Mes jeux de la rentrée

5

Toutes les bonnes choses ayant une fin, me voilà de retour au boulot. C’est le moment de profiter d’une reprise assez calme pour faire un petit point sur les jeux qui m’ont occupé durant ces 3 semaines de pauses estivales plus que bienvenues…

Lors de mon précèdent post je vous parlais des objectifs vidéoludiques de mes futures grandes vacances… Objectifs que je n’ai pas vraiment respectés… Après plusieurs heures supplémentaires sur Just Cause 3 celui-ci a fini par me lasser et a rejoint son tiroir avant de se voir revendre très prochainement… J’ai relancé Abzû afin d’effectuer un second run avec Butcherette Jr à mes côtés, qui n’avait de cesse de s’émerveiller devant tant de beauté. Un second run que je n’ai pas achevé, preuve que n’est pas Journey qui veut…

Mes objectifs concernaient entre autres Resident Evil Rebirth et Resident Evil Zero que je n’ai finalement pas touché ni relancé. Un petit tour de quelques jours à Londres m’ayant plutôt donné envie de rejouer à Assassin’s Creed Syndicate et de surtout terminer le DLC Jack The Ripper qui s’est avéré être au final vraiment plaisant…

Assassin's Creed® Syndicate_20160904005646

Avoir visionné des heures de vidéos sur Youtube et en stream m’aura finalement convaincu que No Man’s Sky n’est pas du tout un jeu fait pour moi… Crafter pendant des heures et des heures afin de ne récolter que ressources diverses et variées pour customiser mon vaisseau et ma combinaison n’est absolument pas ce à quoi je m’attendais pour ce jeu que je surveillais de très près et que j’attendais comme le Messie depuis des mois et des mois… Une sacrée déception pour moi qui en espérais tant… Mais ce manque d’aventure spatiale sera comblé par ADR1FT sorti il y a quelques semaines sur PS4.

adr1ft

Disponible depuis un bon moment sur PC et compatible avec l’Oculus Rift, c’est sans casque VR que je me suis lancé dans ce jeu catastrophe nous permettant en quelque sorte de revivre virtuellement le film Gravity. C’est dans la peau de l’astronaute Alex Oshima que nous démarrons ADR1FT, impliqué malgré nous dans une catastrophe spatiale dramatique. Graphiquement sur PS4 c’est sublime et vraiment très propre. L’immersion est immédiate et nous fait tout de suite regretter de ne pas avoir de casque VR afin de profiter au maximum de l’expérience délivrée par le soft. Le but du jeu est bien évidemment de sortir vivant de ce tombeau spatial et de récupérer une navette afin de retourner sur Terre. Je n’ai pas encore fini ADR1FT, mais s’il m’a vraiment conquis graphiquement et si l’ambiance est là et bien là, le fait de devoir récupérer sans cesse des bouteilles d’oxygène (en tout cas au début du jeu, plus tard je ne sais pas) brise le rythme car c’est une action qui vous sera demandée sans cesse… J’attends d’avancer plus en avant, voir de le finir, avant de me prononcer définitivement sur ce soft.

 

Après avoir remis dans son boitier Just Cause 3 je me suis fait un petit plaisir en téléchargeant UNO disponible depuis le mois d’août sur le PSN pour moins de 10 euros. J’avais passé un nombre incalculable d’heures sur la version 360 et ce fut avec bonheur que je me suis replongé dans de longues parties d’UNO en ligne et contre l’I.A. Même si cette conversion a lieu sur PS4 ne vous attendez pas à des graphismes de dingue ou des animations qui feront saigner vos yeux de bonheur… Plus propre, plus lisse que sur génération précédente, UNO sur PS4 fait le job minimum… En même temps, il s’agît d’un jeu de cartes, pas la peine de s’attendre à une claque démesurée. La BO jazzy n’est nullement entêtante et sait se faire discrète tout en donnant aux parties une petite touche cosy fort sympathique… Les parties en ligne restent efficaces et cordiales sauf quand ces gros bâtards quittent la partie avant la fin ce qui a pour conséquence de mettre un terme à la partie en cours… Pas très fairplay et vraiment débile de la part d’Ubisoft qui aurait pu prévoir le coup en laissant le dernier joueur humain affronter les 3 I.A. restantes le temps qu’un ou plusieurs autres joueurs viennent se greffer sur la partie en cours… Pas dramatique mais assez frustrant tout de même…

Pour ceux qui voudraient se laisser tenter mais qui hésiteraient encore, je vous propose une petite vidéo afin de découvrir cette version PS4 :

L’autre gros morceau de cette rentrée, fut bien sûr la démo ouverte de Battlefield 1. Cette open beta disponible pendant de nombreux jours me permit de découvrir ce que nous réservait DICE pour le 21 octobre prochain.

battlefield_beta

Si les premières heures furent ardues, le temps de piger le gameplay, de comprendre les buts de défense et conquête des objectifs, le maniement des armes et leurs customisations, une fois sorti de cette phase c’est du tout bon. Quel plaisir incroyable de shooter des mecs avec des armes de la Première Guerre mondiale dans des théâtres d’opérations qui graphiquement n’ont rien à envier aux maps déjà sublimes de Battlefront Star Wars. Bon alors je sais bien que pour la beta consoles nous n’avions qu’une map mais celle-ci, plutôt grande, en plein desert avec tempêtes de sable en sus, est déjà prometteuse pour la suite.

bf1

Évidemment comme tout Battlefield en ligne c’est à plusieurs amis se trouvant dans la même escouade que ce jeu prend tout son sens et devient vraiment amusant et super addictif. Je ne vous raconte pas le nombre d’heures que j’ai pu passer la nuit dessus en compagnie de mes potes. Entre stratégie, kills et fous rires, les moments passés dernièrement sur cette beta m’ont conduit à réserver dans la foulée Battlefield 1. Et une fois n’est pas coutume, j’attends d’avantage le mode multi que le mode solo. Vraiment hâte de pouvoir m’y remettre dans 1 mois et de découvrir les autres maps que les gars de DICE nous auront concocté…

Voilà que se termine ce petit tour d’horizon vidéoludique de cette rentrée 2016. J’en profite pour vous souhaiter à tous une excellente rentrée et une bonne reprise. Et j’avoue que pour que cette dernière ne soit pas trop hard je me suis fait deux petits plaisirs…

books

Paddle les enfants !!!

Share.

About Author

Avatar

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

5 commentaires

  1. Avatar

    C’est vrai que si il règle ses problèmes de serveur, je n’ai aucun doute sur les capacités de ce BF1! Je retrouve même des sensation vécu sur BF 1942….. ça sent très bon! Bonne rentrée vidéo-ludique a tous!

  2. Avatar

    « Crafter pendant des heures et des heures afin de ne récolter que ressources diverses et variées pour customiser mon vaisseau et ma combinaison n’est absolument pas ce à quoi je m’attendais pour ce jeu que je surveillais de très près et que j’attendais comme le Messie depuis des mois et des mois…  »

    Heu attends je pige pas tu dit que tu l’as suivi de près mais ce n’était pas ce que tu attendais, en le suivant de près et vu le discours du papa de no man sky, ils ont livré ce qui était annoncé depuis le début en terme de gameplay et intéraction, un jeu de craft ou y’a pas de missions, la partie visuelle là y’a eu foutage de poire. Mais pour le reste c’est les gens qui se sont fait des films tout seul, perso en ayant vu les video de gameplay sur le net et les interview , je savais d’avance que c’était de la m…

    • Avatar

      J’étais sûr qu’en écrivant ces lignes j’aurai droit à ce genre de commentaire.
      Je savais qu’il y avait du craft et de l’exploration mais j’étais à mille lieux d’imaginer que cela serait dans de telles proportions… Trop de craft tue le craft…
      J’imaginais plus de rêve et de contemplation au vue des trailers proposés depuis des mois…
      Le côté craft à la Minecraft casse tout et donne au jeu une dimension que je trouve particulièrement chiante et rébarbative… Quand tu vois que dès le début du jeu, dès la première planète tu dois crafter pendant plus de deux heures avant de pouvoir enfin de barrer dans l’espace… Aberrant pour moi….
      Ils m’ont vendu du rêve pendant des mois et au final ils ne me proposent que déception…

Leave A Reply