Recalbox : un boîtier pour les émuler toutes !

21

6 questions à digitalLumberjack

Tellement intrigué que j’étais avec cette Recalbox, je voulais en savoir plus. Connaître les motivations du créateur. Du coup je suis allé à sa rencontre dans le sud aux frais de la princesse l’ai contacté par le biais de son site pour lui poser quelques questions… 

digitalLumberjak

Gamerside : Salut, peux-tu te présenter ?

DigitalLumberjack : Salut, je suis digitalLumberjack j’ai 30 ans, je suis développeur Java/Web ayant suivi une formation dans l’informatique à la Faculté d’Amiens pour le DUT et la Licence et à la Faculté Jean Perrin de Lens pour le Master en Ingénierie des Logiciels pour Internet. Je travaille maintenant en tant que développeur sur des applications web pour des boites plus ou moins grosses.
Pour ce qui est du jeu, parce que c’est ça l’important, j’ai commencé à jouer sur la NES a Teenage Mutant Ninja Turtles, et je n’ai jamais réussi à le finir. Frustration. Aujourd’hui je suis encore dessus, j’espère arriver bientôt au niveau du technodrome.

Comment est venu l’idée de ce projet ? 

J’avais entendu parler du Raspberry Pi depuis un petit moment, mais je n’avais pas été plus loin qu’un « faudra kjme l’prenne », et un jour, en juillet 2014, j’ai du tomber sur un article où j’ai vu tourner la Nes, la Snes, et d’autres émulateurs sur cette petite merveille.

Ni une ni deux, Amazon premium aidant, j’avais le Raspberry dans la boite-aux-lettres le lendemain.

J’ai commencé par tester les émulateurs et les distributions comme RetroPie, j’ai adoré, et j’ai modifié une vielle NES pour y mettre le Raspberry et pour jouer à TMNT.

Nes_recalbox_1

Les copains me regardaient avancer dans le niveau 2 « Le Barrage » avec une dextérité impressionnante acquise au fil des années, il n’en fallait pas plus pour qu’ils veuillent leur propre Raspberri Pi avec la même distribution.

Cependant RetroPie ne répondait pas exactement à nos attentes. Donc j’ai commencé par le modifier un peu, et j’ai fini par faire ma propre distribution.

Comment Recalbox se positionne-t’il par rapport à RetroPie ?

RetroPie est une superbe distribution, qui m’a aidé a découvrir ce que peut offrir le Raspberry Pi au niveau du retrogaming/émulation. Mais je voulais faire quelque chose qui soit plus accessible, plus simple, plus léger, et plus harmonisé.

RecalboxOS a donc été pensé de la sorte :

– Plus accessible, car l’installation ne nécessite aucune connaissance particulière.

– Plus simple, car le frontend permet de configurer la manette pour tous les émulateurs, qu’il n’y a rien à compiler, et que le frontend a été modifié pour permettre le réglage des émulateurs et du Raspberry (overclock, overscan etc) sans jamais éditer un fichier texte.

– Plus léger, car le système est un linux embarqué, basé sur aucune distribution, créé from scratch avec buildroot. Le démarrage du frontend met moins de 5 secondes sur le RaspberryPi2

– Plus harmonisé, car vous ne verrez aucune ligne de commande sur votre écran. J’essai au maximum de rendre l’experience recalbox proche de celle que vous pouvez retrouver sur une console de salon.

Ce qui ne veut pas dire qu’il est mieux.

J’aime penser que si vous voulez bidouiller, installer vos émulateurs, configurer chaque programme pour qu’il réponde directement à vos attentes, RetroPie est ce qu’il vous faut. Mais si vous voulez un système un peu plus out-of-the-box qui « transforme » votre Raspberry Pi en console de salon, alors essayez recalbox OS.

Le mauvais côté de cette harmonisation et de cette simplicité, c’est que je fais des choix à la place de l’utilisateur. Beaucoup de gens me disent qu’il va manquer tel émulateur, que tel « package » n’est pas installé.

Oui, mais c’est le prix à payer 🙂 (recalboxOS reste gratuit quand à lui)

Combien de personnes bossent sur le projet ?

Sur le project recalboxOS, il y a seulement moi. Il faut bien prendre en compte que, grossièrement, je n’ai fait qu’assembler des briques et y ajoutant un bon mortier. Des centaines de personnes travaillent sur les émulateurs, le frontend, linux bien entendu, mais aussi tout ce qui permet a recalboxOS d’être ce qu’il est. Et mon travail ne représente vraiment pas grand-chose à côté de tout cela.

Cependant, comme le projet est open source, certaines personnes m’envoient des correctifs, le frontend a été traduit en 6 langues, et les issues sur github sont aussi un bon moyen pour tout le monde de participer, en rapportant des bugs ou en faisant des demandes de features.

Au niveau du forum et du channel IRC, j’ai rockaddicted et hstampfl qui sont modérateurs, et plein d’autres qui aident grandement. Merci les gars.

C’est quoi l’avenir de Recalbox ? 

On avance petit à petit. J’ajoute des systèmes aussi souvent que possible pour arriver petit a petit à ma vision de la recalbox : une mini vidéo-ludothèque de salon.

Dans les prochains émulateurs, on compte l’ajout de la Neogeo pocket, de la Wonderswan color, et de la PC-FX.

Comment peut-on t’aider sur ce projet ?

Certains gamers qui sont là depuis les premières versions de recalbox et qui commencent à connaitre le système m’aident sur le forum et sur le channel IRC pour répondre aux questions les plus fréquemment posés. Ça me fait gagner pas mal de temps.

D’autres (ou les mêmes parfois) s’occupent de traduire et de corriger le wiki.

Et pour finir les beta testeurs remontent les bugs des versions beta sur github, ce qui est d’une grande aide aussi.

Allez, je retourne faire une partie. Cowabunga !

Merci à digitalLumberjack pour sa disponibilité. Vous pouvez le suivre sur son twitter @digitaLumberjak ainsi que sur le site officiel de la recalbox. Et bien sûr, si le projet vous plait et que vous voulez soutenir digitalLumberjack vous pouvez aussi l’aider financièrement 🙂

Recalbox : la console retro-gaming

9.5 Indispensable

Dur de trouver des défauts à ce projet, gratuit, efficace, qui vous fera revivre des moments d'anthologie avec vos potes. Recalbox c'est le genre d'initiative cool qu'on aimerait voir plus souvent. Un must have 🙂

  • Note globale 9.5
  • User Ratings (35 Votes) 8.1
1 2
Share.

About Author

Avatar

Ours-chat. J'ai inventé le jeu de paume un soir de doute. @gropanda

21 commentaires

  1. Avatar

    Je bien tenté également. Je voulais pouvoir faire du rétro gaming mais sans que ça me prenne de la place niveau matos.

  2. Avatar

    j’avais testé le retropie, c’était pas mal, par contre c’est un peu compliqué pour configurer les manettes sur certains émulateurs.
    Je suis tombé la dessus, http://www.mon-pi-et-moi.fr/, il a modifié retropie, pour qu’il y ai plus d’emulateurs, plus de compatibilité avec les manettes, mais c’est exclusivement pour le Raspberry pi 2.
    J’ai un Raspberry pi b qui traine je vais essayé le recalbox

    • Avatar

      Au-delà de la compatilbité de manettes, pour le problème de cette release de « mon pi et moi » et qu’elle ne gère la reconfiguration via l’interface que de manettes 2 boutons 🙁
      Alors que RecalBox une six boutons (like pad snses) ^_^

  3. Avatar

    Il me semblait bien avoir vu passer un panda sur le forum de la recalbox 😉
    Je plussoie, la recalbox c’est que du bonheur!!

  4. Avatar

    Je trouve ça cool mais pour moi l’intérêt du raspberry pi c’est de fabriquer un tout petit truc, genre console portable. Le jour où je me ferais un tabletop, je planquerais simplement un PC portable dedans (on en trouve toujours un vieux qui traine…) ce sera moins prise de tête et probablement plus efficace pour les jeux 32/64 voire 128 bits.

  5. Avatar

    Très intéressant, ça fait un moment que le Raspberry Pi me fait de l’œil, j’ai pas encore craqué car j’ai déjà beaucoup de solutions d’émulations (Xbox, PC avec Hyperspin, Console Android…).
    Au final, je me dis qu’il ne m’apportera rien de plus, je me trompe peut-être.

  6. Avatar

    Non c’est sûr loupign si tu as déjà un PC branché à ta télé avec hyperspin et une Xbox modifiée tu ne feras rien de plus avec un raspberry, mais, comme chez moi je ne peux pas brancher le PC et que j’ai une sainte horreur du pad Xbox, avoir un tout petit boîtier qui me permet à la fois de regarder mes films de vacances et de me faire quelques parties de street fighter 3, le tout pour moins de 50€, j’y trouve largement mon compte. Et puis c’est plus pratique à emporter chez les copains qu’un PC ou une Xbox 😉

  7. Avatar

    Une question, j’ai un raspberry b+ et j’avais testé la solution retropie. Bien qu’ayant overclocké la petite bête il était pour moi impossible de chopper le moindre jeux sur PS1 de manière fluide, pour peu que celui ci soit en 3D (bizarrement symphony of the night etait fluide…)
    Je serai curieux d’avoir votre retour sur l’emulation ps1 sur cette nouvelle distrib.

  8. Avatar

    Salut, cool article 🙂
    Je suis dégoutté j’ai cliqué sur la barre de vote sans faire exprès j’ai fait descendre le user rating. L’auto flagellation !

    Juste pour repondre a @TOTI la psone ca tourne moyennement sur rpi1, meme en overclockant en extrem.

  9. Avatar

    Est ce que quelqu’un a deja reussi à faire tourner limelight sur une recalbox ?
    J’ai réussi sur une raspbian mais je ne trouve pas comment faire pour la recalbox :'(

  10. Avatar

    Salut Jeremy,

    Les jeux sur PS1 fonctionnent correctement. Je te propose d’aller regarder ma vidéo explicative de la manière dont on installe et on configure un minimum la Recalbox (j’installe Crash Bandicoot de PS1 sur la RecalBox) : https://youtu.be/qnl_iOEPwIw !

    Autrement pour la PS2, ce sera je pense très difficile de la faire tourner sur une Raspberry pi 2. Il faudrait certainement attendre la sortie d’une 3ème version beaucoup plus puissante afin de supporter de tels jeux.

    Pour terminer, concernant le téléchargement des jeux (roms), tu peux idéalement les trouver sur http://www.mondemul.net/ (il faut que tu t’assures de les avoir en ta possession physique avant de les garder en numérique :)) !

    See you,
    Fredi..

    See you,
    Fredi.

  11. Avatar

    bonjour, après avoir vu Recalbox en action chez un pote dieu en informatique, j’ai immédiatement craqué et acheté une Pi3 et deux énormes manettes « arcade » sur eBay. oui mais voilà, moi, je ne suis pas informaticien, juste un vieux gamer, résultat, à l’instant où j’écris ces ligne j’en suis à ma 3ème réinstall de ma carte SD ! pourquoi ? et bien la première fois j’ai osé reparamétrer le clavier … fini, mort, plus jamais j’ai retrouvé le contrôle … réinstall ! et puis une autre fois j’ai écrasé un bios, et puis une autre fois j’ai renommé un dossier (jamais d’ESPACE dans les noms de dossiers !!!), bref, à la moindre erreur : réinstall ! ensuite, l’utilisation est loin d’être simple, pour chaque émulateur il faut reparamétrer les manettes, j’ai carrément un carnet pour garder la mémoire de chaque réglage car il n’y a pas de système de profil, avec la Neogeo c’est A=6, B=5, X=8 et Y=7, oui mais pour Street Fighter c’est A=2, B=1, X=6, Y=5 et bien sûr pageUP=7 et pageDW=3 (vous alliez dire pas vrai ?). bref, oui c’est joli, oui c’est génial, mais non ça n’est pas simple, non ça n’est pas magique, il faut du temps pour comprendre comment ça marche, et il faut tester chaque jeu si on ne veux pas se retrouver avec 200 titres, dont à peine 10 fonctionnent. pour ma part je me concentre sur l’émulateur « fba_libretro » qui gère arcade et neogeo et un peu la pc engine, et j’installe uniquement les jeux qui sont conseillés par des recherches du genre « best neogeo games ». je ne vais pas dire que je regrette, non, j’ai tout KOF, tout Metal Slug, c’est génial, mais là … j’y ai pas accès … ça réinstall …

    • Avatar

      encore une réinstall ! la bêtise du jour ? j’ai essayer de « scrapper » les jeux ! scrapper ? c’est récupérer automatiquement la jaquette du jeu depuis une base de données, sauf que l’interprétation des jeux est très peu fiable ! Astérix devient un jeu de tank, Final Fight un jeu de foot, … l’enfer ! et une fois que c’est là, impossible de s’en défaire ! on peut effacer les xml, effacer les images, rien à faire, ça revient toujours ! bref … je réinstall … encore …

      • Avatar

        Le scrap est tout à fait reversible. Je ne comprend pas comment tu peux avoir autant de problème en si peu de temps ?

        Je n’ai personnellement pas grand chose à revoir sur mon install et j’utilise pourtant un theme custom et des scrap généré par UXS.

        Pour la partie émulation mame, là je suis d’accord avec toi c’est toute une science mais il existe outre les forum traditionnel des groupe Facebook recalbox FR qui te donneront la marche à suivre et éclaireront ta lanterne.

        Le tout c’est de bien comprendre que des lors que tu commences à sortir d’un usage simple (install => add rom => mapping input => enjoy) tu t’exposes à des manipulations pouvant être nuisible au système si mal comprise / mal réalisée.

        Pour info, il existe des images (16 / 32 / 64 / …) toutes faites de système recalbox / retropie custom theme avec des tonnes de rom déjà scrappée que tu as juste à déployer sur une SD. Peut être que ça t’éviterai autant de déboire ?

  12. Avatar

    C’est pas beau de mentir, raspberry (y compris derniers modèles) dans le recall box n’emule qu’une faible partie des jeux PS One, Nintendo 64 et Dreamcast :/

    • Avatar

      Pour la N64 je suis d’accord, pour la PS1 pas d’accord. En tout cas j’ai pas vécu de problème sur les jeux qui me tiennent à coeur. Il existe un google docs quelque part qui référence les jeux compatibles je crois.
      Enfin, pour la Dreamcast, de mon côté ça fonctionne très très mal et je ne m’explique toujours pas comment Recalbox y arrive. J’ai vu une vidéo de Crazy Taxi sur la page facebook officielle de recalbox qui force le respect. J’ai peut-être pas le bon bios ou la bonne alimentation je sais pas.

Reply To Steph Cancel Reply