La Switch… Cet amour inattendu.

1

Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas pris ma plume ou mon clavier pour parler de notre passion commune… De gros problèmes persos ont fait que je me suis un peu éloigné de ce média et que le goût et l’intérêt pour les jeux vidéo, entre autres, avait un petit quelque chose de futile et d’inutile. Mais heureusement la vie reprend son cours et les passions profondément ancrées reviennent peu à peu…

Aujourd’hui je vais partager avec vous mon amour inattendu pour la Switch. Pour être tout à fait honnête l’annonce de la Switch l’année dernière m’avait fait ni chaud ni froid. N’étant pas un joueur nomade je ne comprenais pas la hype ni l’hystérie que provoqua le trailer de présentation… Même si le principe était révolutionnaire cela m’en touchait une sans faire bouger l’autre… J’ai pourtant toujours aimé Nintendo. Possesseur de GameBoy, GameCube, Wii, WiiU et ma fille possède même plusieurs DS… Donc pas d’aversion à l’encontre de Nintendo, fan de ses licences depuis toujours et super vecteur de convivialité pour partager des heures de jeux avec ma fille. Mais là je ne pigeais pas…

Les mois passèrent doucement mais sûrement et Noël pointait le bout de son nez. Ma fille commençait à me parler avec insistance de la nouvelle console de Nintendo qui bien évidemment devenait alors le centre d’intérêt des discussions des cours de récrées. Méritant bien un bon Noël et un beau cadeau je me pointais chez mon revendeur fin novembre afin de me procurer le Saint Graal vidéoludique du moment, afin d’être sûr de pouvoir acquérir ladite console avant une éventuelle rupture de stock annoncée par tous.

Super Mario Odyssey et 1-2-Switch rejoignirent la Switch au pied du sapin. Le 25 décembre fut un grand moment de joie lors du déballage, même si je réussis à mettre une dragonne dans le mauvais sens ce qui provoqua un vent de panique puisque complétement bloquée… Cela commençait bien… Après avoir forcé comme un dingue je libérais le Joy-Con de sa dragonne et ma fille de son angoisse de ne pouvoir jouer avec sa Switch… À peine déballée, la Switch accueillit à bras ouverts Super Mario Odyssey qui fit passer le trajet du 25 décembre, Reims-Paris, en un éclair…

Puis comme tout passionné, l’envie de tester et de jouer avec cette console devenait de plus en plus fort… Mais essayez juste de garder chez vous ou de retirer une console neuve sur laquelle tourne un jeu Mario des mains de votre enfant… Tout bonnement impossible… Puis l’idée de m’en procurer une à mon tour afin de pouvoir enfin jouer à Zelda faisait son chemin et surtout pour que mes trajets quotidiens Reims-Paris-Reims deviennent enfin vraiment passionnants…

Puis début janvier, sur un coup de tête je me pointai chez mon revendeur habituel pour exploser mon compte courant et acheter une seconde Switch. Je me pris Skyrim, L.A. Noire et Mario Kart 8 Deluxe afin de pouvoir rejouer avec ma fille puisque le « merveilleux » Gamepad de ma WiiU avait rendu l’âme… 
Alors pourquoi Skyrim me direz-vous ? Un jeu déjà sorti depuis plusieurs années et sur tellement de supports que cela en devient presque indécent… Mais quand on aime… Et oui j’adore ce putain de jeu et m’imaginer pouvoir y jouer n’importe où, avait quelque chose d’assez jouissif je dois bien le dire…

Le portage du jeu de Bethesda en version portable est juste hallucinant de beauté. Du très bon boulot… L.A. Noire s’en tire également très bien…

Comme ma fille était complétement absorbée par Super Mario Odyssey et Rayman Legends (sublime) je lui empruntais The Legend of Zelda: Breath of the Wild car un peu trop compliqué pour elle de son propre aveu…

Depuis que ce jeu est dans ma console il ne la quitte plus… Exit Skyrim et L.A. Noire. Ce jeu est tout simplement dingue… Quelle beauté mais quelle beauté ! Même si de temps en temps les environnements peuvent sembler un peu vide, la D.A. générale de ce Zelda est impressionnante et propose un enchantement de chaque instant… Une fois de plus je ne comprends pas que l’on puisse trouver ce jeu pas vraiment beau… Achetez-vous des yeux les enfants… La durée de vie est comme vous le savez, phénoménale… Déjà plus de dix heures au compteur et je n’ai rien fait si ce n’est me promener à travers ce monde merveilleux. Quel plaisir de survoler cette région, d’acheter de nouveaux vêtements, de parcourir les plaines à dos de cheval ou encore de passer des heures à cuisiner et à découvrir avec joie de nouvelles recettes. Un jeu vraiment bluffant et merveilleux. Depuis lors, j’attends tous les jours avec impatience de pouvoir poser mon cul dans mon tgv afin de retrouver Link et son cheval « Entrecôte »…

Mario Kart 8 Deluxe est également fou. Le best du best de la version WiiU, déjà excellente…

Comme on dit il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… La Switch en est pour moi l’exemple parfait… Depuis plus d’un mois je n’ai même plus touché à ma PS4. Mon second run de Call of Duty WWII est passé à l’as. Même pas envie de finir Life is Strange Before the Storm.

Wolfenstein II: The New Colossus est toujours dans ma PS4 depuis début janvier et Assassin’s Creed Origins pleure de solitude dans son tiroir… Même si l’envie de rejouer à ce dernier devient de plus en plus insistante…

Une fois de plus, Nintendo aura gagné son pari et aura réussi à me redonner goût aux jeux moins violents et plus oniriques… Et puis les parties endiablées sur Mario Kart 8 Deluxe avec ma fille n’ont pas de prix… 
Finalement ravi que cette console cartonne et je suis devenu vraiment, totalement et éperdument fan de la Switch…


Merci, merci, merci Nintendo !

 

Share.

About Author

Le jeu vidéo, c'est la vie... Mon Twitter: @GMS_Butcher Retrouvez-moi sur Instagram: attends_je_sauvegarde

Un commentaire

  1. Cette console réussie à redonner ce qu’il manquait de magie, ce petit quelque chose d’inexplicable que les vieux gamers avaient perdu.
    Le côté portable associé à de sacrées perf. pour le format, cette accès immédiat aux jeux, et son ergonomie intelligente, tout ça y participe.
    Je suis dans ce cas moi aussi, ma PS4 et ses jeux, je n’y ai pas touché depuis 3 mois ^^
    Bon, j’ai bien relancé pour certains jeux, mais rien à faire, j’ai gouté au plaisir immédiat de la switch et je n’ai qu’une envie pour l’instant, c’est de pouvoir continuer à « nourrir » de jeux cette console ^^
    Jouer aux jeux vidéo n’a jamais été (ou plus depuis longtemps) aussi bon, aussi frais et jouissif !
    Et pourtant Nintendo et moi, c’était plus l’amour depuis la Game Cube, bravo et merci Nintendo.

Leave A Reply