La capture vidéo avec le USB-C Capture Device for HDMI de Startech

0

Startech vient de lancer un boîtier d’acquisition vidéo HDMI vers USB-C disposant de la technologie USB Vidéo Class (UVC), une norme de capture vidéo prise en charge nativement par Mac, Windows et Linux. Nous l’avons eu en main quelque temps, voici nos impressions.

Avant toute chose, mon expérience en matière de capture vidéo est relativement maigre. Je n’ai eu l’occasion d’utiliser que 2 ou 3 boitiers de capture, les derniers en date étant les Roxio Game Capture et Elgato Game Capture HD qui offraient pas mal de fonctionnalités mais ayant comme principal problème de générer plusieurs secondes d’écart avec la réalité dans le logiciel de monitoring inclus.

Je met volontairement de côté mon expérience pro (je pense au Atem television Studio) qui n’avait rien à voir avec le gaming et qui est surtout sur d’autres sphères en termes de tarifs. Du coup, quand Startech nous a demandé notre avis sur ce dispositif de capture, j’étais un peu emmerdé car je pense qu’il s’adresse en priorité aux streamers, ce que je ne suis pas. Enfin pas encore, sait-on jamais…

D’extérieur, l’emballage et le boitier ne payent pas de mine, on est même étonné que le produit coûte aussi cher (annoncé à 400 euros sur leur site, et vu à 240 euros sur Amazon ) quand on voit le peu d’attention apporté sur l’enrobage du produit. Une simple boite blanche cartonnée, très peu d’information, le produit en lui-même n’a pas de nom en particulier, il n’est pas « brandé » comme d’autres acteurs du marché.

Je connaissais déjà Starlink pour leurs adaptateurs (display port vers hdmi, etc) et force est de constater que leurs câbles ont souvent une dénomination simple et explicite. Donc rien de surprenant au final.

UVC, une norme qui facilite bien des choses…

Concrètement, vous positionnez le boitier entre votre source (PC, console, etc) et votre écran, puis vous branchez le boitier sur votre machine de capture soit par USB 3 ou USB-C.

A la différence des dispositifs que j’avais eu l’occasion de tester, celui-ci utilise le standard UVC (pour USB Video Class) donc ne limite pas l’usage à un soft en particulier. Une fois relié à votre machine, le boitier est automatiquement utilisable.

Dans un premier test, j’ai voulu donc simplement enregistrer une séquence de jeu en passant par Premier Pro, le logiciel de montage bien connu d’Adobe… Sans succès. En effet, mes premières armes sur ce boitier m’ont fait entièrement revoir la manière donc j’imaginais utiliser mes rushs.

Je me suis donc rabattu sur un soft bien connu des streamers : OBS (Open Broadcasting Software). Et là, miracle. Le flux venant du port HDMI du boitier est reconnu comme source vidéo, permettant moults manipulation graphique en plus.

Ouais, c’est moi avec ma femme sur la vignette là 😉

Le flux récupéré est capé à 1080P en 60 images / seconde et le résultat est plutôt propre. En terme de lag, j’ai constaté à la louche un retard en gros d’un quart de seconde, ce qui n’est pas ouf comparé aux anciens boitiers que j’ai eu en même, on peut donc presque jouer directement via l’ordinateur pendant la capture selon les jeux.

Pendant mon test que je n’imaginais que orienté jeux vidéo, un twittos m’a demandé si le boitier permettait de contourner le dispositif anti copie, aussi appelé HDCP, pour récupérer par exemple un flux Netflix ou même issu d’un blu-ray. Pas de miracle de ce côté là, le signal a été directement coupé au moment où j’ai lancé Netflix…

S’il vous prenait l’envie de faire un live stream avec Netflix dans le flux, faudra tenter autre chose…

En conclusion : ne connaissant pas le marché des boitiers ou carte d’acquisition, je ne sais pas s’il est bien positionné en termes de prix ou de fonctionnalités. Personnellement, je trouve le prix un peu cher mais en même temps je ne suis pas réellement la cible. Tout ce que je peux vous dire c’est que les tests que j’ai pu faire étant complètement satisfaisants, aussi bien sur la qualité de vidéo en sortie que sur la simplicité d’utilisation.

Share.

About Author

Avatar

Ours-chat. J'ai inventé le jeu de paume un soir de doute. @gropanda

Leave A Reply