Resident Evil Revelations 2 (Switch)

0

Sorti initialement début 2015, Resident Evil Revelations 2 avait la stratégie discutable d’être épisodiquement. 2 ans plus tard, voici sa réédition Switch cette fois avec l’intégralité des épisodes. Et j’ai testé ça pour vous…

De la saga “Revelations”, je ne connais que les premières heures du 1er épisode sur 3DS que j’ai lâché un peu trop vite (sans raison particulière d’ailleurs). Je ne sais donc pas vraiment ce qui lie les 2 opus mais je me suis dit “balek”. Voici donc mon retour d’expérience frais et naif sur Revelations 2.

L’histoire de Resident Evil Revelations 2 vous propulse dans la peau de Claire Redfield et de Moira Burton (oui, la fille de) sur une île hostile après un kidnapping lors d’une soirée cocktail chez TerraSave, la nouvelle boîte dans laquelle bosse Claire.

Sur cette île aux faux airs de Code Veronica, vous êtes épié et dirigé par l’intrigante Sentinelle qui communiquera parfois avec vous par le biais d’un bracelet électronique (un peu à la Manhunt), et qui prend un malin plaisir à vous voir déambuler et affronter moults monstres tous plus dégueulasses les uns que les autres. Vous évoluerez dans des décors charmants : prison, forêt verdoyantes, villages abandonnés et autres bâtiments industriels aux couleurs de l’ex union Soviétique…

Le jeu est découpé en 4 épisodes, chacun étant lui-même subdivisé en 2 parties distinctes : l’une avec le combo Claire / Moira, l’autre étant la réunion d’un Barry Burton venu secourir sa fille et de Natalia, une fillette étrange paumée sur l’île. Le truc, c’est que Barry arrive sur l’île 6 mois après l’histoire de Claire et marche plus ou moins sur ses pas avec les changements en terme d’environnement qu’on imagine.

En terme de gameplay, vous alternez donc entre une Claire ou un Barry qui sont là pour faire parler la poudre, et Moira / Natalia qui sont là plutôt pour vous épauler avec des capacités non violentes. Moira ne veut pas toucher aux armes à feu, elle n’utilisera que sa lampe torche et un pied de biche pour faire aveugler les ennemis, décloisonner des portes et éventuellement attaquer. Natalia a le pouvoir de repérer les ennemis proches (même à travers les murs) et de connaître leur point faible. Elle peut également se faufiler par de petits passages dans les murs pour débloquer des portes. Par contre pour se défendre elle ne peut que récupérer des briques au sol pour les jeter sur les monstres. Oui.

Vous alternez entre les 2 persos avec un simple bouton et généralement la meilleure approche consiste à explorer les niveaux avec Moira/Natalia et quand ça chauffe vous passez sur Claire/Barry. En coop -mode que je n’ai pas eu l’occasion de tester- j’imagine que celui qui gère la partie « faible » du binôme doit sans doute s’emmerder un peu plus.

Ces ‘gaz’ jaunes ne sont pas la conséquences de l’amour de Barry pour la bouffe Libanaise… Mais bien la prescience de Natalia

On est dans du Resident Evil post RE4 très classique dans l’approche : vue TPS légèrement décalée sur la droite, 4 armes max par personnage, armes évolutives en cours de partie (chargeurs plus large, augmentation de cadence, etc), emblèmes bleus planqués dans les niveaux, argents à trouver pour faire évoluer les capacités des personnes en suivant un arbre de talents (esquives plus larges, soins plus rapides, coups plus forts etc). Bref, on est dans des charentaises.

Niveau reproches, j’ai trouvé le bestiaire pas hyper varié, un FOV un peu court (on a parfois du mal à bien appréhender son environnement et donc trouver des items cachés), des temps de chargement hyper longs en début de partie (qui n’arrivent qu’une fois en début d’épisode heureusement), les “zombis” sont parfois bien teubés. Le scénario est on ne peut plus classique, bref peu de surprises dans ce jeu, si ce n’est la sale tronche qu’ils ont affublé à Claire Redfield.

Mais qu’est-ce qui s’est passé Claire ?

Néanmoins, j’ai trouvé que ce jeu remplissait parfaitement son rôle, j’ai fini un premier run en une petite vingtaine d’heures et je pense le poncer encore pour choper les items cachés. Prochaine étape pour moi : relancer le 1er épisode mais sans doute plus sur Switch que sur 3DS…

Resident Evil Revelations 2 (Switch)

7.0 Pas mal

Arrivant enfin sur Switch en version uniquement digitale, Resident Evil Revelations 2 est un jeu qu'on peut ranger dans la catégorie des "sympa sans plus". Agréable à jouer, joli, mais très classique/cliché dans son déroulement.

  • 7
  • User Ratings (2 Votes) 7.9
Partager.

A propos de l'auteur

Ours-chat. J'ai inventé le jeu de paume un soir de doute. @gropanda

Laissez une réponse