Guns, Gore and Cannoli

6

« Leave the gun… Take the Canollis. »
The Godfather

Guns, Gore and Cannoli est un 2D side scroller Action/Plateforme sous Unity fait par l’équipe belge de Crazy Monkey Studios, sortie sur PC et Mac en avril 2015.

Et de quoi donc que ça parle donc ?

Vinnie presentation

1920. Votre avatar est Vinnie Cannoli, un homme de main pour une grande ponte de la mafia locale. Ce dernier vous demandes d’ailleurs d’aller sauver un certains « Frankie » qui est retenu par un patron d’une autre famille mafieuse, Monsieur Bellucio, le tout évidement contre monnaie sonnante et trébuchante.

Vous êtes sur le bateau vous menant à « ThugTown » la ville où est établie la famille Bellucio, armé de votre simple pistolet et de votre coup de pied. Mais quelques choses dérape. Vous êtes attaqué par des zombies. Oui oui, des zombies. Et ils ont l’air d’avoir une sacrée dalle.

Vous allez devoir défourailler dans la masse avec votre flingue en attendant d’avoir mieux. Et vous aurez vite mieux, je vous rassure. Votre arsenal va devenir celui d’un meurtrier de masse en moins de temps qu’il ne faut pour le dire.

Une fois sur la terre ferme la fête n’est pas fini, toute la ville semble être au proie à une invasion de gourmets du cerveau humain avec des compétences particulières. Comme quoi par exemple ? Et bien nous avons :

  • Les zombies lents, classique.
  • Les rapides, classique.
  • Les zombies « football US » qui viendront vous mettre des coups de boule dans votre magnifique caboche tout en résistant au balles plus que de raison.
  • Les zombies avec un casque militaire, qui bien évidement ne pourront pas trépasser d’un simple head shot.
  • Les zombies policiers ou militaires encore armés qui par habitude d’une vie passée s’amuseront inconsciemment à vous cribler le buffet.

Et j’en passe et des meilleurs. Comme vous pouvez le voir, vous êtes servis côté soucis, surtout avec la mafia qui s’amusera aussi à vous faire danser la danse du pied tendre à grand renfort de lance flamme et grenade. Quoi ? Je ne vous avais pas dis que parmi le bestiaire les mafieux surarmés étaient là aussi ? Désolé. J’ai sûrement dû oublier d’autres gens, qui sait. ( Je souris actuellement car j’imagine votre tête quand vous tomberez sur qui je suis tombé. )

Bien maintenant que vous avez le pitch, je m’en vais vous dire pourquoi ce jeu m’a plu.

Thugstown

ThugsTown, un endroit qu’il est sympathique à visiter avec votre famille.

A quoi donc que ça a l’air ?

Et bien comme dit plus haut, c’est un 2D side scroller, dans la plus pure veine des Metal Slug, le tout offert avec des graphismes cartoon extrêmement propres et soignés et surtout bourré de détail et une animation au petit oignon. Pour l’œil ce jeu est un régal.

La bande-son très années 20 (étonnant non ?) est superbe et pose une ambiance vraiment magnifique qui nous prends en sont sein et ne nous lâche pas. Le doublage est très bon et bourrés d’humour, sympathique et jamais lourd. Point bonus, Vinnie crache 30 punchline/seconde quand il est en forme.

Vinnie punchline2

Le level design est bien pensé et renferme plusieurs petits secrets ici et là que les plus aguerris pourront trouver au gré de leurs pérégrination en terre zombie.

Le gameplay (testé avec un clavier PC, mais le pad Xbox 360 est utilisable) était totalement rebindable (ré-approprier une action à une touche) ce qui est un bon point et répondait plutôt bien à mes actions. Comme dans un classique Metal Slug vôtre personnage ne tire que devant lui (et évidement dans les quatre points cardinaux)  mais vous n’avez pas une visée libre qui vous permettrait de mieux faire manger le plomb aux hordes affamées. Le côté plateforme est très bien géré, ne vous punissant pas à l’excès pour un saut raté, dieu merci.

La difficulté du jeu (jeu testé en normal) est bien dosée en général, mais certains passage peuvent être quelques peu retors, ce qui n’est pas un mal. Loin d’être punitif, le jeu vous fournira les munitions nécessaires pour apprendre à vos adversaires que vous n’êtes pas ici pour enfiler des perles mais plutôt envoyer du plomb. Le jeu et aussi assez généreux en cannoli (Pâtisserie italienne qui m’a nourris toute ma jeunesse et qui me nourri encore maintenant, très sucrée, une seule cannoli peut endiguer la faim dans le monde, je le jure.) qui vous rendront de la vie.

Une durée de vie un peu courte et avec une replay value assez limitée mais toujours acceptable si on vise un niveau de difficulté plus élevé. Et surtout un manque de jeu en co-op ce qui sera je pense mon seul point négatif dans cette review.

En conclusion ? Ce jeu est bon. Vraiment bon. Bourré d’humour ( les personnages agitent toujours leurs mains en parlant, les punchlines pleuvent) avec une ambiance très bien soignée et un gameplay bien pensé, ce jeu est une petite perle à bas prix (9.99 euros prix Steam plateform).

Je ne peux que vous conseillez de vous lancer dans l’aventure Guns, Gore and Cannoli.

Share.

About Author

Avatar

@VonShive I tweeted your mom.

6 commentaires

  1. Avatar

     » Guns, Gore & Cannolli « …
     » Vinnie Cannolli  » ….

    Moi qui suis italien c’est a peine raciste….

    si sa aurai été un français on l’aurai appellé comment ?

    Battiste Camebert ???

    • Avatar

      Né et élevé en Sicile, je trouve ce jeu tout sauf raciste. Il est référentiel et humoristique jouant sur les clichés. Un jeu qui parle de mafia italienne avec un héro qui a un prénom à connotation française ? L’intérêt est plus que limité.

      Il faut arrêter de crier au racisme partout et tout le temps, c’est inutile et ça amoindri les vrais actes racistes.

  2. Avatar

    Merci pour le test,

    Par contre tu le compares vachement a Metal Slug, mais est ce qu’il apporte quelque chose au genre ? Le petit plus produit niveau gameplay qui le rendrait mémorable ?
    Ou alors est ce juste un petit jeu sympa avec des graphismes sympa mais rien de mémorable ?

    PS : je suis d’accord pour le faux débat du racisme, le jeu semble jouer des clichés du cinéma, je pense pas qu’on s’insurge quand Scorsese montre des mafieux en train de manger des spaghettis bolognaise dans un resto italien à nape à carreaux rouge et blanc…

    • Avatar

      Je le compare beaucoup à Metal Slug car le game system m’y fait vraiment penser, mais malheureusement non, il n’apportera rien de plus qu’un MS.
      Chose qui est aussi mauvaise que bonne. Si il n’apportait quelques choses de nouveau, j’en serais heureux, mais le fait qu’il n’apporte rien de neuf dans le game system évite une surcharge inutile et possiblement mauvaise pour le joueur.

      Il reste pour autant un « petit » jeu vraiment sympathique à faire. Pour l’humour, la BO et la DA, il vaut le coup.

Reply To Elmo Cancel Reply