info, il existe des images (16 / 32 / 64 / …) toutes faites de système recalbox / retropie custom theme avec des tonnes de rom déjà scrappée que tu as juste à déployer sur une SD. Peut être que ça t’éviterai autant de déboire ?

Laissez une réponse