Uncharted : The Lost Legacy. Une incontournable aventure!

0

Inde… Inde mystérieuse… Inde contemplative aux paysages oniriques et sublimes… Inde mystique aux 1000 légendes et aux innombrables divinités… Inde dangereuse et exotique… Inde aventurière et secrète… Inde berceau des tigres et des éléphants… Inde enivrante et colorée… Inde architecte aux milliers de palais et aux millions de sculptures… Inde par Naughty Dog… Inde incontournable…

J’ai toujours eu une affection particulière pour ce pays et son histoire. Particulièrement son histoire de l’art, divine, mystique et architecturale. Ayant obtenu, il y a déjà bien longtemps, ma licence en Histoire de l’Art spécialisée en Art Indien à la Sorbonne, je n’étais que joie lorsque j’appris que The Lost Legacy se déroulait en Inde. J’avais alors durant cette période estudiantine et pendant 3 années appris tous les noms des Dieux Hindous composés d’un nombre de lettres hallucinant, les centaines de légendes et moult histoires divines plus passionnantes les unes que les autres. Les relations et les affrontements entre Brahma, Vishnu, Kûrma, Varâha, Vamana, Ganesh, Shiva, Parvati, Parashurâma, Râma ou kali n’avaient alors plus de secret pour moi. Connaissance et interprétation des représentations sculptées sur des bas reliefs ou sur des fresques gigantesques, apprentissage et compréhension de la signification d’innombrables scènes inspirées de la vie de ces Dieux se trouvant sur de magnifiques palais rongés par la jungle ou préservés miraculeusement…

Toute cette période fut passionnante… Les années passant et la mémoire flanchant, ce ne sont que de vagues, mais très bons souvenirs qui me restent en tête. La musique indienne m’accompagna également durant ces années d’études et conserve toujours une place de choix dans mes préférences musicales. Bref, pour moi, un solide et excitant point de départ sur lequel reposait ce prochain chapitre de l’aventure Uncharted.

Comme tout le monde, je pris connaissance de l’existence de ce jeu par le biais de la vidéo dévoilée lors du PlayStation Experience 2016, durant laquelle nous découvrions le nouveau duo, composé par Chloé Frazer et Nadine Ross, en pleine action sur les toits d’une ville Indienne en proie à un conflit meurtrier entre rebelles et armée régulière. Ruelles humides et maisons dévastées sous un ciel étoilé d’une nuit Indienne mystérieuse et pleine de danger, unique témoin de cet affrontement musclé et de la révélation du nouveau duo… Effectivement exit les frangins Drake. Place ici à ces deux femmes que les fans de la licence connaissent parfaitement et qui nous promettent une aventure mémorable et des combats musclés et violents. Comme toujours, et comme sait le faire Naughty Dog à la perfection, se mêlent ici légendes et artefacts perdus afin de nous faire profiter une fois de plus d’un voyage remarquable, maitrisé et inoubliable. Action, escalade, contemplation, fan service, paysages sublimes et vertigineux, évasion et exploration, combat et infiltration, énigmes mortelles, pluie diluvienne et chaleur écrasante sont une fois de plus au rendez-vous.

Profitant de neuf chapitres se bouclant, pour ma part, en 9h54, The Lost Legacy nous en met plein les yeux dès les premières secondes. Nous retrouvons Chloé déambulant au sein d’un marché indien, rappelant immédiatement le marché de Madagascar de Uncharted 4, mais ici les couleurs explosent, la lumière de cette journée indienne nous émerveille et nous éblouit de part son rendu absolument bluffant et sidérant de beauté.

Une bien belle claque d’entrée de jeu et l’on se dit immédiatement que si le reste du jeu est du même acabit nous allons vivre une aventure mémorable et sublime. Et effectivement tout comme dans Uncharted 4, dont The Lost Legacy n’a pas à rougir de la comparaison, bien au contraire, la beauté des environnements va crescendo plus le jeu avance et se dévoile. Certes les graphismes ne font pas un bon jeu mais dans ce type de jeu où l’environnement est un personnage à part entière c’est évidement primordial. The Lost Legacy réussit la prouesse d’être bien plus beau que U4, pour vous dire la performance des équipes à l’origine de ce bijou. Alors oui certaines scènes de fuite à travers la ville, la partie « monde ouvert » du chapitre 5 ou le chapitre final peuvent donner une certaine impression de déjà vu et donc sembler forcement moins impressionnantes puisque déjà vécu dans Uncharted 2 et Uncharted 4… Mais c’est fait une fois de plus avec tant de générosité et de talent que l’on ne peut que s’incliner.

Le jeu ne délaisse pas les énigmes ni la recherche d’artefacts optionnels et encore moins les traditionnels trésors. Les décors gigantesques, les phases sous-marines et les poursuites à bord de véhicules de toutes sortes sont de la partie. L’aventure et le dépaysement sont au rendez-vous et c’est bien ce que l’on demande à ce genre de jeu.

The Lost Legacy est indubitablement plus beau que son ainé, plus court mais reste intense. Le duo Chloé / Nadine a un peu plus de mal à convaincre que le duo composé par les frères Drake, mais certaines phases de jeu et cinématiques participent au rapprochement des deux femmes pour finir sur un duo complice et prometteur. Je ne vous dévoilerai rien sur les autres personnages ou contenu des énigmes afin de ne pas vous gâcher les surprises s’il vous étiez tenté par ce stand alone d’une grande qualité.
Pour rappel ce DLC est « gratuit » si vous aviez pris le season pass avec U4 lors des premières semaines suivant sa sortie. Mais attention cette offre est à présent obsolète. Sinon il vous coutera 39 euros pour 10 heures d’aventure et de dépaysement total.

Il serait dommage de passer à côté de cette aventure qui prolongera de quelques heures vos vacances. En tout cas si Naughty Dog veut nous ressortir de tels jeux tous les deux ans je suis preneur à 100% !

Partager.

A propos de l'auteur

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

Laissez une réponse